vendredi 8 juin 2018

DARKMAN - ÉDITION ULTIME (L'ATELIER D'IMAGES)

Avant que le réalisateur américain Sam Raimi n'adapte Spider-Man dans une trilogie pour le grand écran (2002-2007), il a fait son premier long métrage pour un studio hollywoodien avec un super-héros de sa création: Darkman (1990). Ce film a donné naissance à deux suites sorties directement en vidéo, Darkman 2: Le retour de Durant (Darkman II: The Return of Durant, 1995) et Darkman 3 (Darkman III: Die Darkman Die, 1996). Les deux ont été précédées par une tentative de lancer une série télé en 1992.

En novembre 2017, L'Atelier d'images a sorti Darkman - Édition Ultime, une édition limitée (2 Blu-Ray + 1 DVD) contenant Darkman, Darkman 2, Darkman 3, le comic book Darkman contre l'Armée des Ténèbres ( Darkman Vs. Army of Darkness) pour la première fois en Français et plus de 3 heures et demie de bonus. Le 5 juin 2018, Darkman est sorti en Blu-Ray et en DVD, toujours chez  L'Atelier d'images.

Le docteur Peyton Westlake expérimente une peau synthétique pour les victimes de brûlures mais elle se désagrège au bout de 99 minutes. Il est sur le point de trouver une solution lorsque son assistant et lui sont attaqués par Robert G. Durant, un truand sadique,  et ses hommes. Durant veut un mémorandum oublié par l'avocate Julie Hastings, compagne de Peyton. Ce document prouve que le promoteur immobilier Louis Strack Jr. a fait usage de corruption pour sa "Ville du Futur". Sévèrement brûlé et défiguré, Westlake est transporté (en tant que patient inconnu) à l'hôpital où il subit une intervention chirurgicale radicale. Maintenant il ne ressent plus la douleur à cause des nerfs qu'on lui a sectionné et sa force est considérablement augmentée par des flux d'adrénaline, au prix de son équilibre mental. Présumé mort, Peyton Westlake prépare sa vengeance dans une usine abandonnée. Avec la peau artificielle il peut avoir n'importe quel visage, dont le sien, mais seulement pour 99 minutes.  

Darkman est né du désir de Sam Raimi, alors jeune réalisateur indépendant  à l'origine des films cultes Evil Dead (The Evil Dead, 1981) et Evil Dead 2 (Evil Dead II, 1987), d'adapter Batman The Shadow. Ne pouvant obtenir leurs droits, Raimi décide de créér un super-héros. Inspiré par ces personnages classiques et par des films tels que The Phantom of the Opera ou Elephant Man, il a eu l'idée d'un homme pouvant changer de visage pour une nouvelle qui est devenue un traitement de 40 pages. Sam Raimi a aussi rendu  hommage aux monstres de la Universal des années 1930 et 1940. Le pitch a séduit Universal Pictures qui a fixé un budget entre 8 et 12 millions de dollars et la préproduction de Darkman a été lancée (1). Chuck Pfarrer (Navy Seals), Sam Raimi et son frère Ivan Raimi (2), Daniel Goldin et Joshua Goldin ont travaillé sur le scénario. Raimi voulait que son grand ami Bruce Campbell (Ash dans les Evil Dead) joue Peyton Westlake mais le studio a refusé.

Gary Oldman et Bill Paxton ont été envisagés pour le premier rôle. Finalement c'est l'acteur irlandais Liam Neeson, pas encore très connu, qui l'a décroché et le réalisateur a donné à Bruce Campbell une superbe apparition à la fin. Julia Roberts a failli jouer Julie avant de devenir une star avec Pretty Woman (1990). Frances McDormand, nommée aux Oscars pour Mississipi Burning (1988) et amie de Raimi, a eu le rôle. En ce qui concerne les méchants, Sam Raimi a choisi l'acteur australien Colin Friels pour Strack et Larry Drake pour le sinistre Robert G. Durant. Il pensait que Drake ressemblait à Edward G. Robinson et ne regardait pas La loi de Los Angeles (L.A. Law, 1986-1994), où l'acteur a attiré l'attention dans le rôle de Benny Stulwicz. Danny Elfman, compositeur des adaptations cinématographiques de Batman (1989) et Dick Tracy (1990), a composé pour Darkman une bande originale à la fois mystérieuse et tragique.

Produit par Renaissance Pictures, la  compagnie de Sam Raimi et Robert Tapert, pour Universal, ce thriller truffé d'action est un film de super-héros unique en son genre grâce au style et à l'inventivité du réalisateur ainsi que son humour noir et une distribution parfaite. L'interprétation par Liam Neeson d'un humaniste devenu un anti-héros monstrueusement marqué atteint des sommets shakespeariens. La scène de l'hélicoptère et l'affrontement final sont mémorables. Darkman a eu de bons résultats au box office et a même fait encore mieux en vidéo. En 1992, Universal Television a produit un présentation de 22 minutes pour une série télévisée potentielle mais la chaîne Fox n'a pas donné suite. Écrit par Robert Eisele (Equalizer) et réalisé par Brian Grant, ce "pilote" de Darkman modifiait certains aspects des origines du personnage. L'acteur anglais Christopher Bowen (Le Roi Mystère) (3) incarnait Peyton Westlake. Larry Drake reprenait le rôle de Robert G. Durant.

Une suite n'intéressait pas les gens d'Universal jusqu'à ce qu'ils décident  de suivre l'exemple de Disney et son Retour de Jafar (The Return of Jafar, 1994), la suite de Aladdin (1992) sortie directement en vidéo. Le studio a financé, en partie via sa filiale télé, un "double programme" de Darkman pour le marché de la vidéo. Dirigés par le réalisateur de télévision et directeur de la photo expérimenté Bradford May, Darkman 2: Le retour de Durant (Darkman II: The Return of Durant) et Darkman 3 (Darkman III: Die Darkman Die) ont été tournés avec peu de temps d'écart à Toronto durant l'hiver 1993-1994 pour un budget de presque 5 millions de dollars (4). Ils sont sortis respectivement en 1995 et 1996. Larry Drake est revenu jouer Durant mais il n'était pas disponible immédiatement, c'est pourquoi le troisième film a été tourné en premier. Arnold Vosloo, acteur né en Afrique du Sud, a été contacté pour jouer Peyton Westlake alors qu'il tournait le film Chasse à l'homme (Hard Target, 1993) de John Woo, co-produit par Renaissance Pictures.

Dans Darkman 2, Peyton sympathise avec David Brinkman, un scientifique qui a trouvé une solution à la désintégration de la peau de synthèse. Son vieil ennemi Robert G. Durant sort du coma et projette de régner sur la pègre avec l'aide du docteur Hathaway, inventeur fou d'un fusil à particules. Durant veut le bâtiment de Brinkman mais David ne souhaite pas vendre et le gangster le fait tuer. Peyton doit protéger Laurie, la soeur de Brinkman. Écrit par Steven McKay (Échec et mort), Robert Eisele and Lawrence Hertzog (le créateur de la série L'homme de nulle part), Le retour de Durant est porté par Larry Drake (en haut de l'affiche) et essaye d'émuler le style le Raimi avec des moments cartoonesques. Arnold Vosloo succède honorablement à Liam Neeson. Excepté Hathaway (le grand acteur canadien Lawrence Dane), les personnages secondaires sont assez insignifiants. À l'instar de la reporter interprétée par Kim Delaney, qui disparaît rapidement. Renee O'Connor (Laurie Brinkman) a joué plus tard le rôle de Gabrielle dans Xena la guerrière (Xena: Warrior Princess, 1995-2001).

Écrit par le duo de scénaristes Michael Colleary et Mike Werb, Darkman III aurait fait un bien meilleur pilote pour une série télé que la présentation de 1992. Le docteur Bridget Thorne, une des médecins qui a sauvé la vie de Westlake après l'attaque de Durant et ses hommes, propose à Peyton de réparer son système nerveux mais Peter Rooker, un homme d'affaires véreux, veut la force de Darkman à son profit. Jeff Fahey (Le cobaye) fait un excellent nouveau méchant et la regrettée Darlanne Fluegel (Crime Story, Police fédérale Los Angeles) est fabuleuse dans le rôle de Thorne. Roxann Dawson (Angela Rooker) a joué B'Elanna Torres dans Star Trek: Voyager (1995-2001). Le reste de la distribution est rempli de visages familiers tels que Nigel Bennett (Forever Knight) ou Von Flores. La musique des deux suites pour la vidéo a été composée par Randy Miller.

Le Blu-Ray 1 de Darkman - Édition ultime comprend Darkman (VF + VO), une conversation entre les journalistes Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis, des interviews du chef décorateur Randy Ser et du directeur artistique Philip Dagort, des interviews de Liam Neeson et Frances McDormand, des interviews de Dan Bell et Danny Hicks (Paulie et Skip, les hommes de Durant) et une interview de Tony Gardner, concepteur des maquillages. L'interview de Larry Drake est rafraichissant (Durant et Rick, le "pilote") et même émouvant, car le talentueux acteur est décédé en 2016. Il y a également des interviews de Sam Raimi, Liam Neeson, Frances McDormand et Colin Friels pour la sortie du film, un "Making Of", des bandes-annonces et spots de pub, des storyboards et des galeries photos. Sur le Blu-Ray 2 il y a Darkman II & III  (VF + VO) avec leurs bandes-annonces. Sur le DVD de l'Édition Ultime il y a Darkman et les bandes-annonces des trois films. Tous les bonus sont sous-titrés en Français.

(1) Fangoria #96 (Sept 1990). Le budget a été finalement estimé à 16 millions de dollars.
(2) Dans Darkman, leur frère Ted Raimi joue Rick.
(3) Christopher Bowen interprète un justicier du 19ème siècle dans ce feuilleton en quatre parties de 1991 d'après le roman de Gaston Leroux (auteur du Fantôme de l'Opéra). Sa très bonne interprétation à l'air d'une audition pour le rôle de Darkman.
(4) Cinefantastique v25n06-v26n01 (Dec 1994).

http://www.latelierdimages.fr/darkman-edition-ultime/
https://www.dvdfr.com/dvd/f163751-darkman.html  (Darkman en Blu-Ray, avec des détails sur les bonus)

Voir aussi:

http://www.indiewire.com/2013/03/classical-filmmaking-the-theme-that-drives-all-of-sam-raimis-movies-128305/

mardi 22 mai 2018

CRIMES PARFAITS - EPISODES 5 & 6 (FRANCE 3)

Crimes parfaits, la série policière de France 3, est une "semi-anthologie" de 6x52 minutes dans laquelle un meurtrier ou une meurtrière connu(e) dès le début pense qu'il/elle a commis le crime parfait mais le détective (différent tous les deux épisodes) lui prouve qu'il/elle a tort.

Il s'agit d'une énigme policière inversée, un concept popularisé par Columbo, bien qu'apparu en littérature des années avant le célèbre lieutenant. La saison 1 de cette collection lancée en décembre 2017 s'achève avec les épisodes 5 et 6. Pas encore diffusés par la chaîne, ils sont tous les deux écrits par Céline Guyot  & Martin Guyot (Mongeville et Magellan: Un amour de jeunesse) et réalisés par Lionel Chatton.

Dans Entre deux eaux, Fabrice Golot et Laurence Prigent, sa jeune compagne rencontrée récemment, sont invités pour le week-end par Adrien Evrard, le meilleur ami de Fabrice, et son épouse Camille. Adrien meurt durant une promenade en bateau dans ce qui semble être un accident. Le commissaire divisionnaire Damien Roche soupçonne Laurence. L'intrigue est précipitée et sa résolution tente tant bien que mal de sonner comme du Agatha Christie mais Philippe Caroit (R.I.S. Police scientifique, Les boeuf-carottes) est brillant dans le rôle de Roche. Faussement candide avec une dose discrète de causticité, le detective n'est pas né de la dernière pluie. Sa supérieure est Gabrielle Rossi (Claire Borotra), une procureure en fauteuil roulant. Tous deux échangent souvent des plaisanteries romantiques. Avec également Bruno Wolkowitch (Fabrice), Vanessa Demouy (Camille), Déborah Krey (Laurence), Frédéric Anscombre (Adrien), Jacques Bouanich (Patrick Travers) et Guillaume Denaiffe (Franck).

Haute tension est la seconde affaire de Damien Roche et c'est incontestablement la meilleure. Fabien Magrini, un entrepreneur en bâtiment, est injustement allé en prison à cause de l'architecte Laurent Lombard. Il se venge en tuant Laurent avec une petite lampe et un robot miniature télécommandé pendant que sa victime est dans un spa. Lombard "empruntait" régulièrement la maison en construction d'un client pour ses rencontres intimes avec sa maîtresse Carole. Le commissaire divisionnaire Roche "cherche la femme" avant de se concentrer sur Fabien. Il trouve rapidement l'homme plutôt sympathique. Une nouvelle fois brillant, Philippe Caroit est face à l'excellent Thomas Jouannet en meurtrier  dans une confrontation qui rappelle Columbo. Avec aussi Xavier Lemaître (Laurent Lombard), Jérémie Covillault (Luc), Flavie Péan (Carole), Martine Fontaine (Evelyne), etc.

Les dialogues entre Damien et Gabrielle ont l'air plus naturels que dans l'épisode précédent. La scène où Roche cherche le robot est très drôle. Le commissaire divisionnaire Damien Roche mériterait d'avoir sa propre série. Produit par Episode Productions (JLA Groupe) avec France Télévisions. Co-produit par BE-Films et RTBF (Télévision belge) avec la participation de RTS Radio Télévision Suisse, TV5Monde et 13ème Rue (NBCUniversal). Bernard Paccalet est le producteur exécutif. Produit par Richard Berkowitz. Laurent Paul est le directeur de production. Musique composée et dirigée par Frédéric Porte. Photographie par Maurizio Tiella. Thème de Crimes parfaits parJean-Pierre Taïeb. Tourné à Marseille, Martigues et St Chamas entre novembre et décembre 2017.

https://tattard2.blogspot.fr/2018/01/crimes-parfaits-episodes-3-4-france-3.html
https://tattard2.blogspot.fr/2017/12/crimes-parfaits-episodes-1-2-france-3.html