samedi 27 février 2010

BONNE CHANCE, JIM

[14.40] Le remake de la série 200 dollars plus les frais (The Rockford Files) a son acteur principal: Dermot Mulroney (Le mariage de mon meilleur ami) sera Jim Rockford dans le pilote de la version NBC 2010 de la cultissime série.

Le Rockford Files original, diffusé sur NBC de 1974 à 1980, mettait en vedette le grand James Garner dans le rôle du privé Jim Rockford. Emprisonné à tort mais gracié, Rockford habitait dans un mobile home - qui lui servait aussi de bureau - sur une plage de Malibu. Cet anti-héros ultime était une création de Roy Huggins et Stephen J. Cannell et le mémorable thème du générique (précédé par un message sur le répondeur de Rockford) était composé par Mike Post et Pete Carpenter. James Garner reprit le rôle dans les années 1990 pour des téléfilms diffusés sur CBS.

Le pilote est une co-production Universal Media Studios et Carousel Productions, la compagnie de Steve Carell, et il est écrit par David Shore (le créateur de House), qui est co-producteur exécutif avec Carell. Le choix de Mulroney survient la semaine où NBC annonce qu'ils vont attendre quelques mois pour mettre en production leur remake de la série britannique Prime Suspect à cause des difficultés pour trouver l'actrice principale.

Pendant ce temps, NBC Universal envisage - à l'instar de ce qui a été fait avec la franchise Law & Order (Law & Order: UK, Paris Section Criminelle, etc...) - de décliner à l'international des "marques " illustres de son catalogue telles que Columbo ou Arabesque. Pour un remake britannique de Columbo le favori de votre humble serviteur est Peter Davison (à cause de The Last Detective).

Bon, quel réseau US va oser nous pondre un remake de Mannix? Qui le fait? Qui le fait?

http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3ifa3e60e2b52e2281f6d8dbccb8fc9261 (En Anglais)

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/sans-dec-tennison.html
http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/working-titles-la-serie.html

vendredi 26 février 2010

WORKING TITLE(S)... LA SERIE

[10.20] Working Title Television, la compagnie commune nouvellement créée par le britannique Working Title Films (qui appartient à NBC Universal) et NBC Universal International, projette d'adapter à la télévision les films à succès de Working Title.

Ces séries seraient destinées au public américain mais potentiellement exportables ou bien transposables dans certains pays, rapporte Maggie Brown du site de The Guardian. Bridget Jones, Billy Elliot et Nanny McPhee seraient parmi les titres envisagés.

NBC Universal est encouragée par ses versions locales de la franchise Law & Order, présente en France, Russie ou au Royaume-Uni. Maggie Brown écrit qu'une nouvelle saison de Law & Order UK est en cours de production et que le conglomérat des media pourrait également adapter des classiques de son catalogue, tels que Columbo ou Arabesque, de la même manière.

Un remake britannique d'Arabesque? Euh, jamais entendu parler de Miss Marple?

http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/26/nbc-universal-working-title (En Anglais)

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/working-title-lance-sa-filiale-tele.html

jeudi 25 février 2010

LA BBC DEMENT AVOIR UN PROBLEME DE TRESORERIE

[10.30] Lu sur Broadcast. Bal Samra, directeur des affaires financières de la BBC et directeur des opérations de BBC Vision, a démenti que la BBC soit en train de faire face à des problèmes de trésorerie.

Les commentaires de ce responsable de la BBC arrivent après que certains producteurs indépendants aient confié à Broadcast qu'ils doivent pâtir du fait que la Beeb ne pourrait pas libérer les crédits pour que les séries commandées soient mises en production, avant que de l'argent frais ne soit disponible en avril 2010 ou avril 2011 (http://www.broadcastnow.co.uk/news/indies/bbc-cash-flow-problem-piles-pressure-on-indies/5010349.article).

Une source a dit au magazine et site internet qu'une seconde saison de Psychoville ne pourrait pas être diffusée avant 2011 pour cette raison, mais Bal Samra a indiqué qu'il s'agissait simplement d'une décision de commande plutôt qu'un problème de trésorerie (http://www.broadcastnow.co.uk/news/finance/bbcs-samra-there-is-no-cash-flow-issue/5011277.article?referrer=RSS).

Par ailleurs, Stephen Garrett - patron de Kudos (MI-5, Les Arnaqueurs VIP, Life on Mars...) - a dit récemment à The Guardian pourquoi il est convaincu que le secteur de la production indépendante souffre des réductions budgétaires de la BBC et que c'est pour cette raison que des "séries britanniques de qualité telles que MI-5 pourraient être des espèces en voie de disparition" (http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/15/stephen-garrett-kudos). Et la saison six des Arnaqueurs VIP, délocalisée à Birmingham pour contenir les coûts de production et obtenir un co-financement local, est certainement une illustration de la situation actuelle.

La question est maintenant de savoir si les coupes dans le budget de la BBC impactent d'une manière ou d'une autre la très attendue saison 5 de Doctor Who, une des franchises les plus lucratives de la Corporation. Cette saison, avec Matt Smith dans le rôle du Docteur, débute au Royaume-Uni le 3 avril.

SANS DEC, TENNISON

[5.10] Lu sur The Hollywood Reporter. Le pilote pour le remake américain du grand classique de la télé britannique Prime Suspect est retardé par NBC... à cause de difficultés pour trouver l'actrice qui jouera le rôle principal!

Le Prime Suspect original (Suspect Numéro 1), créé par Lynda La Plante (Les veuves au parfum), a été diffusé de 1991 à 2006 sur ITV avec Helen Mirren dans le rôle du Detective Chief Inspector Jane Tennison. Tennison était une femme policier sans compromis travaillant sur les affaires les plus difficiles dans un environnement professionnel dominé par les hommes.

Le pilote du remake, co-produit par Universal Media Studios et ITV, est écrit par Hank Steinberg (FBI: Portés disparus). "Après une longue recherche, les responsables de NBC ont pensé qu'ils ne pouvaient pas trouver la bonne actrice pour le rôle et ont reporté le projet au mois de juin", écrit THR .

Est-ce que cela signifie qu'il n'est pas facile de faire un remake d'une des meilleures séries de la télévision du Royaume-Uni et de remplacer une des meilleures actrices britanniques? Vous êtes libres de le croire, mais je ne puis faire de commentaire.

Oh, un studio prépare un remake de celui-là aussi...

http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3id9638d8420146d3c35d920ff2af599a1 (En Anglais)

mercredi 24 février 2010

CIRCUS CIRCUS

[24 février - 16.50] BBC One a supprimé sa sitcom Big Top, qui se passe dans un cirque et qui met en vedette Amanda Holden. Une porte-parole de la BBC a confirmé au site Chortle que la série, qui a aussi au générique Ruth Madoc (Little Britain) John Thomson (Cold Feet) et Tony Robinson (Blackadder), ne reviendra pas.

Jay Hunt, contrôleur de BBC One avait dit de Big Top avant son lancement: « Big Top est une chaleureuse comédie familiale avec un vrai potentiel pour capturer l'imagination des télespectateurs de BBC One. Je suis ravi que cela fasse partie des nouvelles comédies de la chaîne » (http://www.bbc.co.uk/pressoffice/pressreleases/stories/2009/11_november/13/bigtop.shtml). Mais ni les critiques ni le public n'étaient d'accord et le plus intriguant avec Big Top c'est de savoir pour quelle raison la BBC a commandé cette série.

Après l'accueil glacial fait à des titres comme Paradox ou Material Girl et cette annulation, la Beeb trouvera un peu de réconfort dans le bilan de son récent Showcase organisé à Brighton par BBC Worldwide. Lundi, la branche commerciale de la Corporation et le service public américain PBS ont annoncé un accord de co-production pour trois séries diffusées cette année: la nouvelle version de Maîtres et valets (Upstairs, Downstairs, 1971-1975), Aurelio Zen et Sherlock. La "réinvention" en 3 X 90 minutes de Sherlock Holmes par Mark Gatiss et Steven Moffat vient d'ailleurs de faire l'objet de sa première vente internationale, avec la chaîne australienne Nine Network.

La série met en vedette Benedict Cumberbatch (The Last Enemy) dans le rôle de Sherlock Holmes. Martin Freeman (The Office UK) dans le rôle du Docteur John Watson, et Rupert Graves (V pour Vendetta) dans le rôle de l'Inspecteur Lestrade. Sherlock nous présente le détective dans le Londres contemporain en fanatique de la déduction analytique qui aide la police pour le plaisir et les sensations fortes.

La réponse britannique à Monk et The Mentalist avec un zeste de Doctor Who? La série est produite par Hartswood Films (Jekyll), fondée par Beryl Vertue. Steven Moffat est un des responsables de cette compagnie (http://www.hartswoodfilms.co.uk/index.html) et le nom du nouveau patron de Doctor Who est le principal facteur d'excitation autour de ce projet depuis son annonce en 2008.

Voir (En Anglais):
http://www.chortle.co.uk/news/2010/02/24/10576/big_top_comes_down
http://www.bbc.co.uk/pressoffice/bbcworldwide/worldwidestories/pressreleases/2010/02_february/upstairs_downstairs.shtml
http://www.bbc.co.uk/pressoffice/bbcworldwide/worldwidestories/pressreleases/2010/02_february/sherlock_nine.shtml

FRYADELPHIA EXPERIMENT

[9.50] Curieuse expérience pour l'émission The Late Late Show with Craig Ferguson sur CBS hier, avec le présentateur Craig Ferguson s'écartant de son format en l'honneur d'un invité très spécial.

Pas de gag pré-générique, pas de marionnettes (nous avons parlé de ses marionnettes ici), pas de chanson du générique, pas de monologue et pas de public avec des membres de son "armée de squelettes robots" (comme Ferguson appelle celles et ceux qui le suivent sur Twitter). A la place, Craig Ferguson sur les plate-bandes de l'intervieweur Charlie Rose pour un entretien enregistré avec un des plus illustres citoyens britanniques: le comédien, acteur, présentateur et homme de la Renaissance Stephen Fry.

Peut-être que The Tonight Show sur NBC pourrait nous faire un tête-à-tête entre Jay Leno et Conan O'Brien (le deuxième étant parti de NBC à cause du premier). Et Jimmy Kimmel pourrait prêter Guillermo, l'agent de la sécurité de son émission d'ABC, pour l'évènement.

LA FIN DE LA FIN

[7.00] Roland Emmerich, le réalisateur/producteur du film catastrophe 2012, a confié à MovieWeb que 2013 - le projet de série adaptée du blockbuster - est supendu pour cause de contraintes budgétaires.

La seule chose véritablement fascinante avec cette idée était que, d'après un article d'Entertainment Weekly, la série aurait été diffusée sur... ABC - le diffuseur de FlashForward et de V (http://hollywoodinsider.ew.com/2009/11/04/2012-tv-planned/). « Après le "flashforward" de six mois et les vaisseaux géants, voici le monde après sa fin (sic). S'il est confirmé qu'ABC diffusera la série ils vont devoir rebaptiser le réseau "Sécurité civile TV" », écrivait votre humble serviteur en novembre.

Mais avec FlashForward, qui est à sa façon une catastrophe, et les malheurs du "survivoresque" Day One de NBC (les résidents d'un complexe d'appartements en Californie après une mystérieuse catastrophe) (1), pas la peine de se demander pourquoi la fin du monde imaginée par Emmerich pourrait être "définitive".

Les Mayas n'avaient pas prédit la récession et la fin des séries "feuilletonnantes".

http://www.movieweb.com/news/NEFinFGItal1IK (En Anglais)

(1) Le projet est passé d'une saison de 13 épisodes à une mini-série en quatre parties avant de fondre pour devenir un téléfilm! (http://www.digitalspy.co.uk/ustv/news/a195523/nbcs-day-one-reduced-to-two-hour-movie.html).

WERNHAM HOGG OUVRE UNE FILIALE PRES DE TEL AVIV

[23 février - 18.06] Israël va avoir sa propre adaptation de The Office, la série de Ricky Gervais et Stephen Merchant, ce printemps.

L'acteur israélien Dvir Benedek (Sumo) sera Avi Meshulam, l'homologue local de David Brent (Ricky Gervais) ou de Michael Scott (Steve Carell dans la version de NBC) dans Super Office, une série de 15 épisodes de 25 minutes (1).

Cette adaptation de la série de la BBC - qui se passe à Yahud, près de Tel Aviv - sera réalisée par Eitan Tzur et écrite par Uzi Weill, réalisateur de la série à succès Be Tipul (2005 et 2008) (2).

Si les formats de la télévision israélienne suscitent énormément d'intérêt sur les marchés internationaux, les séries du pays sont virtuellement inconnues. En France, la chaîne Arte a diffusé il y a quelques années l'excellente mais courte sitcom Voisins (Sh'henim, 1989), avec Gadi Yagil, Ofra Weingarten et Bassam Zo'amat. Sh'henim racontait les mésaventures de voisins juifs et arabes cohabitant dans un immeuble d'habitation.

http://www.chortle.co.uk/news/2010/02/21/10554/israeli_branch_of_the_office_opens (En Anglais)

(1) http://www.shalomlife.com/eng/6388/ (En Anglais)
(2)
Refaite aux Etats-Unis par HBO sous le titre d'En Analyse (In Treatment).

lundi 22 février 2010

PAS UN NUMERO

Le Prisonnier 2009 est arrivé en France la semaine dernière sur Canal Plus.

Co-créé et produit en 1967 par Patrick McGoohan, qui en était la vedette, Le Prisonnier (The Prisoner) racontait l'histoire d'un agent secret qui après avoir démissionné se réveille dans un étrange endroit appelé Le Village. Chaque résident du Village est appelé par un numéro, son chef est le Numéro Deux et notre homme devient le Numéro Six contre sa volonté. Le Numéro Deux veut savoir pourquoi le Numéro Six a démissionné et le Numéro Six veut s'évader du Village.

Les 17 épisodes de la série de McGoohan, bien que n'étant pas tous parfaits, ont acquis un statut d'oeuvre culte à travers les années et l'idée d'un remake était certainement inévitable. En novembre 2005, Granada annonça que la compagnie projetait de faire une nouvelle version de la série Le Prisonnier en association avec Sky One plus des chaînes européennes et américaines comme partenaires possibles (http://www.broadcastnow.co.uk/news/multi-platform/news/granada-plans-new-versionof-the-prisoner/1032284.article). Des rumeurs donnaient Christopher Eccleston comme vedette.

En 2006, The Hollywood Reporter révéla que la chaîne câblée américaine AMC était associée au projet mais en 2007 Sky One décida de se retirer en raison de divergences créatives avec le partenaire américain (1). ITV, propriétaire du Prisonnier, s'accrocha en tant que seul producteur britannique avec AMC comme co-producteur.

Ecrite par Bill Gallagher (Conviction), réalisée par Nick Hurran (Bonekickers) et tournée en Afrique du Sud et en Namibie, la nouvelle version du Prisonnier - une mini-série en six parties - a été diffusée d'abord par AMC en novembre 2009 en temps qu'évènement programmé sur trois jours. Au Royaume-Uni ITV1 devrait la diffuser ce printemps mais c'était déjà annoncé dans la brochure de présentation d'ITV1 pour la saison Hiver/Printemps 2008-2009.

Un citoyen américain (Jim Caviezel) se réveille dans le désert où il voit un vieil homme qui est poursuivi. Le vieil homme vient d'un étrange endroit appelé Le Village, où tout le monde est un numéro. Le leader du Village est Deux (Ian McKellen) et notre Américain devient Six. Les remakes permettent aux nouvelles générations de découvrir des concepts, des histoires et des personnages et sans eux le seul Batman serait toujours Lewis Wilson dans le serial de 1943. On peut les appeler "réinventions", "réinterpretations", "reboots" ou ce que vous voulez, l'idée c'est toujours de refaire ce qui a déjà été fait mais avec de nouveaux éléments. Dans le cas qui nous intéresse, "remake" fera l'affaire.

Bernie Lomax (voir Week-end chez Bernie) est le saint patron de l'industrie du divertissement, où l'originalité est un risque et où chaque compagnie ou conglomérat des media creuse très profondément dans son catalogue afin d'en déterrer une vieille série, classique ou non, pour transformer une vieille "marque" en pactole. La BBC a la franchise Doctor Who, ITV a une myriade de titres cultes hérités de l'ère ITC Entertainment.

Mais le Prisonnier original était et aurait dû rester unique: Le Village, pour partie Portmeirion - un singulier mélange architectural au Pays de Galles - et pour partie les studios, les décors, les costumes, les musiques originales ou issues de catalogues d'éditeurs, l'ambiance, les acteurs, etc. L'idée de McGoohan est une oeuvre d'art télévisuelle, philosophique et esthétique. Son influence est palpable dans de nombreux films ou séries télévisées: L'homme de Nulle Part (Nowhere Man), The Truman Show, Meadowlands... A bien des égards ces séries ou films ont déjà "réinventé" Le Prisonnier, et parfois beaucoup mieux que la nouvelle mini-série.

La première des nombreuses faiblesses de ce Prisonnier c'est clairement sa star. Le Six de Jim Caviezel est si terne qu'il est effacé par le Deux de Ian McKellen. McKellen est formidable... Bien sûr qu'il l'est! C'est Ian McKellen, il pourrait captiver un public rien qu'en lisant sa liste de courses. Dans la version d'origine, la fonction de Numéro Deux avait un taux exponentiel de turnover mais pas là (bien évidemment, n'oubliez pas que c'est Ian McKellen) et le nouveau Deux a un fils, une épouse qui semble très malade, et un penchant douteux pour les ananas. Les grenades, veux-je dire.

Dans la série de 1967 Le Village était si distinctif que c'en était presque un personnage. Le nouveau village, la station balnéaire namibienne de Swakopmund, est visuellement un croisement entre Meadowlands et Disneyland, un rêve (?) d'architecture coloniale traversé par ces voitures et ces autobus anonymes qu'on voit dans tant de publicités parce que beaucoup de publicités sont tournées en fait en Afrique du Sud. Alors que le Mini Moke de la série originale était si emblématique des Swinging sixties.

Des vues superbes du désert namibien compensent l'anonymat des extérieurs et des véhicules mais ne peuvent compenser un certain manque de fortes personnalités parmi la distribution, à part Ian McKellen (bien sûr, c'est...) Une autre faiblesse est l'américanisation de l'histoire, Six est de New York, il demande à voir un consul américain, un dessin de la Statue de la Liberté est un des indices de la réalité de son monde, deux tours de verre dans le désert évoquent le World Trade Center. Et la musique est le genre de composition générique qu'on entend dans chaque blockbuster hollywoodien, puisqu'elle est du Britannique Rupert Gregson-Williams, ex-Media Ventures (Hans Zimmer et ses copains).

Les thèmes du Prisonnier de 1967, tels que l'individu contre la société, peuvent être considérés comme universels mais, même si son co-créateur et interprète principal était américain, la série elle-même était intrinsèquement britannique. Comme l'a dit Richard Woolfe, alors patron de Sky One, dans son interview pour Digital Spy en 2007: « C'est une série quintessentiellement britannique et il y avait trop de divergences créatives à tenter de partager ça avec un partenaire américain. Je ne voulais pas être responsable d'avoir pris quelque chose de quintessentiellement britannique pour l'adapter d'une manière dont je sentais qu'elle ne reflèterait pas la façon dont les gens s'en souvenaient et la manière dont les gens voudraient que ce soit fait » (2).

Il y a beaucoup de bonnes idées dans Le Prisonnier 2009: le vieil homme dans la séquence pré-générique du premier épisode ressemble à un Patrick McGoohan âgé habillé avec le costume original (il n'y a pas d'"uniforme" dans le nouveau Village), le soap opera Wonkers, 70 - les psychanalystes jumeaux. Et le clin d'oeil hilarant à la scène de la carte de la version 1967 de L'arrivée. Mais il y a aussi trop de mauvaises idées, comme l'inélégant générique et tout ce qui concerne Summakor, ou l'histoire avec le fils de Deux.

Malheureusement, ce très oubliable remake du Prisonnier va rejoindre le non-nécessaire remake américain de Life on Mars et ses semblables. Six n'est pas un homme libre, ce n'est même pas vraiment un "numéro" - curieusement le doublage français ramène sporadiquement le vieux "Numéro Six".

Désolé, faux numéro...

(1) (2) http://www.digitalspy.co.uk/broadcasting/a73571/qa-sky-one-head-richard-woolfe.html (En Anglais)

http://www.amctv.com/originals/the-prisoner/
http://www.independent.co.uk/news/media/no-escape-for-sky-the-curse-of-the-prisoner-403470.html

Voir également (En Anglais):

http://cathoderaytube.blogspot.com/2009/11/prisoner-episode-1-arrival-episode-2.html
http://cathoderaytube.blogspot.com/2009/11/prisoner-episode-3-anvil-episode-4.html
http://cathoderaytube.blogspot.com/2009/11/prisoner-episode-5-schizoid-episode-6.html

vendredi 19 février 2010

COMPTE A REBOURS POUR L'OUBLI (19 FEVRIER)

[19.30] Depuis novembre dernier nous notons les séries annulées au cours de la saison 2009-2010 sur les réseaux américains dans notre rubrique Compte à rebours pour l'oubli (la liste est mise à jour chaque fois que c'est nécessaire):

- The Beautiful Life (CW)
- Southland (NBC)
- Eastwick (ABC)
- Hank (ABC)
- Dollhouse (Fox)
- Ugly Betty (ABC)

- Past Life (Fox) (http://www.thrfeed.com/2010/02/fox-cancels-past-life.html)

Un autre "Life" mord la poussière. Life, Life On Mars US, The Beautiful Life... C'est la malediction des "Life".

REX IS NOT YOUR LAWYER BUT HE'S YOUR FATHER

[18.32] Les grands débuts américains (ou pas) de David Tennant étant reportés apparemment à cet automne, le précédent Docteur va jouer dans une série dramatico-comique de la BBC baptisée Single Father.

Tennant interprétera un homme qui lutte pour élever ses quatre enfants alors que son épouse vient de décéder dans cette série en quatre épisodes qui sera tournée à Glasgow. Le tournage débutera le mois prochain, rapporte Digital Spy (http://www.digitalspy.co.uk/tv/news/a204087/tennant-cast-in-bbcs-single-father.html).

Rex is not your lawyer n'est même pas mentionné dans la liste des pilotes de NBC établie par Lynette Rice, de Entertainment Weekly (http://hollywoodinsider.ew.com/2010/02/19/pilot-intel-nbc-has-9-dramas-9-comedies-in-the-works-for-fall/).

Voir aussi:

http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/19/david-tennant-single-father (En Anglais)
http://thierryattard.blogspot.com/2010/01/rex-is-not-yet-your-lawyer_25.html

LE MOT EN F (FRANCHISE...)

[15.20] BBC Worldwide, la branche commerciale de la BBC, travaille sur différentes stratégies pour concevoir des franchises de la taille de 24 ou Heroes, rapporte Broadcast.

Steve Macallister, directeur des ventes et de la distribution, veut fournir une alternative à la domination des studios américains alors que BBC Worldwide se prépare à accueillir 500 acheteurs venus du monde entier pour le BBC Showcase. Cet évènement débutera le dimanche 21 février à Brighton et durera quatre jours.

« Nous sommes le plus gros distributeur de séries télé hors les studios hollywoodiens - une véritable alternative - et notre intention est de croître et de rivaliser encore plus avec ces studios, afin d'entrer en compétition pour des parts de marché », a dit Macallister, citant 24, Lost et Heroes comme des exemples dont il aimerait que BBC Worldwide les égale en terme de succès international (http://www.broadcastnow.co.uk/news/international/bbcw-eyes-drama-franchises/5011038.article).

Les déclarations de Steve Macallister arrivent après que des producteurs indépendants tels que Stephen Garrett, patron de Kudos (MI-5, Les Arnaqueurs VIP), aient exprimé leurs inquiétudes sur l'avenir de la fiction britannique dans un climat économique allourdi par les réductions budgétaires de la BBC (http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/15/stephen-garrett-kudos).

La BBC aime les franchises, Doctor Who est une de ses plus lucratives. Et Matt Smith, le Nouveau Docteur, sera au Showcase tout comme Benedict Cumberbatch - Sherlock Holmes dans la nouvelle série de Steven Moffat. Quant à ceux qui arguent que la Beeb devrait prendre exemple sur The Wire ils apprécieront Luther, une nouvelle série policière avec Idris Elba, qui fera ses débuts internationaux au Showcase.

http://www.bbc.co.uk/pressoffice/bbcworldwide/worldwidestories/pressreleases/2010/02_february/showcase_2010.shtml (En Anglais)

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/grosses-coupures_15.html
http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/quittez-lecoute.html

jeudi 18 février 2010

TAGGART NE MEURT JAMAIS

[9.50] Broadcast rapporte que la série policière écossaise Taggart, qui existe depuis 1983, va finalement continuer malgré la pression actuel sur les budgets des séries et les relations passées très mouvementées entre STV et ITV.

La chaîne écossaise va produire une nouvelle saison de 6 épisodes d'une heure qu'elle diffusera en exclusivité cet automne, avant que ITV1 ne la diffuse à son tour en 2011. Le réseau numérique câblé et satellitaire UKTV a lui aussi mis la main à la poche pour obtenir les droits de diffusion secondaire, et sa chaîne spécialisée Alibi diffusera la série en 2013. Le tournage de cette nouvelle saison débutera au printemps(http://www.broadcastnow.co.uk/news/broadcasters/itv-buries-hatchet-to-hang-on-to-taggart/5011022.article?referrer=RSS).

Créé en 1983 par le scénariste, romancier et auteur de théâtre écossais Glenn Chandler, Taggart a survécu à la mort de sa vedette, Mark McManus (DCI Jim Taggart) en 1994 - la série s'est poursuivie avec d'autres Detective Chief Inspector. Le programme, vendu dans plus de 40 pays, a célébré son 100ème episode à Noël dernier (http://www.digitalspy.co.uk/tv/a192911/taggart-actor-amazed-at-its-longevity.html).

Cet accord pour une nouvelle saison de Taggart rappelle, sur une autre échelle, le multi-partenariat qui a ramené à la vie à l'automne dernier Primeval pour deux saison de plus et qui implique lui aussi UKTV. Le directeur de la télévision pour les chaînes et internet chez ITV, Peter Fincham, a dit à propos de la resurrection de la couteuse série de science-fiction: « Je ne pense pas que toutes les séries seront financées de cette manière, mais je ne serais pas surpris de voir d'autres accords de ce type. C'est une réalité dans un monde ou trouver tout le financement de nos séries devient un défi pour les diffuseurs » (http://www.broadcastnow.co.uk/news/commissioning/fincham-drama-deals-could-be-way-forward/5006271.article).

Taggart a été diffusé en France partir de 1988 avant de tomber dans l'oubli jusqu'à une tentative de diffusion d'épisodes inédits par France 3 en 2006.

Voir aussi:

http://www.digitalspy.co.uk/tv/news/a203893/stv-itv-uktv-partner-for-new-taggart.html

DON'T YOU FORGET ABOUT ME

[17 février -18.50] Celle-Qui-Doit-Être-Lue alias notre chère Nikki Finke, fondatrice et rédactrice en chef de Deadline.com, rapporte que les Oscars ont prévu un hommage spécial à John Hughes pour la cérémonie de cette année.

Le scénariste, réalisateur et producteur John Hughes est mort en août 2009. Son testament cinématographique inclus Bonjour les vacances (Vacation, 1983), Une créature de rève (Weird Science, 1985), La folle journée de Ferris Bueller (Ferris Bueller's Days Off, 1986) ou Un ticket pour deux (Planes, Trains & Automobiles, 1987).

« La mort de John Hughes l'année dernière à touché Hollywood d'une manière unique, comme peu de décès d'artistes peuvent le faire », écrit Nikki (http://www.deadline.com/hollywood/oscar-spoilers-part-2-john-hughes-tribute/). Mais sa mort n'a pas seulement touché Hollywood, elle a touché aussi toutes celles et tous ceux qui ont vécu leur adolescence dans les années 1980. Parce que ce maître de la comédie nous a laissé une oeuvre importante à propos du passage à l'âge adulte, de la famille, de l'Amérique et de tant d'autres thèmes essentiels.

Bernie Lomax est le saint patron du Hollywoodland contemporain, c'est pour ça qu'une suite/remake de Bonjour les vacances est en préparation. Lorsque John Hughes est décédé votre humble serviteur a éprouvé le besoin de regarder La folle journée de Ferris Bueller pour la 450ème fois et a dit à sa merveilleuse épouse: « Maintenant on peut parier qu'ils vont nous faire un remake de Ferris dès que possible ».

See also:

http://thierryattard.blogspot.com/2009/10/au-revoir-les-vacances.html

mercredi 17 février 2010

DES NOUVELLES DU DOUBLAGE DE DOCTOR WHO

[20.51] La version française de The Waters of Mars vient d'être enregistrée à Bruxelles et l'enregistrement de The End of Time 1 & 2 commence le 24 février, toujours sous la direction de David Macaluso.

Nous espérons pouvoir être en mesure de vous donner début mars le nom du comédien choisi pour doubler Matt Smith, ce choix étant déjà fait.

EDGE OF DARKNESS (ROMAIN NIGITA)

Romain Nigita, chef de projet de 8 Art City, a maintenant son vidéoblog (à l'instar d'Alain Carrazé, directeur de 8 Art).

Cette semaine il nous parle d'Edge of Darkness, chef-d'oeuvre de la BBC datant de 1985 et adapté au cinéma sous le titre Hors de Contrôle (Edge of Darkness). Le film, avec Mel Gibson, sort en France cette semaine.

http://www.8artcity.com/le-videoblog-dalain-carraze/le-videoblog-de-romain-nigita/530-episode-4-edge-of-darkness

Pendant que vous y êtes jetez donc un oeil à l'épisode précédent, dont le sujet est un savoureux téléfilm de 1997.

http://www.8artcity.com/le-videoblog-dalain-carraze/le-videoblog-de-romain-nigita/527-episode-3-justice-league-of-america

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2009/12/edge-of-darkness-uk-trailer-digital-spy.html
http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/quittez-lecoute.html

WORKING TITLE LANCE SA FILIALE TELE

[16 février - 21.00] Lu sur The Hollywood Reporter. Working Title Films, la compagnie de production britannique à l'origine des Bridget Jones, Johnny English ou Frost/Nixon (et qui appartient à NBC Universal), lance une filiale télé.

La compagnie, Working Title Television, est une entreprise commune de Working Title et NBC Universal International et aura des bureaux à Londres et Los Angeles. Le premier projet de cette société est un pilote pour NBC intitulé Love Bites.

Ce qui est intéressant c'est que NBC Universal possède par ailleurs la compagnie britannique Carnival Films (Hotel Babylon), co-producteur de The Philanthropist - diffusé l'été dernier sur NBC. Carnival est aussi le producteur de Material Girl, diffusé récemment sur BBC One. Une partie du travail du nouveau Vice-président de la production télé internationale chez NBC Universal, Mike Beale, est précisément de renforcer Carnival, acheté en 2008 (http://www.variety.com/article/VR1118014973.html?categoryid=19&cs=1).

Notez que NBC Universal Television co-produit Law & Order UK, la version britannique de la franchise Law & Order, avec Kudos (MI-5, Les Arnaqueurs VIP).

http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3i3bf2d3f4053dfeb2130837a7d378489f (En Anglais)

Voir également:

http://www.variety.com/article/VR1118015289.html?categoryid=14&cs=1 (En Anglais)
http://thierryattard.blogspot.com/2010/01/fashion-victimes.html

lundi 15 février 2010

GROSSES COUPURES

[10.20] Intéressant entretien avec Stephen Garrett, le patron de Kudos Film and Television, par Maggie Brown sur le site de The Guardian. Kudos est bien sûr la compagnie à l'origine de MI-5 (Spooks), Life on Mars, Les Arnaqueurs VIP (Hustle), etc.

Ancien cadre chez Channel 4, Stephen Garrett a fondé Kudos en 1992. Spooks, lancé sur BBC One en 2002, a pavé la voie de nombreuses séries novatrices à succès qui ont fait de la compagnie un des plus importants producteurs indépendants de séries au Royaume-Uni. Garrett a vendu Kudos en 2006 à Shine Group, la compagnie d'Elisabeth Murdoch, pour 35 millions de Livres sterling. Ce qui est assez drôle c'est que Spooks comme Life on Mars avaient tous les deux été refusés par Channel 4!

Stephen Garrett explique pourquoi il pense que le secteur de la production indépendante souffre des réductions budgétaires de la BBC et donc pourquoi "des séries britanniques de grande qualité produites comme Spooks pourraient être des espèces en voie de disparition". Nous apprenons dans l'article de Maggie Brown que cette série coûte un peu moins de £900,000 par épisode, en partie à cause des séquences d'action, effets spéciaux et autres cascades.

Le climat économique actuel est plus favorable à des co-productions internationales comme la version BBC de Wallander ou les deux prochaines saisons de Primeval - dans lesquelles BBC Worldwide est très impliquée. Mais Primeval est une franchise de genre, conçue à l'origine pour dupliquer le succès de Doctor Who, vendue dans plus de 40 pays.

La sévère récession que nous traversons pèse clairement sur les succès de la BBC. La saison 6 de Hustle, déménagée à Birmingham pour des raisons de coûts de production (et de co-financement local), et à certains égards la saison 8 de Spooks sont les dernières illustrations en date de cette situation. Le mois dernier Maggie Brown rapportait que plusieurs séries de la BBC existant depuis longtemps seraient annulées pour faire de la place aux nouveaux projets (http://www.guardian.co.uk/media/2010/jan/13/bbc-drama-ben-stephenson).

Une neuvième saison de Spooks est de toute manière dans les tuyaux et la BBC a commandé à Kudos une série en 8 épisodes baptisée Outcasts, qui se passe en 2040, et dont on parle déjà beaucoup. "Espèces en voie de disparition"? Torchwood déménage apparemment aux Etats-Unis et nous sommes à la fin d'un cycle qualitatif initié avec la version moderne de Doctor Who en 2005. Nous verrons bien de quelle manière les réductions de budget à la BBC affectent la saison 5 d'une des franchises les plus lucratives de la Corporation.

http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/15/stephen-garrett-kudos (En Anglais)

Voir aussi:

http://www.broadcastnow.co.uk/news/indies/bbc-cash-flow-problem-piles-pressure-on-indies/5010349.article

dimanche 14 février 2010

7EME SALON DES SERIES TV ET CINEMA

[MAJ] (14 février) Le 7ème salon des séries tv et cinéma aura lieu le samedi 20 novembre 2010 à la Maison des mines (270, rue Saint Jacques, 75005 Paris).

Le programme est en cours d'élaboration.

http://serialement-votre.etron.fr/

SERGE SAUVION (1929-2010)

[12.30] [Mis à jour] J'apprends à l'instant via le blog La Gazette du doublage, de mon ami François Justamand, le décès du comédien Serge Sauvion.

Serge Sauvion était particulièrement populaire pour sa contribution au doublage de nombreuses séries américaines. Spécialement l'une d'elle, qui a fait entrer l'homme et sa voix dans la culture populaire française: Columbo.

La savoureuse interprétation par Sauvion des répliques de Peter Falk a marqué des générations entières au point de devenir un élément récurrent parmi les imitateurs, dans de nombreux sketches, des émissions de variété à la télévision, voire au cours de diners. Même parfois autour de la machine à café au travail.

En fait l'énorme succès et la popularité de Columbo en France (même en rediffusion) doivent beaucoup à Serge Sauvion, qui a fait du lieutenant un Français bien plus qu'un Américain sans pour autant le trahir une seule seconde. Sa voix était en outre très semblable à celle de Falk.

Pour la télévision Sauvion fut aussi voix de Peter Lupus dans Mission Impossible, de Robert Blake dans Baretta, ou de Stacy Keach dans les différentes séries de Mike Hammer.

Au cinéma il fut entre autres la voix de Burt Reynolds dans ses grands succès.

http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/index.php/2010/02/14/229-serge-sauvion-1929-2010

CE SENTIMENTAL MONSIEUR CALLAN

[13 février - 19.00] Network sort le 22 février Callan - The Monochrome Years. Et Frank Collins nous parle de ce DVD sur Cathode Ray Tube, son blog quintessentiel.

Dans Callan (1967-1972), créé par James Mitchell, Edward Woodward était l'incarnation ultime de l'espion réaliste, cynique et parfois mélancolique. Employé par un mystérieux service de sécurité gouvernemental, passant son temps à questionner les ordres de son supérieur, David Callan était plus proche de la description par John le Carré ou de Len Deighton du métier d'espion que de celle donnée par les films de James Bond - dont la popularité était alors au zénith.

La magnifique interprétation par Woodward de cet assassin professionnel récalcitrant apporta à l'acteur la renommée et un prestigieux BAFTA du Meilleur Acteur. Diffusé sur ABC/Thames Television, Callan s'acheva sur une histoire en trois parties, The Richmond File, en 1972 mais le personnage revint dans un film de 1974 (Callan) et dans Wet Job, un téléfilm de 1981.

Les quatre disques contiennent: le téléfilm original diffusé dans le cadre d'Armchair Theatre (A Magnum for Schneider) et les épisodes en noir et blanc des saisons 1 et 2 qui ont pu être conservés.

http://cathoderaytube.blogspot.com/2010/02/callan-monochrome-years-review.html (En Anglais)
http://www.networkdvd.net/product_info.php?products_id=1052
http://www.youtube.com/watch?v=IDdSWjpPJDg

jeudi 11 février 2010

SI C'ETAIT DEMAIN (KOBA FILMS VIDEO)

Jeune, belle et intelligente, Tracy Whitney (Madolyn Smith) doit épouser un jeune financier issu d'une riche famille et elle est enceinte de lui. Mais le suicide de sa mère et un face-à-face avec un des responsables de cette tragédie font voler ce bonheur en éclats.

Abandonnée par son fiancé, elle est injustement envoyée en prison où elle perd son bébé lorsqu'elle est battue par ses compagnes de cellule.


A sa sortie Tracy décide de se venger de ceux qui ont ruiné sa mère et provoqué sa mort, puis les circonstances l'amènent à devenir voleuse de bijoux. Elle croise deux hommes qui vont changer sa vie: Jeff Stevens (Tom Berenger), un séduisant arnaqueur qui a vainement tenté de rentrer dans le droit chemin par amour, et le sympathique Gunther Hartog (Richard Kiley). Cultivé, riche, raffiné et cosmopolite, Hartog est en fait un receleur pourvu d'un grand sens de la justice, qualité que Stevens a en commun avec lui. Il lui fait découvrir l'Europe et sa Haute société et transforme la jeune femme en une artiste de l'escroquerie et du cambriolage.

LE LIVRE DU MOIS

Avec Si c'était demain (If Tomorrow Comes, 1986) Koba Films Vidéo nous propose un des fleurons de l'âge d'or des "mini-séries", ces histoires racontées en un nombre réduit d'épisodes et très souvent adaptées de best-sellers. Si c'était demain est tiré d'un roman d'un auteur très prisé par la télévision américaine, Sidney Sheldon.

Scénariste prolifique et écrivain, Sheldon a entre autres créé la sitcom Jinny de mes rêves (I dream of Jeannie, 1965-1969) et la série Pour l'amour du risque (Hart to Hart, 1979-1981). La télévision s'intéresse pour la première fois à ses livres en 1983 lorsque NBC adapte La Fureur des Anges (Rage of Angels), avec en vedette Jaclyn Smith, Armand Assante et Ken Howard. L'année suivante le réseau CBS transpose Le Maître du jeu (Master of the Game) (1), avec Dyan Cannon, Ian Charleson et Harry Hamlin.

Suite à l'énorme succès de Le Maître du jeu CBS se lance dans la production, via sa filliale CBS Entertainment Productions, de Si c'était demain, d'après le septième roman de Sidney Sheldon. L'adaptation est confiée à Carmen Culver, adaptatrice d'Agatha Christie pour le téléfilm Un meurtre est-il facile (Murder is Easy, 1982) et surtout du roman de Colleen McCullough, Les Oiseaux se cachent pour mourir (The Thorn Birds, 1983) (2). Jerry London, qui a dirigé en 1980 la mini-série Shogun - d'après le roman de James Clavell - est choisi comme réalisateur. Sur If tomorrow comes Culver est en outre productrice et London producteur superviseur.

LES ARNAQUEURS VIP

La Nouvelle-Orléans, Londres, Cannes, Nice, Amsterdam et les studios anglais de Shepperton figurent parmi les lieux de tournage de cette mini-série de prestige dont le générique de début est à lui tout seul une carte de visite. La musique du très talentueux compositeur britannique Nick Bicât (la mini-série Lace/Nuits secrètes en 1984) (3) illustre des images magnifiques du grand Maurice Binder, responsable des génériques des James Bond.

Tracy Whitney est interprétée par Madolyn Smith, remarquée dans des films comme Urban Cowboy (1980) ou Solo pour deux (All of me, 1984) et le téléfilm Sadat (1983). Acteur aguerri, Tom Berenger accepte de le rôle de Jeff Stevens - l'arnaqueur au grand coeur - a un moment difficile de sa carrière. Vétéran de Broadway et de la télévision, Richard Kiley est le suave Gunther Hartog.

Le reste de la distribution est tout aussi solide: l'excellent David Keith joue Daniel Cooper, un taciturne enquêteur des assurances qui veut mettre la main sur Tracy et cache un très lourd secret. Pas encore célèbre, l'Irlandais Liam Neeson interprète le très Français Inspecteur André Trignant d'Interpol! Des visages familiers complètent le casting: CCH Pounder, Joe Cortese, Jeffrey Jones, Lane Smith, Vernon Dobtcheff, etc.

LA MAIN AU COLLET

Comme pour Le Maître du jeu, CBS et la production font appel à l'expérience inestimable du Britannique Nick Gillott. Producteur associé de Master of the Game, Gillott fut régisseur sur la version 1976 de Chapeau Melon et bottes de cuir (The New Avengers), directeur de production sur la série Les Professionnels et producteur superviseur sur la série Minder. Jerry London et lui avaient déjà collaboré ensemble sur Ellis Island (1984), une mini-série de CBS sur laquelle Nick Gillott était producteur - fonction qu'il assure également sur Si c'était demain.

If tomorrow comes est une des plus grandes réussites en matière de mini-séries "glamoureuses" des années 1980 avec Lace et Les Dessous d'Hollywood (Hollywood Wives, 1985). L'intrigue est pleine de rebondissements passionnants, Tracy évolue progressivement de la femme bafouée vers la voleuse de luxe et de charme et à certains égards le personnage rappelle l'héroïne de la mini-série australienne La vengeance aux deux visages (Return to Eden, 1983) - que Koba Films Vidéo doit sortir en mai (4).

L'ambiance de cette production très soignée, habilement adaptée et réalisée, évoque La Main au collet d'Alfred Hitchcock, ou les séries Mission Impossible (il y a même une scène de masque!), Opération Vol ou Pour l'Amour du risque. L'alchimie entre Tracy et Jeff donne lieu à des échanges savoureux teintés d'humour. Madolyn Smith surprend agréablement dans un rôle où on se serait plutôt attendu à voir l'autre Smith, Jaclyn, la "Reine des mini-séries" de l'époque. Et Tom Berenger s'impose comme un mélange de Paul Newman, Steve McQueen et Cary Grant.

En fait, le résultat est tellement réussi qu'on aurait aimé une suite. Koba propose Si c'était demain sur deux disques et uniquement en version française, ce qui n'est absolument pas un problème dans la mesure où le doublage est d'une qualité très convenable.

http://kobafilms.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=412&Itemid=47

(1) Que Koba Films Vidéo propose en DVD sous le titre Maîtresse du jeu (http://kobafilms.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=413&Itemid=49).
(2) http://www.dancooper.tv/fashionfinds_1999/july_new_dating_system/pages/the_thorn_birds_part_1_page_1.htm
(3) http://www.nickbicat.com/
(4) http://kobafilms.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=418&Itemid=47

ABSOLOM 2010

[6.50] Inspecteur Barnaby (Midsomer Murders) Saison 13 Episode 2. Lorsque le DCI Tom Barnaby (John Nettles) est soupçonneux quant à une transaction immobilière entre le maire Hicks (Brian Capron) et le conseil municipal de Brighton, il donne les clés du commissariat au DS Jones (Jason Hughes) et embarque en bus pour le voyage annuel des représentants de Causton à destination de la délicieuse station balnéaire. Il demande à son cousin le DCI John Barnaby (Neil Dudgeon), de la police locale, de l'assister.

Lancé en 1997 avec le téléfilm Meurtres à Badger's Drift (The Killings At Badger's Drift), Midsomer Murders est basé sur les romans de Caroline Graham et fut initialement transposé pour le petit écran par le talentueux scénariste et romancier Anthony Horowitz. La série, produite par Bentley Productions pour ITV, est déjà considérée comme un classique et est un succès planétaire vendu dans plus de 200 pays. Le Detective Chief Inspector Tom Barnaby est le deuxième rôle le plus important de John Nettles à la télévision après le personnage du DS Jim Bergerac dans la série policière de la BBC Bergerac (1981-1991), qui se passait à Jersey.

John Nettles quittera Midsomer Murders à la fin de la saison 13 avec le 82ème épisode de la série. Le nom de son successeur a été annoncé cette semaine: c'est Neil Dudgeon dans le rôle du cousin de Tom, le DCI John Barnaby - qui apparaît pour la première fois avec cet épisode, The sword of Guillaume, dans une scène de conversation téléphonique. Tom fait équipe avec son cousin lorsqu'un des éminents citoyens de Causton décide d'exporter aux bords de la mer le seul produit pour lequel le comté de Midsomer est connu: l'homicide particulièrement horrible.

Cet épisode a une distribution fabuleuse: Lucy Cohu (Meadowlands, Torchwood et récemment le sublime Murderland), Mark Gatiss, Tim McInnerny, etc. La routine criminelle pantomimesque de la série est transportée à Brighton et le personnage joué par McInnerny - une fois encore dans le rôle d'un homme antipathique au dernier degré - est le premier à mourir. Mais comme c'est pour Inspecteur Barnaby, il est décapité avec une épée historique de grande valeur! - C'est quoi le problème avec la tête de Tim McInnerny? D'abord un lifting façon Ood et maintenant ça...

Les Quickenings se poursuivent à Causton et Tom finit par découvrir qui est le meurtrier (dont l'identité n'est pas du tout une surprise) après une longue marche dans la boue avec Hughes. Puis il donne la "poirotesque" explication du mystère. Mais la seule raison qui peut vraiment expliquer la propension des résidents du comté de Midsomer à s'entretuer est que Midsomer doit être un pénitencier à ciel ouvert, comme Absolom dans le film Absolom 2022 (1994).

Les loyaux lecteurs de ce blog connaissent l'avis de votre serviteur sur Midsomer Murders mais la transition entre les deux Barnaby est amenée d'une manière aussi intelligente qu'élégante. Neil Dudgeon est un très bon choix et il y a une scène formidable où quelqu'un demande si le Detective Chief Inspector Barnaby est là et les deux cousins s'avancent alors en même temps. En fait Dudgeon gagne sa légitimité avec ce brillant moment où John est confronté au maire de Brighton. Lorsqu'elle dit (à propos de Hicks) « Il voulait m'emmener à Marbella » la réplique cinglante du cousin de Tom est dans le plus pur style Barnaby.

mardi 9 février 2010

MEURTRES EN FAMILLE

[15.00] Mon Dieu, un autre Barnaby! The Guardian révèle que Neil Dudgeon (Life of Riley) va remplacer John Nettles, le DCI Tom Barnaby dans Midsomer Murders. Dudgeon joue le rôle du DCI John Barnaby, le cousin de Tom!

Neil Dudgeon apparaît pour la première fois dans l'épisode qui passe cette semaine sur ITV1 et il sera pleinement aux commandes lorsque le tournage de la saison 14 commencera fin juillet (http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/09/midsomer-murders-neil-dudgeon). John Nettles abandonnera son rôle à la fin de la saison 13. Son dernier épisode sera l'épisode 82 et il tournera sa dernière scène en août.

La liste des remplaçants potentiels incluait Nat Parker, Rupert Penry-Jones (Whitechapel), Jason Isaacs, Bradley Walsh, Jason Durr, Alastair MacKenzie, Philip Glenister (http://www.guardian.co.uk/media/organgrinder/2009/dec/24/whos-next-midsomer-murders) et le très talentueux Michael Kitchen (Foyle's War) - qui aurait été absolument parfait.

Le souhait de garder un Barnaby comme personnage principal est probablement justifié par les ventes de la série à l'international, puisque dans beaucoup de pays le titre de la série porte le nom de son personnage principal. Comme en France, où la série s'appelle Inspecteur Barnaby.

MAJ - L'arrivée du nouveau Barnaby : http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/absolom-2010_11.html

Voir également:

http://www.prlog.org/10525402-midsomer-murders-the-new-barnaby-joins-john-nettles-on-exclusive-acorn-media-dvd-release.html (En Anglais)
http://thierryattard.blogspot.com/2010/01/prendre-sa-retraite-midsomer_22.html

LUCY IN THE SKY WITH DIAMONDS (ENFIN PRESQUE)

[7.00] Les Arnaqueurs VIP (Hustle) Saison 6, Episode 6. L'équipe termine une arnaque au faux délit d'initié mais une des cibles est en fait un officier de police sous couverture. Mickey Stone (Adrian Lester) et ses amis sont arrêtés mais la police est contrainte de les laisser aux "bons soins" de Jennifer Hughes (Anna Madeley) et Nigel Chambers (Tom Beard) du MI6.

Les espions veulent que les arnaqueurs s'emparent du contenu d'un coffre sécurisé de la Banque Nationale de Syrie (!) et s'ils réussissent non seulement ils seront libres mais ils pourront garder tout ce qu'ils pourront emporter de la salle des coffres. Leur "recrutement" est une suggestion de la DCI Lucy "Bitchface" Britford (Indira Varma), une bonne amie de Hughes. Dans un passé récent, Lucy a tenter de piéger Mickey et son équipe mais elle a perdu à son propre jeu.

Emma (Kelly Adams) charme un jeune employé de la banque contacté repéré via le site Find My Mates (un équivalent de Facebook dans le Hustleverse), Ash (Robert Glenister) fait son grand numéro de magicien de l'électronique, Albert (Robert Vaughn) arrange une coupure de courant à un moment très stratégique et Sean (Matt Di Angelo) devient syrien! Pendant ce temps Mickey traite avec Jennifer Hughes... Que ne ferait-il pas pour l'Angleterre.

Il semble que l'équipe de Kudos en charge de Hustle a eu quelques moments difficiles avec cette saison 6, déménagée à Birmingham pour contenir les coûts de production et obtenir des compléments locaux de financement. L'action reste néanmoins à Londres ce qui est absurde et s'il y a bien une série dont le concept est l'antithèse absolue de l'idée de restriction budgétaire c'est Les Arnaqueurs VIP.

L'épisode lui-même est moins enthousiasmant que ce qu'on peut espérer d'un script de Tony Jordan. C'est le traditionnel final de saison avec l'équipe en péril et cette fois le danger est un vénimeux agent féminin du MI6 et son collègue prénommé Nigel (tous les espions britanniques s'appellent Nigel). Il y a une apparition par ordinateur interposé d'Indira Varma, probablement occupée ailleurs, dans le rôle de Lucy "Bitchface" - le surnom est devenu culte sur internet.

Avec trois épisodes réussis, deux ratés et un final moyen, Hustle saison 6 est comme la saison 8 de MI-5 (Spooks): pas bonne, pas mauvaise, distrayante mais pas à la hauteur de ses jours glorieux. Et les séries à succès de la BBC ont clairement des problèmes de budget cette année, si la saison 7 des Arnaqueurs VIP était tournée en Afrique du Sud ça ne surprendrait même pas en ces temps de récession.

Les bons points: Anna Madeley, de bonnes répliques (« Nous ne volons pas »), la musique (très Get Carter).

lundi 8 février 2010

SIX PIEDS (BLABLABLA)

[7.49] C'est la foire aux pilotes pour les réseaux américains, alors qu'ils tentent de trouver les séries qu'ils vont programmer pour la saison 2010-2011. Et comme d'habitude il n'y a rien de particulièrement excitant.

THR rapporte que Michael Chiklis (The Shield) va jouer dans un pilote pour une série dramatique d'ABC et intitulé No Ordinary Family. Il sera le père d'une famille dont les membres ont des "capacités spéciales". Le projet est de Greg Berlanti et Jon Feldman (Dirty Sexy Money). Les Indestructibles en chair et en os ou bien Parenthood rencontre Heroes? Nous verrons.

A propos d'ABC, Nikki Finke a un article intéressant sur le départ de David Goyer du poste de showrunner de FlashForward, examiné à travers le prisme du problème du développement chez ABC et de leur besoin impérieux d'un nouveau succès en matière de drama (http://www.deadline.com/hollywood/flashforward-showrunner-exits-for-features/).

A moins d'un miracle ce succès ne sera pas FlashForward et les réseaux devraient peut-être s'interroger sur la pertinence de dépenser des fortunes sur des projets conçus pour convaincre notre ami Lee Goldberg d'écrire un nouvel opus de son grand classique, Unsold Television Pilots, ou qui ne devraient pas dépasser le stade du pilote du tout.

Au moins NBC a essayé, avec Jay Leno en Prime-time, de prendre le problème en considération. L'impact de la sous-performance de Leno sur les informations des chaînes locales a incité les affiliés de NBC a exiger l'arrêt prématuré de l'expérience (http://www.thrfeed.com/2010/01/nbc-press-tour-executive-session-live-blog.html). La perspective de la fusion Comcast/NBC Uni a dû certainement également peser car NBC a beaucoup à discuter avec ses affiliés (http://www.latimes.com/business/la-fi-ct-nbc4-2010feb04,0,7577841.story).

Maintenant NBC est plus que jamais dans la phase développement. La question est: est-ce que Rex is not your lawyer ou la version US de Prime Suspect valent le départ fracassant de Conan O'Brien ou Leno faisant du déminage chez Oprah?

Lee, on sait que vous êtes occupé... mais écrivez ce livre.

http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3i4f6b8b7378b9d5947b3142c537a2961c

MEURTRES SOUS SOMNIFERE?

[10.00] Lu sur le site de The Guardian. Trevor Eve, Peter Boyd dans Meurtres en sommeil (Waking the Dead) pour la BBC, va jouer dans une dramatique en trois parties intitulée Kidnap and Ransom pour ITV1.

Eve sera Dominic King, un négociateur international en matière de prises d'otages, aux côtés de John Hannah, Helen Baxendale et Emma Fielding. Kidnap and Ransom est co-produit par Projector Pictures - la société de production de Trevor Eve - et Talkback Thames (http://www.guardian.co.uk/media/2010/feb/08/trevor-eve-kidnap-and-ransom-itv). Ce sera tourné en Afrique du Sud, tout comme le récent remake du Prisonnier pour AMC/ITV ou Outcasts, le projet de Kudos pour BBC One.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Waking the Dead est parmi les séries de longue durée qui vont être supprimées bientôt par la BBC. Cette série existe depuis 2000.

CONCEPT PROMO

[6 février - 22.00] Bill Condon (Gods and Monsters, Dreamgirls) et Cynthia Mort (Tell me you love me) doivent être très satisfaits.

L'information du Hollywood Reporter selon laquelle ils travaillent sur un projet de série comique d'une demi-heure pour HBO à propos d'"une puissante journaliste en ligne spécialisée dans le showbiz pour qui tous les coups sont permis", a sucité assez d'attention pour aider la chaîne payante à évaluer l'intérêt pour le projet. Ou bien HBO, Mort et Condon pensaient que Tilda - c'est leur titre - est de toute manière un pari sans risque.

Bien sûr l'article de THR donnait d'autres noms de journalistes en ligne(http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3i6914f3194e3fb193fbc6a3d9991f8dc6) mais nous savons tous qu'il n'y a qu'une personne qui corresponde à cette "puissante journaliste en ligne spécialisée dans le showbiz": notre chère Celle-Qui-Doit-Être-Lue, alias Nikki Finke, fondatrice et rédactrice en chef de Deadline.com.

L'excellent blog THR, Esq. se damande si Nikki peut attaquer en justice HBO à cause de cette série (http://www.thresq.com/2010/02/did-hbo-clear-its-new-show-with-nikki-finke.html). Nellie Andreeva, qui a écrit l'article de THR, fait remarquer à ses collègues de THR, Esq. que Nikki Finke n'est pas la seule "blogueuse de Hollywood", alors le personnage pourrait être un composite.

En réalité il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Souvenons nous de Murphy Brown (1988-1998), une sitcom avec Candice Bergen dans le rôle d'une reporter forte et sans compromis inspirée de plusieurs femmes journalistes vedettes de l'époque. Le pire que Nikki, et nous, pourrions craindre de Tilda (Tilda?! Référence subliminale à Hedda Hopper?) serait une mauvaise série.

Si c'est bien fait ça pourrait être le Murphy Brown du 21ème siècle, et si c'est affreusement mauvais nous aurons droit à quelque chose du genre "Les dessous de Veronica rencontre Entourage". Est-ce qu'on peut poursuivre pour ça? Je ne crois pas, sinon les tribunaux seraient encombrés de la moitié des showrunners de Hollywoodland.

Voir aussi:

http://thierryattard.blogspot.com/2010/02/nikki-la-serie.html

IRRESISTIBLE ALFIE

[7 février - 18.35] D'après Digital Spy, l'acteur Shane Richie va reprendre son personnage d'Alfie Moon dans EastEnders, cinq années après sa dernière apparition dans le soap de la BBC.

Depuis son départ d'EastEnders, Richie a joué dans l'éphémère mais merveilleuse réinvention de Minder dans le rôle d'Archie Daley (le neveu du Arthur Daley de la série d'origine) pour Five. Il a aussi joué dans Whatever it takes, un excellent téléfilm diffusé sur ITV1.

BBC One va célébrer le 25ème anniversaire du feuilleton en diffusant le 19 février un épisode tourné en direct. Matt Di Angelo (Les Arnaqueurs VIP), Don Gilet (55 degrés nord), Nitin Ganatra (Mumbai Calling) ou Glynis Barber (Blakes 7, Mission casse-cou) sont parmi les nombreux talents qui ont joué ou jouent dans ce soap.

http://www.digitalspy.co.uk/soaps/s2/eastenders/news/a201855/shane-richie-returns-to-eastenders.html

Voir également:

http://thierryattard.blogspot.com/2009/03/minder-en-dvd-fremantle.html

samedi 6 février 2010

UN JOUR ON PERD, UN JOUR ON PERD

[9.00] Variety rapporte que le showrunner et co-créateur de FlashForward,David Goyer quitte son poste de showrunner sur la série d'ABC. Néanmoins il reste producteur exécutif.

Goyer est le second showrunner a quitter cette fiction télé "high-concept" après Marc Guggenheim en automne dernier. David Goyer veut se concentrer sur sa carrière cinématographique, laquelle inclut des films comme Batman Begins et The Dark Knight (http://www.variety.com/article/VR1118014820.html?categoryid=14&cs=1&ref=verttv).

Surpublicisé comme le prochain Lost, FlashForward a eu d'énorme difficultés d'audience avant une mise en hiatus déjà planifiée (la série revient le 18 mars). Tout comme l'autre série high-concept de genre, V, qui a perdu 35% de son public sur juste quatre diffusions cet automne (http://hollywoodinsider.ew.com/2010/02/06/flashforward-loses-showrunnerco-creator-report/).

Les problèmes de V et de FlashForward seront certainement le clou dans le cercueil des séries dites " feuilletonnantes" (http://www.broadcastingcable.com/article/446730-An_Entire_Genre_May_Be_Lost_.php?rssid=20065) lorsqu'ABC aura diffusé le dernier épisode de Lost. En tout cas ces problèmes ne sont pas une surprise pour les lectrices et lecteurs de ce blog.

Voir également:

http://tvbythenumbers.com/2010/01/31/are-heavily-serialized-dramas-heading-towards-extinction-on-broadcast-nets/40642 (En Anglais)
http://thierryattard.blogspot.com/2009/10/pitch-black.html

vendredi 5 février 2010

CUISINE: TRES BIENTÔT SUR CET ECRAN

Les années 1980 ont marqué à la télévision l'âge d'or des "mini-séries", ces histoires racontées en un nombre réduit d'épisodes.

Les trois grands réseaux américains de télévision d'alors (CBS, ABC et NBC) dépensaient énormément d'argent pour tourner dans plusieurs pays ces téléfilms de prestige généralement adaptés de romans à succès et réunissaient des distributions de tout premier ordre.

Si c'était demain (If Tomorrow Comes, 1986), adapté d'un best-seller de Sidney Sheldon, est un des fleurons du genre avec Lace/Nuits secrètes (Lace, 1984) ou Les dessous d'Hollywood (Hollywood Wives, 1985).

Celles et ceux qui ont vu Si c'était demain au moment de sa première diffusion en France en ont gardé un excellent souvenir et seront sans doute ravis d'apprendre que Koba Films Vidéo vient de sortir ce petit bijou en DVD.

Nous vous en reparlerons la semaine prochaine.

Voir également:

http://thierryattard.blogspot.com/2009/11/le-prestige.html

NIKKI - LA SERIE!

[5.30] Ca devait arriver. Depuis le temps que votre humble serviteur plaisante qu'un de ces jours quelqu'un va faire un film avec Meryl Streep dans le rôle de notre chère Celle-Qui-Doit-Être-Lue, alias Nikki Finke de Deadline.com. Et bien, je lis sur le site de The Hollywood Reporter que la chaîne américaine HBO va faire de Nikki une sitcom!

D'après THR, HBO est en train de développer Tilda, un pilote pour une série comique par Bill Condon (Gods and Monsters, Dreamgirls) et Cynthia Mort. Le thème du projet est "une puissante journaliste en ligne spécialiste du showbiz qui pense que tous les coups sont permis" (http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3i6914f3194e3fb193fbc6a3d9991f8dc6). Bien sûr l'article de THR donne d'autres noms mais nous savons qu'il ne peut y avoir qu'une Celle-Qui-Doit-Être-Lue (il faudrait peut-être que je dépose ça...)

Si ça devient un succès j'ai hâte de voir le cross-over avec Entourage, une série qu'on ne peut réellement apprécier si on vit 10 miles au-delà de Los Angeles.

mercredi 3 février 2010

JOUET DE L'INFORTUNE

[21.40] Virginia Madsen sera la vedette de Scoundrels, une série en 8 épisodes qui doit être diffusée sur le réseau américain ABC cet été.

Scoundrels est la version US d'Outrageous Fortune, une série comico-dramatique de Nouvelle-Zélande précédée d'une réputation plus que prestigieuse. Diffusée dans son pays sur la chaîne commerciale TV3 depuis 2005, c'est à ce jour la série dramatique la plus longue diffusée en Nouvelle-Zélande où elle est considérée comme culte. Créé par James Griffin et Rachel Lang, Outrageous Fortune raconte l'histoire de Cheryl West (Robyn Malcolm) - épouse d'un criminel condamné à quatre ans de prison - qui décide de sortir sa famille de leur vie de crime.

Au Royaume-Uni ITV a fait sa propre version de la série néo-zélandaise, Honest (2008), avec Amanda Redman - la vedette de la série de la BBC New Tricks. Et Scoundrels est la deuxième tentative d'adaptation par ABC d'Outrageous Fortune après un pilote appelé Good Behavior (2008), avec Catherine O'Hara.

http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3i6e742a66c22a255220652ce8ee56ef52

Voir également:

http://thierryattard.blogspot.com/2009/07/fortunes-kiwis.html