jeudi 29 avril 2010

L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE

[13.14] Sky, le bouquet satellite de Rupert Murdoch, ambitionne d'occuper une place majeure sur le front de la fiction télé britannique, au-delà de "coups" ponctuels comme Skellig ou des mini-séries telles que Martina Cole's The Take. Chris Ryan's Strike Back démarre la semaine prochaine et veut clairement rivaliser avec les poids lourds US de l'action à la télévision.

Adapté d'après le roman à succès de Chris Ryan, ancien membre du SAS devenu écrivain, la série en 6 épisodes d'une heure met en vedette Richard Armitage (MI-5, Robin des bois) dans le rôle de John Porter et Andrew Lincoln (This Life, Teachers) dans celui de Hugh Collinson. A la veille de l'invasion de l'Irak en 2003, une unité des forces spéciales commandée par John Porter est sur une mission de sauvetage d'otage délicate au coeur de Basra. Mais l'opération est un désastre pour Porter et Collinson et hante Porter pendant des années, jusqu'à ce que le vétéran trouve une occasion de retourner en Irak pour se racheter.

Tourné en Afrique du Sud, Strike Back a été adapté par Jed Mercurio (Bodies) et réalisé par Daniel Percival (Affaires d'Etats) pour les quatre premiers épisodes, et par Edward Hall (MI-5) pour les deux derniers. C'est une production Left Bank Pictures (Wallander) pour Sky1 HD et Sky1 et c'est distribué par BBC Worldwide.

L'impressionnante distribution comprend Toby Stephens, Jodhi May, Orla Brady, ainsi que Colin Salmon. Chris Ryan est le co-créateur d'Ultimate Force (2002-2008), la série d'ITV, avec en vedette l'acteur, auteur et journaliste Ross Kemp.

Chris Ryan's Strike Back débute le 5 mai sur Sky1 HD et Sky1.

http://sky1.sky.com/strike-back
http://www.broadcastnow.co.uk/blogs/action-gets-the-british-treatment/5013282.article
http://sky1.sky.com/strike-back-trailer
http://www.telegraph.co.uk/culture/tvandradio/7640678/Chris-Ryan-Im-not-sure-I-could-deal-with-Afghanistan.html

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/03/sky-veut-des-series-de-13-episodes.html

mercredi 28 avril 2010

CUISINE

[6.50] Atchoum, atchoum, snif, etc.

Merci beaucoup pour votre patience, votre intérêt, votre fidélité et votre confiance.

lundi 26 avril 2010

TUEURS DE PIERRE

[25 avril - 10.59] Doctor Who - The Time of Angels (Saison 5, Episode 4): Dans lequel le Docteur est réuni avec Madame et fait face à des ennemis familiers. Pendant que la pauvre Amy s'endurcit.

Ca débute comme une scène d'un épisode de Chapeau Melon et bottes de cuir, ça continue comme une série d'ITC. Puis le Docteur fait son Indiana Jones pendant que l'action se poursuit (« Hello Sweetie ») à la manière d'un épisode de MI-5, et s'achève façon James Bond (« Like I said on the dance floor, you might want to find something to hang on to. ») Et c'est seulement le pré-générique!

Une nouvelle fois il y a des airs de la première saison dans The Time of Angels. Souvenez vous lorsque nous pouvions avoir une conspiration politique, un film d'horreur pour heure de grande écoute, et un clin d'oeil à Love actually réunis dans un même épisode. Là nous avons 42 minutes d'Aliens, Clair de lune, Ring (« It's just a recording ») et Predator, réalisées par Adam Smith - le meilleur candidat pour diriger un spécial de Noël. Et écrites par Son Excellence Steven Moffat, maître moderne de la terreur psychologique et Saint Patron de tous les magasins de meubles du Royaume: parce qu'avec lui les ventes de sofa explosent (c'est indispensable pour regarder la série caché derrière).

« She's the future, my future. » Interprétée par Alex Kingston, l'archéologue Docteur River Song (Silence in The Library/Forest of the Dead) est de retour, ce qui ne peut signifier que des ennuis pour le Docteur (Matt Smith) et son assistante Amy Pond (Karen Gillan). Cette fois elle sert d'"éclaireuse" (apparemment contre son gré) pour une troupe de prêtres paramilitaires qui traquent une menace familière: « Doctor, what do you know of the Weeping Angels? »

Des scènes somptueusement drôles entre Monsieur et "Madame Docteur" (les stabilisateurs bleus) et une expérience de terreur dans le très aptement nommé Maze of The Dead sont quelques uns des grands moments de ce classique instantané: « I didn't escape sir, the angel killed me too. It snapped my neck. Sorry for the confusion. » Ravi de revoir Simon Dutton, et le cliffhanger était "scotchant". Pas certain que l'apparition de Graham Norton en Jean-Pierre Stevens soit une bonne idée... (1)

Répliques favorites: « I'm nobody's taxi service and I'm not going to be there to catch you every time you feel like jumping out of a spaceship » and « Er...no, I mean he had two heads ».

P.S.: Superbe critique sur Cathode Ray Tube (http://cathoderaytube.blogspot.com/2010/04/doctor-who-series-5-time-of-angels.html).

(1) http://thierryattard.blogspot.com/2010/04/oups-lapocalypse.html

http://www.guardian.co.uk/tv-and-radio/tvandradioblog/2010/apr/24/doctor-who-time-of-angels
http://denofgeek.net-genie.co.uk/television/471290/open_letter_to_whoever_put_a_graham_norton_graphic_over_tonights_doctor_who.html

dimanche 25 avril 2010

OUPS! L'APOCALYPSE

[Mis à jour] [14.15] Cela avait pourtant démarré avec une chouette idée: un habillage réalisé par les très aimés Studios Aardman pour célébrer les programmes du samedi soir de BBC One. Puis une version animée du présentateur Graham Norton a surgi durant un des plus passionnants cliffhangers de toute l'histoire de Doctor Who pour promouvoir l'émission de télé réalité Over the Rainbow...

Pendant les 30 dernières secondes de l'épisode The Time of Angels, qui a vu le retour de figures favorites des fans, River Song (Alex Kingston) et les Anges pleureurs, une version cartoon de Graham Norton est apparue sur l'écran pour promouvoir le reality show diffusé juste après Doctor Who sur BBC One (http://www.youtube.com/watch?v=GspzbY1iYO8&feature=player_embedded). Les fans sont furieux et ont exprimé leur mécontentement via internet et d'autres moyens.

« J'imagine que tout le monde était livide lorsque la Beeb a mis un grimaçant Graham Norton en dessin animé pendant l'excitant cliffhanger de Dr Who, » a écrit Matthew Graham, le producteur exécutif d' Ashes To Ashes sur Twitter (http://twitter.com/BarCough). « S'il te plaît BBC - tu n'es pas un network US, tu es tellement mieux qu'eux. Ne te rabaisse pas. Le public sait ce qui vient après » a ajouté Graham.

Simon Brew de l'excellent site Den of Geek a publié une très éloquente lettre ouverte à la BBC (http://denofgeek.net-genie.co.uk/television/471290/open_letter_to_whoever_put_a_graham_norton_graphic_over_tonights_doctor_who.html).

La Beeb n'a pas encore fait de commentaire sur le "jeanpierresque" incident.

Mise à jour (19.07): « La BBC fait souvent la promotion de ses programmes de cette manière mais la corporation a reconnu que dans ce cas c'était inapproprié. Un porte-parole de la BBC a déclaré: "Nous nous excusons pour le timing de la promo de samedi soir." » (http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/8642854.stm)

http://www.guardian.co.uk/media/video/2010/apr/23/bbc1-ident-aardman
http://www.digitalspy.co.uk/cult/s7/doctor-who/news/a216394/doctor-who-fans-angered-by-pop-up-norton.html

samedi 24 avril 2010

REX EN MODE REGENERATION? (L'AVOCAT, PAS LE CHIEN)

[9.11] Rex is not your lawyer, le pilote de NBC avec David Tennant, n'est pas complètement mort.

Dans Rex Tennant interprète Rex Alexander, un grand avocat de Chicago qui commence à souffrir de crises de panique et décide d'apprendre à ses clients comment se représenter eux-mêmes au tribunal. D'après Nellie Andreeva dans Deadline.com, les producteurs ont retravaillé le pilote, en y incluant une voix off.

Andreeva ajoute que cette version retravaillée du pilote a bien fonctionné auprès des décideurs, qui ont demandé deux scripts supplémentaires. Mais cela soulève deux questions: si Rex devait aller plus long David Tennant resterait-il à bord vu qu'il a été assez avisé pour se chercher autre chose comme cette série de la BBC intitulée Single Father. Et deux séries avec des avocats excentriques vont-elles pouvoir cohabiter dans le même espace-temps? Parce que NBC a Kindreds, le dernier projet de David Kelley.

De toute manière cette histoire de voix off et le fait qu'ils aient retravaillé le pilote n'augure rien de bon pour Rex is not your lawyer. En outre l'idée de regarder David Tennant faire le dixième Docteur dans un cabinet d'avocats avec un accent américain est modérément excitante, et puis ce titre est affreux. En Europe continentale "Rex" évoque une série autrichienne avec un berger allemand.

http://www.deadline.com/2010/04/primetime-pilot-panic-more-hot-list/

vendredi 23 avril 2010

BIENTÔT SUR HBO OU AU TRIBUNAL

[22 avril - 17.48] La rédaction de THR, Esq. a lu un premier jet du script du pilote de Tilda, une série comique de HBO écrite par Bill Condon (Gods and Monsters, Dreamgirls) et Cynthia Mort (Tell me you love me).

Tilda parle d'une "puissante journaliste internet spécialisée dans le showbiz qui pense que tous les coups sont permis". Pour beaucoup à Hollywoodland cette description est un véritable portrait de notre chère Celle-Qui-Doit-Être-Lue, alias Nikki Finke, fondatrice et rédactrice en chef de Deadline.com.

D'après Michael Ausiello du site EW, Diane Keaton est en discussion pour le rôle de cette Tilda (http://ausiellofiles.ew.com/2010/04/12/diane-keaton-hbo-tilda/). Tilda Watski (Watski?!) est la très puissante fondatrice et rédactrice de The Daily Circus, un influent site hollywoodien, explique Matthew Belloni dans son article. Et l'idée la plus répandue parmi beaucoup de sites spécialisés est que Nikki Finke pourrait poursuivre HBO si le personnage de Tilda lui ressemblait un peu trop.

Mais l'excellente Nellie Andreeva, qui fut la première à parler de Tilda dans THR (et qui travaille pour Nikki maintenant), avait fait remarquer que Nikki Finke n'est pas la seule "blogueuse hollywoodienne", donc le personnage pourrait fort bien être un composite. Dans la sitcom Murphy Brown (1988-1998), Candice Bergen était un reporter sans compromis basé sur plusieurs femmes journalistes de l'époque.

Le pire que Nikki et nous pourrions craindre de Tilda serait "Les dessous de Veronica rencontre Entourage" mais Belloni dit que le script est "incisif et drôle", donc Condon et Mort pourraient nous livrer le Murphy Brown de ce siècle. Et ils ont déjà plein de publicité gratuite, ainsi que la garantie que tout Hollywood regardera leur série

Tilda Watski?! Est-ce que Nikki pourrait les poursuivre pour ça?

http://thresq.hollywoodreporter.com/2010/04/nikki-finke-tilda-lawsuit.html

JANA BENNETT A PROPOS DES REDUCTIONS BUDGETAIRES SUR DOCTOR WHO

[11.28] Jana Bennett, la directrice de BBC Vision, répond aux questions des lecteurs du Mirror à propos de tous les sujets brulants du moment concernant la Beeb.

A propos de Doctor Who elle reconnaît, comme le showrunner Steven Moffat récemment(http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/8580299.stm), qu'il y a bien des reductions budgétaires. « Nous essayons de faire des économies afin d'investir dans d'autres programmes », explique Bennett dans un article de Mark Jefferies.

Elle assure que la BBC "n'exploitera pas ou ne compromettra pas" la qualité. Le mois dernier, Steven Moffat a dit: « Les réductions budgétaires sont difficiles: je ne les aime pas, mais elles vous forcent à être créatives » (http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/8580299.stm).

D'après ce qu'on en a vu jusqu'à présent les normes qualitatives de production de Doctor Who sont sauves et des petits trucs malins permettent aux producteurs de faire quelques économies pour réinvestir ailleurs sur la série. Le TARDIS est plus grand (à l'intérieur...) et plus beau que jamais, le nouveau générique est spectaculaire avec de formidables nouveaux arrangements de Murray Gold, et certains décors comme la salle des opérations dans Victory of the Daleks sont très impressionnants.

http://www.mirror.co.uk/tv-entertainment/2010/04/23/the-one-show-jonathan-ross-strictly-dr-who-and-more-bbc-queen-jana-bennett-answers-your-questions-115875-22205354/

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/03/plus-petit-linterieur.html

jeudi 22 avril 2010

DOCTOR WHO: THE END OF TIME (DOUBLAGE)

[21 avril - 19.37] Nous avons reçu la distribution du doublage en Français de The End of Time 1 & 2 (le dernier spécial de Doctor Who avec David Tennant).

Très apprécié des fans francophones, David Manet est bien sûr Le Docteur. Daniel Dury est Wilf et le talentueux Franck Dacquin, qui double John Simm depuis Life on Mars, est Le Maître. Claudio Dos Santos (Greg dans Survivors) est Joshua Naismith, et Raphaelle Bruneau est Abigail Naismith.

Geraldine Frippiat, Philippe Allard, Carole Baillen, Mélanie Dermont et Nathalie Hons sont respectivement Rose, Mickey, Donna, Martha et Jackie. Ioanna Gkizas est Sylvia, Cécile Boland est Lucy Saxon et Jacqueline Ghaye est Sarah Jane Smith.

L'excellent Sébastien Hebrant est, comme toujours, Captain Jack, et de nombreux fans se demandent si Hébrant double John Barrowman dans la série Desperate Housewives. Mais si la franchise Doctor Who et DH sont doublés par la même société, à savoir Dubbing Brothers, la première est doublée en Belgique et la seconde en France donc c'est loin d'être garanti.

Certains rôles sont doublés par les artistes suivants: Nicole Shirer (Femme+Minnie) Romain Barbieux (Oods+Ood Sigma), Robert Guilmard (Ood elder+Winston), Alexandre Crepet (Shaun), Fanny Roy (Adams), Fabienne Loriaux (Verity), Gauthier de Fauconval (Luke), Jean-Paul Landresse (Oliver) et Frederic Meaux (Mr Danes).

On notera avec amusement que le président Obama est doublé par Jean-Marc Delhausse, qui était la voix de Davros dans la saison 4! Frédéric Haugness, qui fut le premier à doubler David Tennant dans Doctor Who (avant que les décideurs ne gardent David Manet) est Rossiter. Le très talenteux Philippe Résimont, un des meilleurs acteurs de la scène belge, est le Chancelier.

Patrick Donnay, voix de James Nesbitt dans la série La loi de Murphy (Murphy's Law), est le Narrateur/Lord President et enfin, Marc Weiss est le Docteur régénéré - comme nous vous l'avions révélé le mois dernier. David Macaluso dirige ce doublage, dont les dialogues en Français sont de François Dubuc.

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/03/le-11eme-docteur-parle-francais.html

AFTER THE FOX

[6.05] D'après THR, le réseeau américain Fox a décidé de ne pas donner suite au projet de version US de Torchwood.

En janvier dernier est survenue la nouvelle que Russell T. Davies, ancien patron de la franchise Doctor Who, préparait une version américaine de la série dérivée de Who avec Jane Tranter et Julie Gardner - responsables de la BBC en poste à Los Angeles. Et la réaction des fans à cette idée fut loin d'être enthousiaste.

BBC Worldwide a dit qu'ils sont actuellement en discussion avec d'autres réseaux américains intéressés. Jane Tranter a ajouté qu'il n'y aurait pas de version US de Doctor Who: « Cela pourrait semer la confusion d'avoir en même temps un Docteur britannique et un Docteur américain ».

La saison 5 de Doctor Who vient juste d'établir un record d'audience avec ses débuts sur BBC America (http://tvbythenumbers.com/2010/04/19/doctor-who-is-bbc-americas-best-rated-telecast-ever/49065).

http://livefeed.hollywoodreporter.com/2010/04/torchwood-snuffed-at-fox.html

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/01/timing-ist-alles.html
http://thierryattard.blogspot.com/2010/01/barrowman-vous-connaissez-la-suite.html

mercredi 21 avril 2010

LEWIS SAISON 4 SUR ITV1

[18.05] L'inspecteur Lewis (Kevin Whately) et son adjoint, le sergent Hathaway (Laurence Fox), sont de retour sur ITV1 pour la saison 4 d' Inspecteur Lewis (Lewis).

Lewis et Hathaway enquêtent sur de nouveaux meurtres mystérieux à Oxford. Produit par ITV Studios, Lewis (diffusé sous le titre d'Inspector Lewis sur PBS aux Etats-Unis) est maintenant vu dans plus de 120 pays après les différentes ventes réalisées à l'automne dernier par ITV Studios Global Entertainment.

Cette saison de 4 épisodes démarre avec The Dead of Winter, dimanche 2 mai 2010. L'écrivain Colin Dexter, qui est à l'origine d'Inspecteur Morse, est de nouveau consultant sur Lewis cette année.

http://www.itv.com/presscentre/presspacks/lewiss4/default.html
http://ow.ly/1Bfsh

mardi 20 avril 2010

SIMON A DIT

« All eyes on me, in the center of the ring just like a circus » (Britney Spears)

[19 avril - 14.03] Britain's Got Talent, l'émission de Simon Cowell, a fait son grand retour samedi dernier sur ITV1. le télé-crochet, maintenant dans sa quatrième saison, est revenu avec son trio de juges: Amanda Holden, Piers Morgan et Cowell lui-même.

Les présentateurs Anthony "Ant" McPartlin et Declan "Dec" Donnelly étaient bien sûr de la fête pour ce que les media britanniques décrivent comme la quête pour la nouvelle Susan Boyle, la chanteuse écossaise révélée par la saison 3. Boyle a donné au programme un retentissement international sans précédent qui a incité les producteurs et le diffuseur du Got Talent français à remanier leur émission.

BGT a tout: la variété, la musique, la danse, l'excentricité, le talent, l'humour, le drame, l'action, le pathétique, le mauvais goût, etc... Et toutes les sortes d'animaux, vrais ou non. C'est l'émission de divertissemnt ultime, ça a même survécu a une parodie tranchante du génie comique Peter Kay: Britain’s Got The Pop Factor and Possibly A New Celebrity Jesus Christ Superstar Strictly On Ice.

Britain's Got Talent Saison 4 Episode 1 ressemblait presque à la rediffusion d'une édition planétaire de Got Talent. Les auditions de Londres ont débuté avec Simon Cowell prenant un cours accéléré sur la différence entre un tambourin avec cymbalettes et un tambourin ordinaire mais concluant sèchement: « C'est un tambourin avec des décorations de Noël ».

Ce ne fut pas son moment le plus pénible. « Je n'en peux plus. J'ai 50 ans, tout de même! » a dit Cowell après qu'une dame nommée Persephone Lewin ait joué de la trompette avec une marionnette en forme de pingouin. Mais peut-être que le numéro de "ballons" et le perroquet passés avant n'avaient pas arrangé la situation. Plus intéressant était Kevin Cruise avec son numéro entre Broadway et La croisière s'amuse qui n'a pas charmé Simon (« Nous appelerons ce navire le Titanic ») mais a séduit Amanda et Piers.

Le groupe de danse urbaine Diversity a remporté BGT 2009 alors il faut s'attendre à plus de numéros de danse cette année (c'était une tendance lourde en France récemment). Le danseur de rue Tobias Mead a eu une nouvelle occasion de briller après une participation à un autre télé-crochet en 2008. Mais le véritable évènement de ces auditions était l'arrivée de Louis Walsh, un des juges de The X Factor, en remplacement de Simon Cowell, malade.

Walsh a justifié son salaire en supportant un imitateur d'animaux de jungle, une strp-teaseuse, un comique, un joueur de cornemuse ou un poète. Mais il a quand même eu droit à son moment X Factor avec la merveilleuse Chloe Hickinbottom, 10 ans, qui chantait White Cliffs of Dover, la chanson de Vera Lynn. Et peut-être que le jardinier irlandais de 75 ans qui dansait habillé en Leprechaun n'était pas une coïncidence.

Mais Simon Cowell est revenu (« Bonjour je suis Simon Cowell, je suis de Londres... ») et les choses sont revenues à la "normale". A propos de retours, le jeune batteur Kieran Gaffney (âgé de 13 ans) est revenu avec sa mère et son père pour un numéro de groupe, après un passage solo en 2009. Mais seul Kieran a eu une deuxième chance, et donc une troisième avec ses trois "Oui".

Excepté les montages très irritants qui zappaient parfois des performances intéressantes et la bande sonore pleine de clichés, c'était un bon premier épisode de BGT pour une saison démarrant doucement. A l'instar des juges et pas étonnant que Simon Cowell soit tombé malade vu qu'il était le seul à fournir de bonnes répliques.

http://talent.itv.com/2010/
http://www.guardian.co.uk/tv-and-radio/tvandradioblog/2010/apr/17/britains-got-talent-liveblog
http://www.facebook.com/pages/Kieran-Gaffney-Drummer-Boy/99496689216
http://www.kevincruise.co.uk/

THIERRY LHERMITTE PARLE DU DOC MARTIN DE TF1

[10.03] Le journal régional Le Télégramme a publié un entretien avec Thierry Lhermitte, vedette du Doc Martin français produit par Ego Productions pour TF1.

La série de 6 X 52 minutes suscite beaucoup d'intérêt et de curioisté, tant en France qu'au Royaume-Uni, où le Doc Martin original (avec Martin Clunes) est un énorme succès.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/tele-thierry-lhermitte-est-doc-martin-16-04-2010-873199.php

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/04/du-nouveau-sur-le-doc-martin-de-tf1.html

JAMES BOND 007: QUITTE OU DOUBLE

[6.05] EON Productions Ltd, producteur de la franchise James Bond 007, a annoncé hier via PR Newswire que la phase de développement du 23ème Bond est suspendue.

« A la suite de l'incertitude continue autour de l'avenir de MGM et de l'échec de la conclusion d'une vente du studio, nous avons suspendue la phase dde développement de BOND 23 pour une durée indéfinie. Nous ne savons pas quand le développement reprendra et nous n'avons pas de date de sortie pour BOND 23, » ont déclaré Michael G. Wilson et Barbara Broccoli.

Nikki Finke et Mike Fleming expliquent sur le site Deadline.com que ce hiatus relève en fait d'une stratégie de Broccoli et Wilson pour éviter quoi que ce soit qui compliquerait plus encore la propriété de Bond 23 ou les lierait à MGM pendant les difficultés actuelles de Leo le Lion (http://www.deadline.com/2010/04/mgm-woes-cause-bond-23-to-be-delayed-development-suspended-indefinitely/).

C'est la raison pour laquelle Sam Mendes a été engagé comme "consultant", pas comme réalisateur de Bond 23. Parce qu'une fois qu'EON engage un réalisateur sur un Bond, cela déclenche un premier paiement de la part de MGM, comme Nikki l'a révélé en janvier (http://www.deadline.com/2010/01/exclusive-sam-mendes-about-to-be-hired-as-consultant-on-bond-23/).

Cette annonce arrive après des rumeurs selons lesquelles le scénariste Peter Morgan aurait quitté le projet (http://www.digitalspy.co.uk/movies/news/a214201/james-bond-bosses-deny-peter-morgan-exit.html). Maintenant les questions que les fans de 007 vont se poser sont les suivantes: combien de temps va durer ce hiatus? Est-ce que Daniel Craig sera encore James Bond dans Bond 23? Si la suspension "indéfinie" durait 4 ou 6 ans est-ce qu'il y aurait un autre "reboot"de la franchise?

Taylor Lautner dans le rôle de James Bond Junior?

http://www.prnewswire.com/news-releases/bond-23-delayed-indefinitely-91534579.html

dimanche 18 avril 2010

TOUT EST DANS LE JEU

[9.23] Le Docteur (Matt Smith) et Amy Pond (Karen Gillan) arrivent à Londres au temps du "Blitz". La présence du Docteur est sollicitée par un vieil ami, le premier ministre Winston Churchill (Ian McNeice), qui veut lui montrer une nouvelle arme secrète créée par le professeur Bracewell (Bill Paterson) et baptisée du nom d'Ironside. Sauf que ces futurs sauveurs robotisés de l'Empire britannique ne sont rien de moins que les pires ennemis du Docteur: Les Daleks.

Victory of the Daleks (Saison 5 Episode 3) [Spoilers mineurs]

Qui d'autre que Mark Gatiss pouvait contribuer aussi merveilleusement à la restauration de la gloire du Docteur engagée par Steven Moffat et la nouvelle équipe de production de Doctor Who? L'acteur, scénariste et romancier est de longue date un fan dévoué de Doctor Who. Et retrospectivement le fait que Russell T. Davies ait été obligé de renoncer à l'idée de tourner le script sur la Deuxième Guerre mondiale écrit par Gatiss pour la saison 4 est certainement une bénédiction. Son script pour Victory of the Daleks est un véritable cadeau.

« Can I be of assistance? »

Les poivrières psychorigides sont de retour. Grillés jusqu'à la migraine du télespectateur à la fin de la saison précédente, les Daleks avaient vraiment besoin d'une très bonne excuse pour revenir et quelle meilleure manière de réintroduire les créations de Terry Nation que durant le Blitz comme dernier espoir de l'Empire britannique!

« What does Hate look like, Amy? It looks like a Dalek and I'm going to prove it. » Le Docteur est à deux doigts du pétage de plomb lorsqu'il est en présence du premier "Ironside", un Dalek couvert d'un camouflage et estampillé de l'Union Jack. Matt Smith fait un travail fantastique en croisement de William Shatner dans Terror at 20000 feet (un classique de La Quatrième dimension) et de David Vincent dans Les Envahisseurs. Nous savons fichtrement bien que les Daleks sont démoniaques - le Docteur a payé très cher pour le savoir - et ils ont un plan (ils en ont toujours un). Mais quid d'une bonne petite guerre des nerfs en préambule?

Ce jeu d'hypocrisie et de paranoïa se complique encore un peu plus lorsqu'il s'avère qu'Amy n'a pas le moindre commencement du bout de la notion de ce qui est arrivé à la Terre durant les épisodes The Stolen Earth et Journey's End (on aurait aimé oublier nous aussi). Et puis Churchill, lui, se moque bien de savoir si les Ironsides étaient les camarades de cour de récréation de Gengis Khan dans une vie antérieure, tant qu'ils lui donnent la victoire contre les forces nazies: « If Hitler invaded Hell I would give a favourable reference to the devil ».

Lorsque le Docteur crie « I am the Doctor, and you are the Daleks! » avant de pousser un soi-disant Ironside hors du laboratoire de Bracewell, il déclenche bien plus qu'il n'aurait pu imaginer. Le Dalek laisse tomber son numéro de Nestor et retourne à sa véritable nature, non sans descendre deux militaires dans le plus pur style Dalek. Le mal est de retour et il nous en fait voir de toutes les couleurs.

« A new Dalek paradigm ». On a déjà beaucoup écrit sur la colorée "Race supérieure" des Daleks mais les nouvelles forces créatives derrière Doctor Who ont l'air d'être de grands fans des films avec Peter Cushing et puis il y avait des Daleks colorés dans l'ancienne série. De toute façon, gardez bien à l'esprit que le Doctor Who moderne est une franchise lucrative et que ce nouveau design ne fera pas de mal aux ventes de Daleks en jouets. En outre, la publicité pour le nouveau jeu vidéo Doctor Who diffusée juste après l'épisode nous a donné un indice sur le fait que nous ne sommes pas seulement sur le terrain de la licence artistique (« Now from the makers of Doctor Who »).

Le scénario de Mark Gatiss est l'illustration parfaite du renouveau par la tradition et l'invention initié par le showrunner Steven Moffat. L'invention avec cette incroyable bataille spatiale entre les avions chasseurs Spitfire et le vaisseau Dalek. Et la tradition dans un esprit de continuité avec des classiques des Daleks dans la série originale ou même les histoires de Daleks de la période Eccleston.

Ian McNeice est brillant en Winston Churchill, avec une mention spéciale pour les scènes où Churchill convoite la clé du TARDIS. Loin de ses figures d'autorité habituelles, Bill Paterson est vraiment intéressant et émouvant dans le rôle de Bracewell et remercions le ciel que Law & Order: UK n'ait pas envoyé un autre membre de sa distribution. Karen Gillan rentrera dans le Top 5 des assistantes du Docteur si son personnage n'est pas gâché comme celui de Donna sous l'ère Davies/Tennant. La musique de Murray Gold est superbe, tout particulièrement la séquence "Wagnerienne" avec les nouveaux Daleks. Et la réalisation d'Andrew Gunn est excellente.

Matt Smith EST le Docteur, les Daleks sont en couleur, une nouvelle victoire. D'autres suivront, alors... Ne clignez pas des yeux.

Episode 2: http://thierryattard.blogspot.com/2010/04/le-guide-de-lelecteur-galactique.html
Episode 1: http://thierryattard.blogspot.com/2010/04/joyeuses-paques_05.html

http://www.sfx.co.uk/2010/04/15/gatiss-on-daleks/
http://www.digitalspy.co.uk/tv/s7/doctor-who/tubetalk/a214862/mark-gatiss-talks-who-sherlock.html
http://unrealityshout.com/blogs/doctor-who-victory-of-the-daleks-s05e03-episode-review
http://www.denofgeek.com/television/465918/doctor_who_series_5_episode_3_victory_of_the_daleks_review.html

TROIS BUZZ POUR LE PRISONNIER

[16.04] Même Simon Cowell, révéré comme la 8ème merveille du monde par ITV non sans raison, n'a pu sauver le remake du Prisonnier avec Sir Ian McKellen et Jim Caviezel.

Annoncé pour la saison Hiver/Printemps 2008-2009 d'ITV1, l'archi-médiatisé et non-nécessaire remake du classique de et avec Patrick McGoohan, a finalement débuté hier soir au Royaume-Uni avec des résultats d'audience spectaculairement médiocres si l'on considère que Britain's Got Talent avait été astucieusement placé juste avant.

BGT a réalisé le plus gros lancement de toute son histoire avec 10,6 millions de téléspectateurs pour la première de sa saison 4, mais Le Prisonnier n'en a attiré que 3,2 millions à partir de 21h30 (heure britannique). La mini-série n'a guère brillé non plus aux Etats-Unis, où elle a été diffusée en novembre 2009 par AMC (co-productrice avec ITV), ou en France sur Canal Plus.

Au revoir chez vous.

http://tvbythenumbers.com/2010/04/18/uk-tv-ratings-record-breaking-return-for-britain%E2%80%99s-got-talent/48928

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/pas-un-numero.html

jeudi 15 avril 2010

DEPRESSION DE FRANCE SUR MIDSOMER?

[11.50] C21 rapporte que France 3 veut consacrer ses soirées du dimanche au divertissement, dans une case précédemment dévolue aux séries européennes - particulièrement les séries policières britanniques.

Le directeur d'antenne Laurent Corteel a dit à Marie-Agnes Bruneau que le créneau des séries européennes le dimanche en prime-time n'a pas été particulièrement performant. Inspecteur Barnaby a bien fonctionné en audience cet automne mais s'est progressivement érodé. Une autre série policière britannique, Inspecteur Frost (A Touch of Frost), a été essayée récemment (avec sa 14ème saison) mais "n'a pas réellement marché".

Par le passé France 3 a même diffusé des épisodes inédits de Taggart après une longue absence en France de cette série écossaise mais ça n'a pas duré et la série policière n'est jamais revenue. Ce qui est intéressant, c'est que Corteel a aussi expliqué à C21 que les séries concernées ne vont pas disparaitre mais seront probablement programmées en deuxième partie de soirée, ou bien dans la journée.

Nous observerons comment tout ça pourrait affecter d'une manière ou d'une autre Inspecteur Barnaby. Cette série compte sur ses ventes à l'international au point que la production et ITV1 vont prudemment remplacer le DCI Tom Barnaby par son cousin le DCI John Barnaby (Neil Dudgeon, présenté au Royaume-Uni dans un épisode de février) lorsque John Nettles se retirera à la fin de la saison 13. Parce que dans de nombreux pays le titre de la série contient le nom de son personnage principal.

Le dimanche soir de France 3 a aussi accueilli la série Inspecteur Lewis (Lewis).

http://www.c21media.net/news/detail.asp?area=1&article=55142

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/meurtres-en-famille_09.html

BBCW PRODUCTIONS CHANGE D'AGENCE ARTISTIQUE

[6.53] Celle-Qui-Doit-Être-Lue, alias Nikki Finke de Deadline.com, et sa brillante nouvelle recrue Nellie Andreeva nous expliquent pourquoi BBC Worldwide Productions change d'agence artistique.

Deadline.com rapporte que BBC Worldwide Productions s'est séparé d'ICM, après plusieurs réunions avec d'autres agences, et a engagé CAA. Et d'après Nikki Finke c'est parce que CAA a accepté non seulement de représenter la compagnie mais également Mark Thompson, le directeur général de la BBC, et John Smith, le patron de BBC Worldwide.

« La raison est que les deux exécutifs sont convaincus qu'ils sont sur le point de perdre leurs jobs à responsabilités. On me dit qu'ils veulent que CAA soit leur chasseur de tête personnel et trouve leurs prochains postes - de préférence dans une compagnie de l'industrie des media aux Etats-Unis. Bien sûr c'est un gros conflit d'intérêt » écrit Nikki.

http://www.deadline.com/2010/04/bbc-worldwide-prods-changes-agencies-heres-what-is-really-going-on/

mardi 13 avril 2010

DU NOUVEAU SUR LE DOC MARTIN DE TF1

[20.40] Le journal Ouest-France a publié un intéressant article de Pierre Wadoux sur le tournage du Doc Martin français, avec en prime une vidéo.

Le tournage de l'adaptation par Ego Productions de la série britannique Doc Martin a débuté en Bretagne - à Doëlan (Finistère Sud), pour TF1. La série en six épisodes a pour vedette Thierry Lhermitte dans le rôle de Martin Le Foll, un chirurgien misanthrope de Lyon que son hémophobie contraint à devenir généraliste dans un petit village du nom de Port-Garrec. Justine Bruneau joue le rôle de Clémentine, sa secrétaire.

L'adaptation française est le fruit d'un accord entre Digital Rights Group, qui distribue Doc Martin (l'original avec Martin Clunes), et TF1. Ego Productions est une filiale de Carrere Group.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Thierry-Lhermitte-medecin-dans-le-Finistere_39382-1328104_actu.Htm
http://www.4rfv.co.uk/industrynews.asp?id=108871

LASKO REVIENT

[14.15] La compagnie de production allemande action concept a débuté le tournage de la saison 2 de Lasko - Die Faust Gottes pour la chaîne privée RTL.

Les équipes de Hermann Joha sont à Berlin et dans ses environs depuis aujourd'hui pour tourner huit nouveaux épisodes de la série d'action et d'aventure mettant en vedette Mathis Landwehr dans le rôle de Frère Lasko (de l'ordre Pugnus Dei), le premier moine télévisuel à flanquer des coups de latte depuis Kwai Chang Caine.

Lasko - Die Faust Gottes est arrivé l'année dernière tel un miracle pour une fiction télévisuelle allemande en crise. Les audiences et parts de marché étaient plus que spectaculaires dans un pays où les télespectateurs tendent à préférer les séries US comme House, mais une seconde saison n'était pas garantie au regard de considérations financières.

D'après l'excellent site Quotenmeter.de, le budget de production d'un épisode de la saison 1 tournait autour d'1 million d'euros, c'est pourquoi RTL avait prudemment demandé à évaluer les scripts pour cette saison éventuelle avant de donner son feu vert (http://www.quotenmeter.de/cms/?p1=n&p2=36688&p3). La qualité a un coût et Lasko est une des meilleures séries produites en Allemagne ces cinq dernières années, avec des séquences d'action extraordinaires, des scripts très efficaces, des lieux de tournage fantastiques, une superbe bande originale et une très bonne distribution.

Stephan Bieker revient dans le rôle de l'hilarant et loyal Frère Gladius, héritier d'une longue lignée de fidèles acolytes depuis Frère Tuck jusqu'à Obelix et Bud Spencer.

Elke Schubert, d'action concept, nous a indiqué que le tournage se poursuivra jusqu'au mois d'août.

http://www.quotenmeter.de/cms/?p1=n&p2=41307&p3

Lasko Saison 1: http://thierryattard.blogspot.com/2009/07/retour-aux-sources.html

(C) Thierry Attard

DIANE KEATON DANS LE RÔLE DE NIKKI?

[11.06] D'après Michael Ausiello sur le site EW, Diane Keaton est en négociation pour le rôle titre de Tilda, une série de 30 minutes créée par Bill Condon (Gods and Monsters, Dreamgirls) et Cynthia Mort (Tell me you love me) pour HBO.

La série parle d'"une puissante journaliste en ligne spécialiste du showbiz qui pense que tous les coups sont permis", une description considérée par beaucoup à Hollywoodland comme un portrait de notre chère Celle-Qui-Doit-Être-Lue, alias Nikki Finke, fondatrice et rédactrice en chef de Deadline.com.

http://ausiellofiles.ew.com/2010/04/12/diane-keaton-hbo-tilda/

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/concept-promo_08.html

PARFOIS ON ENTEND LE BRUIT DE LA BALLE

[Mis à jour][10 avril, 9.50] Frankie Boyle, personnalité de la télévision et controversé comique écossais, a eu une confrontation avec la mère d'une enfant atteinte de trisomie 21 (ou syndrome de Down) pendant un de ses spectacles.

L'ex-paneliste de l'émission de la BBC Mock The Week s'est moqué des voix, des coupes de cheveux et des vêtements des personnes atteintes du syndrome de Down. Puis Boyle a repéré Sharon Smith et son mari semblant mal à l'aise au sein du public et leur a demandé pourquoi ils parlaient durant son spectacle. Lorsque les Smith lui ont parlé de leur fille âgée de cinq ans, qui est atteinte de ce syndrome, le comique a essayé de ne pas prendre ça au sérieux et a demandé: « Mais tout est vrai, n'est-ce pas? Tout ce que j'ai dit est vrai, n'est-ce pas » (http://www.digitalspy.co.uk/showbiz/news/a213391/boyle-blasted-for-downs-syndrome-gags.html).

Après le spectacle, Sharon Smith a raconté l'incident sur son blog de façon calme, équilibrée et émouvante (http://k3tten.blogspot.com/2010/04/punching-me-in-face-would-have-been.html). Son message a suscité beaucoup de soutien sur les réseaux sociaux tels que Twitter - dont celui de l'acteur comique Mathew Horne. Et la Down's Syndrome Association a fait une déclaration à propos de Frankie Boyle (http://www.downs-syndrome.org.uk/news-and-media/dsa-news/711-response-from-the-downs-syndrome-association--frankie-boyle.html).

Nous ne discuterons pas des talents comiques de Boyle, nous souhaiterions juste humblement rappeler que naître avec un handicap n'est pas un sujet de plaisanterie. Particulièrement en ces temps difficiles qui font qu'un problème de santé peut facilement devenir plus grave, quelque soit son degré.

Mise à jour (7.21): Réaction intéressante de Jayne Burnett, étudiante et blogueuse de 18 ans, qui a le syndrome de Down et qui est son propre "plaideur" dans le cadre d'une campagne d'ENABLE Scotland (http://www.enable.org.uk/campaigns.php?sid=37&ssid=0&id=44).

http://blogs.sundaymail.co.uk/jayneburnett/2010/04/frankie-boyle-needs-to-watch-w.html (En Anglais)

Voir:

http://www.trisomie21-france.org/
http://www.downs-syndrome.org.uk/
http://k3tten.blogspot.com/
http://www.enable.org.uk/index.php
http://www.chortle.co.uk/news/2010/04/09/10805/did_frankie_go_too_far_this_time%3F

LA ROUTE DE LA SOIE

[12 avril - 19.42] Après les Tudors et les Borgias, voici les Medicis. C21Media rapporte que la pusissante dynastie bancaire et politique de la Renaissance est le thème d'une série anglo-italienne en 8 épisodes.

The Medici sera co-prdouit par l'opérateur de télévision payante Sky Italia, BBC Scotland, Kudos Film and Television (qui appartient au groupe Shine d'Elisabeth Murdoch) et la compagnie italienne WildSide, qui co-développe le projet. Co-écrit par Adrian Hodges (Primeval), The Medici a pour producteurs exécutif chez Judos Jane Featherstone et Derek Wax.

Le climat économique actuel favorise les co-productions internationales. Le groupe italien Mediaset co-produit la série Aurelio Zen, d'après les romans de Michael Dibdin, avec Left Bank Pictures (Wallander) et, là encore, BBC Scotland.Le tournage d'Aurelio Zen débute ce printemps en Italie.

Il ne faudra pas longtemps avant que la Beeb nous fasse un remake de Moi Claude empereur.

http://www.c21media.net/news/detail.asp?area=1&article=55074

lundi 12 avril 2010

LE GUIDE DE L'ELECTEUR GALACTIQUE

[11 avril - 14.10] Où donc à la télévision est-il possible de trouver la Grande-Bretagne dans l'espace, une conspiration politique, quelques réflexions sur les élections générales britanniques toutes proches, une reine tarantinesque et sexy et des automates de foire effrayants? Oui... Doctor Who.

[Spoilers mineurs]

Un verre d'eau, la Reine portant un masque pour enquêter secrètement sur une conspiration, des diseurs de bonne aventure souriant (ou pas), une machine à voter avec un terrible secret, et une langue (!) sont quelques un des éléments intriguants de The Beast Below, l'excellent second épisode de la saison 5. Le Docteur (Matt Smith) et sa nouvelle assistante Amy Pond (Karen Gillan) arrivent sur le Starship UK, dernier refuge des citoyens du Royaume-Uni.

« We are observers only. »

Comme d'habitude le Docteur rompt avec sa propre règle de non-intervention dans les affaires de ceux qu'il visite lorsqu'il repère une petite fille en train de pleurer. Et les ennuis commencent pour Amy et lui dans un épisode dont l'atmosphère rappelle les épisodes La fin du monde et Un jeu interminable. La semaine dernière, Steven Moffat nous a présenté dans les formes le Docteur régénéré et son assistante. Maintenant il revient à l'essence de Doctor Who: les aventures d'un voyageur spatio-temporel et de son "plus un".

Starship UK, le vaisseau géant de la colonie britannique, ressemble à Manhattan sauf que les gratte-ciel portent le nom de comtés (Yorkshire, Devon, Surrey, etc.) La séquence pré-générique de The Beast below s'ouvre sur ce qui ressemble à une bonne vieille maquette sortie tout droit du Who classique ou de The Hitchhiker's Guide to the Galaxy (« There's a girl in a nightie »). Mais elle se poursuit "derrière le canapé" selon les canons de celui qui nous a donné The Empty Child ou les Anges pleureurs - ce qui n'est pas rien.

Un jeune élève a une mauvaise note sous la désapprobation d'un "Smiler" (« Bad boy, Timmy »). Il tente d'utilser un ascenseur qui est aussi un transport public - deux des choses les plus agaçantes de la vie moderne réunies en une - et une descendante de la petite fille de la mire F dit un étrange poème. Steven Moffat combine tradition et invention, poursuit avec amusement son soi-disant "agenda écossais", et nous livre en prime matière à réflexion en amont des élections à venir ainsi qu'un personnage qui "vole" l'épisode.

« I’m the bloody Queen, mate. And I rule. » Sophie Okonedo est absolument brillante dans le rôle de Liz 10, reine du Starship UK enquêtant sur une conspiration contre la couronne. Et pourquoi la vidéo révélant la vérité est-elle aussi pénible qu'une pub de la Zik-Zak Corporation dans Max Headroom (sauf qu'on explose pas)?

Matt Smith est incroyable en Docteur. Plus jeune que l'incarnation de Davison, mais parfois reminiscent de Patrick Troughton ou William Hartnell, particulièrement dans la scène de la Tour... Et grâce soit rendue à The Moff, pour le moment l'Amy de Karen Gillan n'est pas une groupie mais une compagne de voyage futée et lucide.

Le téléphone sonne (eh, le TARDIS est une cabine téléphonique) et Winston Churchill veut parler au Docteur. Mais pourquoi cette ombre par trop familière sur un des murs de son bureau et pourquoi cette autre fissure, sur le vaisseau Starship UK cette fois.

Prochainement: Le retour des poivrières...

Saison 5 Episode 1: http://thierryattard.blogspot.com/2010/04/joyeuses-paques_05.html

Voire aussi:

http://cathoderaytube.blogspot.com/2010/04/doctor-who-series-5-beast-below-review.html
http://www.shadowlocked.com/index.php?option=com_content&view=article&id=239:doctor-who-review-supplemental-on-the-beast-below&catid=43:doctor-who

vendredi 9 avril 2010

CUISINE

De retour dès que possible. Notre jeune consultante et analyste en programmes pour enfants est malade.

Merci pour votre intérêt, votre fidélité et votre patience.

mercredi 7 avril 2010

SIX, MENSONGES ET VIDEO

[15.48] "Six" trouve son chemin vers le Royaume-Uni.

Après la chaîne câblée américaine AMC en novembre 2009 et chez nous Canal Plus en février, la chaîne ITV1 annonce qu'elle va diffuser le premier épisode de la mini-série Le Prisonnier (The Prisoner, une co-production ITV/AMC) le samedi 17 avril 2010.

Ce remake du classique de la ITC met en vedette Ian McKellen dans le rôle de Deux et Jim Caviezel dans celui de Six.

« Quand t'es dans le désert depuis trop longtemps. »

http://www.itv.com/presscentre/theprisoner/ep01wk16/default.html

Notre avis: http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/pas-un-numero.html

LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (KOBA FILMS VIDEO)

La riche Stephanie Harper (Rebecca Gilling) épouse en troisième noce le joueur de tennis Greg Marsden (James Reyne) contre l'avis de ses enfants et du gérant de la société dont elle a hérité de son père. Mais Greg ne l'a épousée que pour sa fortune et la trompe avec Jilly Stewart (Wendy Hughes), la meilleure amie de sa femme.

Au cour de leur lune de miel à Eden, la propriété des Harper, Marsden précipite son épouse dans une rivière infestée de crocodiles et la laisse pour morte. Gravement défigurée, Stephanie est recueillie et soignée par un ermite puis se rend sur l'île d'un grand chirurgien esthétique, le docteur Dan Marshall (James Smilie). Elle lui demande de lui donner un nouveau visage.

Stephanie Harper devient mannequin sous le nom de Tara Welles et prépare sa vengeance.

LA SAGESSE DES CROCODILES

Avec La vengeance aux deux visages (Return to Eden, 1983) Koba Films nous propose le plus grand succès de l'Histoire de la télévision australienne en matière de mini-séries. Return to Eden a été vu par plus de 300 millions de téléspectateurs à travers le monde et a même donné lieu à un remake non officiel à Bollywood (Khoon Bhari Maang, 1988).

Les jumeaux Hal et Jim McElroy, producteurs des premiers films du réalisateur australien Peter Weir, lisent une première version du script de La vengeance aux deux visages après avoir fait la connaissance du scénariste Michael Laurence (la série L'Île perdue). Confiant après l'enthousiasme de son épouse qui a lu le scénario d'une seule traite, Hal McElroy envoie La vengeance aux deux visages à une douzaine de réalisateurs australiens, qui le refusent tous. Idem au Royaume-Uni et c'est aux Etats-Unis qu'il trouve son réalisateur en la personne de l'actrice et réalisatrice Karen Arthur (le film Mafu Cage, 1978), qui adore le scénario.

McElroy doit ensuite distribuer le rôle de l'héroïne, Stephanie Harper. C'est Rebecca Gilling, vue dans l'adaptation cinématographique du feuilleton à succès Number 96 (1973) et dans le soap Jeunes Docteurs (The Young Doctors), qui est choisie après un certain nombre de tests dont des essais de maquillage. Certaines personnes disaient à Hal McElroy qu'il faudrait deux actrices pour jouer la Stephanie quadragénaire puis la future mannequin après l'opération.

CROCODILE ROCK

Hal McElroy tombe chez lui sur la pochette du dernier album d'Australian Crawl, un des plus grands groupes australiens. Il remarque le charisme de son chanteur, James Reyne, et pense que Reyne a tout pour interpréter le mari volage et meurtrier de la pauvre Stephanie. Deux essais où le chanteur fait preuve de toute l'attitude, la confiance en soi et le narcissisme nécessaires au rôle, achèvent de le convaincre en dépit de la désapprobation de Michael Laurence, ancien acteur. Mais la réalisatrice Karen Arthur est ravie.

Wendy Hughes, visage familier du grand comme du petit écran, devient Jilly Stewart. L'acteur écossais James Smilie, qui mène avec succès une double carrière en Australie (où il a émigré à l'âge de 10 ans) et le Royaume-Uni, est engagé pour jouer le docteur Dan Marshall. Les Australiens l'ont vu dans le très populaire soap carceral Prisoner: Cell Block H (1979-1986).

Une association avec la filiale australienne de Hanna-Barbera (créée en 1972) et Ten Network - une chaîne appartenant à Rupert Murdoch - ainsi qu'un budget de près de 3 millions de dollars australiens permettent à la production d'aller tourner durant 12 semaines à Sydney, Orpheus Island et en Terre d'Arnhem, dans le Territoire du Nord. Le département publicité de Ten met en place une coûteuse campagne promotionnelle qui porte ses fruits: en septembre 1983 les scores d'audience du premier épisode vont au-delà de toutes les espérances et sont même dépassés par ceux des deux épisodes suivants.

AVENTURES AUSTRALES

Return to Eden décontenance la majorité des critiques mais séduit les téléspectateurs de Ten Network avec ses ressorts mélodramatiques: un séducteur sans scrupules, une traîtresse désanchantée, une femme bafouée et cruellement atteinte en quête de vengeance, un chirurgien esthétique amoureux, des paysages magnifiques, etc. La mini-série est vendue au distributeur américain Worldvision et fait le tour du monde: Royaume-Uni, Italie, Finlande, Pays-Bas, etc. La France découvre La vengeance aux deux visages en 1987 sur La Cinq.

Même si la mode des années 1980 a bien évidemment pris un sacré coup de vieux, l'histoire écrite par Michael Laurence est toujours aussi efficace et il ne serait pas surprenant qu'un remake finisse par voir le jour. L'excellente réalisation de Karen Arthur est soutenue par la photographie splendide de Dean Semler, qui plus tard aura un Oscar pour Danse avec les loups (Dance with Wolves, 1990).

La musique est du très talentueux compositeur australien Brian May (les deux premiers Mad Max) et reflète admirablement à la fois l'action et les états d'âme de l'héroïne avec une part belle faîte au classique. La distribution est parfaite, y compris James Reyne pourtant insatisfait de sa propre prestation. Il a peu persisté à la télévision ou au cinéma, contrairement à son frère David Reyne (premier batteur du groupe Australian Crawl) qui a eu une petite carrière d'acteur (1) et qui est connu en Australie comme présentateur de télévision.

HOME AND AWAY

Quelques mois à peine après la diffusion de Return to Eden est évoquée l'idée d'une suite. Hal McElroy et Worldvision pré-vendent aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne une saison de 22 épisodes, ce qui est alors sans précédent pour une série australienne. Le tournage commence en avril 1985 à Sydney et dans un studio de Five Dock spécialement transformé à grands frais pour l'occasion, grâce à un somptueux budget de 8 millions de dollars australiens... mais ceci est une toute autre histoire.

La Vengeance aux deux visages, la mini-série, sort en DVD chez Koba Films Vidéo le 6 mai 2010 - en version française dans un doublage très convenable. Bonne occasion de redécouvrir ou de faire connaissance avec un classique de la production télévisuelle des Antipodes. Les fictions australiennes ou néo-zélandaises suscitent actuellement de l'intérêt grâce à des oeuvres comme Underbelly (également édité chez Koba) ou Outrageous Fortune.

(1) Vu en France dans un téléfilm de 1986 intitulé Le Paradis des requins (Shark's paradise), un démarquage australien de Deux flics à Miami.

http://kobafilms.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=418&Itemid=47 (La vengeance aux deux visages chez Koba)
http://www.jamesreyne.com.au/ (Site officiel de James Reyne)

A lire (En Anglais):

Super Aussie Soaps: Behind the Scenes of Australia's Best Loved TV Shows - Pluto Press Australia (http://www.amazon.com/Super-Aussie-Soaps-Behind-Australias/dp/1864031913)

DINOTOPIA

[12.50] Grâce au Centre de presse d'ITV nous en savons un petit peu plus sur la distribution des saisons 4 et 5 de Primeval (en fait 13 nouveaux épisodes divisés en deux).

Matt, le personnage interprété par Ciarán McMenamin, sera comme nous le pensions le nouveau chef des actions de terrain de l'ARC. Il n'est pas précisé si le très occupé Jason Flemyng (Danny Quinn) fera une apparition dans la nouvelle saison, tournée en Irlande depuis le mois dernier.

Ruth Kearney est Jess, qui dirige les opérations depuis le centre de contrôle. La gestion des anomalies est maintenant un partenariat public/privé entre le gouvernement et le scientifique Philip Burton (Alexander Siddig), après que le sarcastique James Lester (Ben Miller) ait été désavoué.

Hannah Spearritt (Abby), Andrew Lee-Potts (Connor), et Ben Mansfield (Capitaine Becker) reviennent.

http://www.itv.com/presscentre/pressreleases/programmepressreleases/primevalisback/default.html

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/03/dublin-le-dernier-dinosaure.html

mardi 6 avril 2010

WESTERN PROMISES

[3 avril - 10.46] Quelle meilleure façon de débuter un glorieux week-end télé de Pâques que le premier épisode de la troisième et dernière saison de Ashes to Ashes sur BBC One.

1983, Alex Drake (Keeley Hawes) est dans le coma - à l'intérieur de son coma initial! - après que Gene Hunt (Philip Glenister) lui ait accidentellement tiré dessus durant les évènements qui se sont produits il y a trois mois et qui ont fait de lui un "touriste accidentel" (« The Isle Of Wight. But that was shit, so I tried the Costa Brava. ») Mais le Gene Genie a désespérement besoin d'elle pour être innocenté.

« They said I tried to kill you, Bolls, but I know you wouldn't let me down, we're a team: Bodie and Doyle. I'm the one in the SAS, you can be the one with the girl's hair. Now get your knickers on, we're leaving. » Réveillée dans le plus pur style Hunt, Alex revient rapidement aux affaires courantes avec une affaire d'enlèvement. Mais il y a eu quelques changements en trois mois.

Ray "Raymondo" Carling (Dean Andrews) occupe maintenant le bureau de Gene en tant que Detective Inspector (« Ce n'est pas si incroyable »), Shaz (Montserrat Lombard) et Chris (Marshall Lancaster) ont rompu et Gene Hunt doit rapidement tirer les choses au clair avec le DCI Jim Keats (Daniel Mays), l'officier en charge de la discipline et des plaintes. Mais Keats a rendu visite à Alex pendant qu'elle était dans le coma et il en sait long sur le passé de Gene (« Je sais ce que tu as fait il y a trois ans. »)

Ce week-end marque la fin d'une ère, du plus récent cycle de qualité en matière de fiction télé britannique. Un cycle qui a démarré avec le nouveau Doctor Who en 2005, et même avant avec le remake de Mon ami le fantôme (Randall & Hopkirk (Deceased)) ou le premier succès de Kudos Film, MI-5 (Spooks) en 2000 - Kudos co-produit Ashes to Ashes.

Ashes, comme Who, met en vedette un personnage haut en couleurs. Gene Hunt, le flic politiquement incorrect carburant à la testosterone et conduisant une voiture importée d'Allemagne en douce, est le dernier héros britannique , le dernier "Gov". Le compte à rebours final, le Final countdown (comme le hurlait Europe dans l'excellente promo de la BBC) de son dernier chapitre vient de commencer. Et à en juger par ce qu'on a vu vendredi on peut s'attendre à ce que notre Gene Genie parte en beauté.

Daniel Mays, un des plus talenteux acteurs britanniques contemporains, est un formidable ajout à la distribution régulière (« Il s'agit de toi, Hunt ») juste après une performance exquise dans la saison 6 de Hustle. Durant le coma "poupée russe" d'Alex, Keats lui dit: « Il vous a fait ça et je ne veux pas que l'histoire se répète, que vous finissiez comme... »

Sam Tyler? « Mon nom est Alex Drake. Et, franchement, vous en savez autant que moi » dit Alex dans le nouveau générique, qui résume les saisons précédentes. La réalisation de David Drury est brillante et le script de Matthew Graham est superbe. Regarder une chose écrite par Graham c'est comme lire un bon livre.

S'il y a des réductions de budget dans ce premier épisode ça ne se voit pas. De toute manière nous sommes trop occupés avec l'histoire, les personnages et les dialogues pour le remarquer. Réplique favorite de votre humble serviteur: « Ray – if you come in here again dressed like a maths teacher, I will paint your balls the colour of hazelnuts and inform a bag of squirrels that winter's coming. »

Belle bande originale: La Chevauchée des Walkyrie de Wagner (hilarant!), Sweet Dreams, Under Pressure... Et une des meilleures utilisations d'Every breath you take (puissant).

Voir:

http://cathoderaytube.blogspot.com/2010/04/ashes-to-ashes-series-3-episode-one.html
http://myteleisrich.hautetfort.com/archive/2010/04/03/uk-ashes-to-ashes.html

lundi 5 avril 2010

JOYEUSES PÂQUES

[08.00] L'expression "repartir de zéro" n'a jamais été aussi vraie, aussi appropriée, qu'avec The Eleventh Hour, le premier épisode de la saison 5 de Doctor Who.

[Spoilers mineurs]

The End of Time Part Two avait laissé Matt Smith en Docteur dans une série boursouflée et complaisante, privée de la fraîcheur et de l'enthousiasme de ses débuts. Et Steven Moffat, le successeur de Russell T. Davies, nous livre le premier effort de la nouvelle équipe de production a un moment où la pression économique et les réductions budgétaires pèsent sur les fictions de la BBC comme sur celles d'ITV.

Mais Doctor Who est la franchise la plus lucrative de la Beeb, série achetée par plus de 50 pays et vendant des millions de DVD et de figurines. « Les réductions budgétaires sont difficiles: je ne les aime pas, mais elles vous forcent à être créatives. Vous avez vu cette bande annonce. Est-ce qu'elle vous donne l'impression qu'on a eu des réductions budgétaires? » a dit Moffat dans sa meilleure imitation involontaire de Malcolm Tucker (1) pour BBC News. On ne peut le dire d'après une simple bande-annonce mais cette promo contenait quelque chose d'intéressant: elle avait l'esprit de 2005.

Et oui, nous sommes de nouveau en 2005. Ecrit par le grand "Moff" en personne et réalisé par Adam Smith, The Eleventh Hour nous présente vraiment Matt Smith dans le rôle du Docteur régénéré à bord d'un TARDIS dévasté sur le point de s'écraser sur Londres. Mais la cabine bleue tombe dans le jardin d'une jeune orpheline nommée Amelia Pond (Caitlin Blackwood), alors qu'elle était en train de prier pour que quelqu'un vienne réparer une énorme fissure sur un des murs de sa chambre.

« Who are you?
- I don't know yet. »


Matt Smith survolant Londres n'est qu'Eleven dans le costume et les chaussures de Ten mais à la minute où il s'échappe du TARDIS de Ten, il EST Le Docteur (« Can I have an apple? ») Smith devient 47 ans d'un personnage légendaire et l'ayant-droit légitime du testament laissé par dix Docteurs, manifestant une petite part de chacun d'eux dans son jeu d'acteur. Il est clairement le "Madman in a box" qui mange des croquettes de poissons avec du custard dans l'anthologique scène de la cuisine, et il renoue avec l'excentricité que David Tennant avait perdu au milieu de son règne.

Peu après l'étalage flamboyant de la légitimité nouvellement conquise de Matt Smith, c'est au tour de Steven Moffat de briller. Il y a quelque chose derrière la fissure, quelque chose dans la maison de la petite fille et seul un homme apparemment jeune et frappadingue peut lui venir en aide. « Donne moi cinq minutes, je reviens » dit le Docteur, mais c'est notre bon vieux Docteur et lorsqu'il revient "cinq minutes" plus tard il est frappé par une version adulte d'Amy Pond (Karen Gillan) avec une batte de cricket! Il est juste, comme en dire... en retard de 12 ans et de quatre psychiatres.

La menace extra-terrestre ressemble à un Jagrafess peint en bleu mais qu'importe vu qu'elle est bien plus effrayante sous une forme humaine. De toute manière c'est du gâteau comparé au sort que d'autres extra-terrestres réservent à la Terre si on ne leur rend pas le seul "Avatar Jagra" du village. Et l'oeil géant dans la télé de la merveilleuse Annette Crosbie est-il celui du fantôme de Victor Meldrew? (2)

The Eleventh Hour est un retour brillant tout en panache et subtilité au Doctor Who que nous connaissons et aimons avec de la fantaisie, de l'humour, de l'aventure et de l'action servis par une formidable distribution: Arthur Darvill dans le rôle de Rory l'infirmier, Tom Hopper dans celui du "Trop topesque" Jeff (je veux qu'il revienne), etc. L'épisode mélange des hommages à l'Histoire de la série (Jon Pertwee pour l'hôpital) avec des éléments originaux comme ce que Frank Collins, grand spécialiste de Doctor Who, appelle la scène de "l'esprit de l'oeil du Docteur" dans sa critique (http://cathoderaytube.blogspot.com/2010/04/doctor-who-series-5-eleventh-hour.html).

« Bow tie is cool. » La manière dont Eleven choisit son nouveau costume relève de la classe absolue. Les nouveaux crédits, la nouvelle musique du générique et la musique de l'épisode sont parfaits. Le nouveau logo fait meilleure impression dans le générique que dans le matériel promotionnel, et le nouveau TARDIS est magnifique. The Eleventh Hour est une première fantastique et pleine de promesses.

Vous connaissez le numéro, vous connaissez le nom.

(1) Le personnage principal de The Thick of It.
(2) Annette Crosbie était l'épouse du grincheux Victor Meldrew (Richard Wilson) dans la série One Foot in the Grave.

samedi 3 avril 2010

CUISINE: JOYEUSES PÂQUES

[21.57] Nous vous souhaitons un très bon week-end de Pâques mais Joyeuses Pâques ce sera surtout le titre de notre critique du premier épisode de la saison 5 de Doctor Who. Titre qui vous donne une assez bonne indication de notre excellente humeur.

L'article sera visible lundi. En attendant, nous vous recommandons d'aller faire un tour chez nos amis de Beans On Toast, le site francophone sur Doctor Who et le Whoniverse en général. Au menu, infos et discussions intéressantes sur le site ainsi que leur beau forum aux couleurs de la nouvelle saison.

http://www.doctor-who.fr/ (Site)
http://doctorwho.xooit.fr/index.php (Forum)

vendredi 2 avril 2010

ITV CONFIRME OFFICIELLEMENT DOC MARTIN SAISON 5

[1er avril - 15.15] ITV a officiellement confirmé la cinquième saison de Doc Martin.

Martin Clunes reviendra donc dans le rôle du grincheux docteur Martin Ellingham, généraliste à Portwenn, un village pittoresque en Cornouailles. Clunes avait annoncé au début du mois dernier que Doc Martin reviendrait pour une cinquième saison l'an prochain (http://www.digitalspy.co.uk/tv/news/a207483/clunes-confirms-fifth-doc-martin-series.html).

8 épisodes de 60 minutes seront donc produits en 2011, la série étant tournée tous les deux ans à cause des engagements de Martin Clunes sur d'autres projets, tels que la série de la BBC Reggie Perrin. La France aura sa propre version du format, adaptée par Ego Production pour TF1. Thierry Lhermitte sera le Docteur Martin et le tournage débute la semaine prochaine en Bretagne.

Doc Martin est produit par Buffalo Pictures en association avec Homerun Productions pour ITV1.

http://www.itv.com/presscentre/pressreleases/programmepressreleases/itvrecommissionsdocmartin/default.html (Communiqué de presse)
http://www.c21media.net/resources/detail.asp?area=74&article=54753 (Docteur Martin)

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/03/doc-martin-et-docteur-martin.html

CRAIG FERGUSON REMPORTE UN PEABODY AWARD

[1er avril - 13.30] Craig Ferguson, comique américain né en Ecosse et présentateur de The Late Late Show sur le réseau CBS, a remporté un Peabody Award.

Le Peabody Award est la plus prestigieuse récompense en matière d'"excellence dans l'information ou le divertissement à la radio et à la télévision" et Ferguson l'a gagné pour un épisode très enrichissant daté de mars 2009 avec l'archevèque Desmond Tutu comme invité.

Bien sûr, CBS a la meilleure combinaison d'émissions de dernière partie de soirée avec le vétéran David Letterman (Late Show with David Letterman) et Craig Ferguson. Mais il faut noter que Ferguson n'est pas seulement un comique et un présentateur inventif, c'est aussi un maître de l'interview. Et il l'a encore prouvé il y a deux mois avec son entretien en tête à tête avec Stephen Fry, dans un très grand moment de télévision.

La marionnette "crocodile-alligator" Wavy Rancheros a annoncé la récompense dans l'émission de Craig Ferguson (« A côté de ça l'Emmy ressemble à... un Emmy! »), pour la plus grande joie du public et des membres de son "Armée de squelettes robots" (comme Ferguson a baptisé celles et ceux qui le suivent sur Twitter).

The Late Late Show with Craig Ferguson est produit par Worldwide Pants, la compagnie de David Letterman, pour CBS.

Liste complète des lauréats des 69ème Peabody Awards ici: http://www.peabody.uga.edu/news/event.php?id=66

http://www.cbs.com/late_night/late_late_show/
http://twitter.com/CraigyFerg