mardi 31 janvier 2023

UN CURÉ DE CHOC (ORTF, 1974)

Le nouveau curé d'une petite ville française est également détective amateur.

Un curé de choc est une série française en  26 épisodes noir et blanc de 13 minutes produite en 1973 par l'ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française) et diffusée quotidiennement sur la Première chaîne de juillet à août 1974. En janvier 1975, la "première" est devenue TF1 après le démantèlement de l'ORTF et elle est passée à la couleur (1). Un curé de choc a été écrit par l'auteur de théâtre, acteur, metteur en scène et réalisateur Robert Thomas. Thomas est devenu un auteur reconnu en 1960 avec Piège pour un homme seul, sa pièce policière traduite en 15 langues et qui a failli devenir un film d'Alfred Hitchcock pour 20th Century Fox (2). Sa première pièce, Huit femmes (1958, révisée en 1961) a été adaptée plusieurs fois, notamment par le réalisateur et scénariste François Ozon pour son film de 2002.

Pour la télévision, Robert Thomas a écrit des épisodes des séries L'inspecteur Leclerc enquête (1962) et Les Cinq dernières minutes (en 1967). Il a eu l'idée de la série Les enquêteurs associés (1970). Un curé de choc tire incontestablement son inspiration du père Brown, la création de l'auteur anglais G.K. Chesterton. Ce prêtre détective amateur est apparu dans 53 nouvelles publiées de 1910 à 1936 et dans de nombreuses adaptations au cinéma, à la radio et à la télévision (3). L'abbé Daniel est un jeune prêtre qui débarque à Châtillon-Coligny, une petite ville du centre de la France, pour succéder au père Maximin. Lorsque le vieil homme lui dit qu'il a été volé pendant la nuit,  Daniel décide d'enquêter aux côtés de la gendarmerie locale. "Le curé de choc" (le personnage est crédité comme tel) est interprété par l'enthousiaste Jean Sagols. Philippe Arnal, qui a réalisé toute la série, a remarqué l'acteur en prêtre dans le téléfilm Monsieur Émilien est mort (1973) et lui a donné le rôle.

Robert Thomas est le scénariste des 26 episodes d'Un curé de choc, où il joue aussi "Le gendarme" (4). Son abbé détective à moto  enquête (parfois déguisé) sur des affaires concernant les habitants de Châtillon-Coligny ainsi que les visiteurs de la ville comme un mari disparu, un fiancé absent à son mariage, une femme étranglée, un ancien détenu victime d'une machination ou encore des chats empoisonnés. Dans un épisode, l'abbé Daniel assiste la police face à un code secret lié à un trafic de drogue. La distribution régulière inclut Florence Blot (Mlle Bergomet), Raymond Jourdan (Le maire), Patrice Gérard (Le facteur), Gabrielle Doulcet (La mère Poucette), etc. La distribution invitée est composée de visages familiers de l'époque: Fernand Sardou (le père de Michel Sardou), Martine Sarcey, Muriel Baptiste, Claude Rollet, Marc Lamole (La Brigade des maléfices), Pascale Petit, Raymond Bussières, Michel Le Royer, Annette Poivre (épouse de Raymond Bussières), Philippe Castelli, Denise Grey, Mary Marquet, Christian Alers (5), Sylvie Joly, Pierre Doris, Jean-Marie Proslier or Anne-Marie Carrière. L'actrice et humoriste Chantal Ladesou, bien connue depuis, apparaît dans un petit rôle.

Conçue par un spécialiste du genre policier, Un curé de choc avait tout pour être au minimum une série agréable (même des cascades automobiles et une fusillade). Malheureusement, ses épisodes vont d'à peine regardables à très mauvais. L'intrigue est précipitée dans un format 13 minutes au lieu d'histoires en deux parties ou 26 minutes. Pire, le mystère est souvent négligé au profit de la comédie façon Don Camillo (les films avec Fernandel). Des années plus tard Terence Hill a joué un Don Camillo à moto pour un film et Don Matteo, la réponse de l'Italie au père Brown, pour la télévision. La musique de la série est en fait de la musique de catalogue (6). Le thème du générique est Father O'Reilly du compositeur, guitariste, arrangeur et chef d'orchestre Sylvano Santorio (sous le pseudonyme d'Ike Matthews). Illustration sonore par Alain Poinsot. Maurice Tournier est le chef de production. Montage vidéo par James Bridge. Louis Miaille est le directeur de la photographie. Conception et animation du générique par Jean-Pierre Sornin.

« Les voies de Dieu sont impénétrables. » Dans la comédie érotique Mon curé chez les nudistes (1982), réalisée et écrite par Robert Thomas, Paul Préboist joue un prêtre qui s'appelle le père Daniel. L'année suivante, Thomas a fait Mon curé chez les Thaïlandaises avec Maurice Risch dans le rôle du père Maximin. Il y avait un abbé Maximin dans la Piège pour un homme seul alors appelons ça le "Thomasverse". Jean Sagols est devenu réalisateur et a dirigé des mini-séries à succès, les fameuses "Sagas de l'été" (Le vent des moissons, Orages d'été...) de TF1. Un curé de choc est disponible sur Madelen, la plateforme SVOD de l'INA.

(1) En France, la couleur est arrivée en premier sur la Deuxième chaîne de l'ORTF en 1967.   
(2) Piège pour un homme seul a été adapté à la television avec One of My Wives is Missing (1976) et Vanishing Act (1986), entre autres. Ces deux téléfilms ont le même titre français: Ma femme a disparu.
(3) L'adaptation la plus récente est la série télé de la BBC intitulée Father Brown, avec Mark Williams. Elle existe depuis 2013.
(4) Crédité en tant que tel et appelé "Eugène"dans l'épisode 18. Curieusement, un "Eugène Martinez" est crédité pour un personnage appelé "Le gendarme" au générique de fin de certains épisodes. Est-ce qu'Eugène Martinez est le nom du personnage interprété par Robert Thomas ou/et un acteur? Un curé de choc est le seul crédit IMDb de Martinez.
(5) Christian Alers était l'acteur principal de la pièce Piège pour un homme seul.
(6) On peut entendre un (tout) petit bout de la bande originale de Mon nom est Personne par Ennio Morricone dans un épisode.

vendredi 20 janvier 2023

ICE BLUES: A DONALD STRACHEY MYSTERY (2008, HERE TV)

Donald Strachey est la quintessence du détective privé, un digne héritier de Philip Marlowe, mais avec une différence... Il est gay. Ice Blues (2008) est le dernier de quatre excellents téléfilms basés sur une série littéraire.

Donald Strachey a été créé par le journaliste et écrivain américain Richard Lipez, décédé en mars 2022. Il était ouvertement gay et a écrit les romans de la série des Donald Strachey Mysteries (publiés entre 1981 et 2019) sous le pseudonyme de Richard Stevenson. Un 17ème livre, posthume, sera publié cette année (1). Strachey vit à Albany (état de New York) avec son partenaire de longue date Timothy "Timmy" Callahan, l'assistant d'une sénatrice, et ses affaires concernent souvent la communauté gay locale. De 2005 à 2008, la chaîne américaine premium LGBTQ (2) Here TV  a diffusé quatre téléfilms tournés au Canada avec Chad Allen (Docteur Quinn, femme médecin) dans le rôle de Donald Strachey et Sebastian Spence (First Wave) dans celui de Timothy Callahan: Third Man Out (2005), Shock to the System (2006), On the Other Hand, Death (2008) et Ice Blues (2008). Les deux derniers ont été tournés "dos à dos" mais Ice Blues est en fait le troisième téléfilm. Tous ont été dirigés par le réalisateur Ron Oliver (Queer as Folk, Psi Factor), qui a apporté une dose substantielle de sa créativité aux versions télé des livres de Richard Stevenson (3).
 
Ice Blues
est adapté du troisième roman (publié en 1986) et a été écrit par Ron McGee. Un avocat donne à Timmy 3 millions de dollars en euro-obligations pour un projet à destination de la jeunesse mais il est retrouvé mort dans la voiture de Donald et quelqu'un veut récupérer l'argent. Le nom de la victime est familier au détective Bailey, qui fait face à un fantôme de son passé. Strachey doit protéger Timothy d'un trio d'adversaires particulièrement mauvais composé du sinistre Frank Zaillian, son homme de main Somerville et l'avocat peu scrupuleux Brian Lenigan. Ice Blues a des scènes d'action efficaces, de très bons moments de comédie et d'excellents dialogues. Chad Allen revient dans le rôle de Strachey avec talent, classe et une pointe d'auto-dérision. L'entente entre l'acteur gay (victime d'un outing par un tabloïde en 1996) et Sebastian Spence, qui est hétérosexuel et joue son rôle avec aisance, est essentielle à ces adaptations où le mystère et une atmosphère de film noir sont combinés avec de la romance. Cet aspect romantique est influencé par la série cinématographique des Thin Man (1934-1947) et son duo d'époux détectives Nick et Nora Charles (4).
 
Un autre élément appréciable des Donald Strachey Mysteries est la présence de l'irrésistible Nelson Wong dans le rôle de l'enthousiaste et irrévérencieux Kenny Kwon. Après une courte apparition en tant que réceptionniste d'hôtel dans Third Man Out, Kenny est revenu dans Shock to the System, cette fois pour être le secrétaire de Donald et maintenant il est en formation afin de devenir détective privé. Depuis Ice Blues, le dernier Donald Strachey, Nelson Wong a joué des personnages appelés "Kenny Kwon" dans une longue liste de téléfilms Hallmark réalisés par Ron Oliver. Tant les fans du Hallmark Channel que de Wong ont surnommé ces participations "le Kennyverse". Daryl Shuttleworth, qui interprète le détective Bub Bailey de la police d'Albany, a l'occasion de montrer un autre aspect de son rôle dans Ice Blues. P. Lynn Johnson, qui jouait la patronne de Timmy dans Third Man Out, est de retour mais ici la sénatrice s'appelle Lauren Platt au lieu de Dianne Glassman. Avec aussi Brittney Wilson (Lilah), Sebastien Roberts (Frank Zaillian), Sherry Miller (Queer as Folk, E.N.G.) dans le rôle de Joan Lenigan, Myron Natwick (Brian Lenigan), Adrian Holmes (Philip Banks dans Bel-Air) dans le rôle de Somerville, Gordon Tipple (Le Seigneur du Temps) dans celui d'Arnie Targeson, Spencer Maybee (Eric Lenigan), etc.

Produit par Shavick Entertainment avec Here!. Barry Krost et Brad Danks sont les producteurs exécutifs. Produit par Paul Colichman, Stephen P. Jarchow et James Shavick. Philip Webb est le producteur superviseur. Musique par Peter Allen. C. Kim Miles, CSC est le directeur de la photographie. Montage par Tony Dean Smith. Décors par Rick Whitfield. Costumes conçus par Karen Munnis avec Katie Quinn. Le superbe générique de début a été conçu par Krista Lomax. Filmé avec la participation de The Canadian Film or Video Production Tax Credit et le Province of British Columbia Film Incentive BC. Chad Allen a arrêté le métier d'acteur (et de producteur) en 2015 pour devenir psychologue. Le polyvalent Ron Oliver est célébré aujourd'hui en tant que roi des téléfilms de Noël. Les Donald Strachey Mysteries sont une des plus importantes contributions aux histoires de détectives privés à la télévision.

(1) Chez ReQueered Tales (https://requeeredtales.com/).
(2) Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres, Queers.
(3) (4) Voir l'excellent documentaire de Bonnie Jean Mah intitulé Martinis & Murder: Inside the Donald Strachey Mysteries (2009).
 

Voir également:   
 
https://www.latimes.com/entertainment-arts/tv/story/2021-12-05/the-housewives-of-the-north-pole-kyle-richards-peacock-betsy-brandt-ron-oliver (Ron Oliver)  https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/vancouver-hallmark-christmas-1.6293368 (Nelson Wong)

mercredi 28 décembre 2022

MEILLEURS VOEUX

Merci pour votre intérêt, votre fidélité et votre confiance.

Nous vous souhaitons par avance le meilleur pour  2023.