mardi 16 octobre 2018

CRIMES PARFAITS: MARCHÉ DE DUPES/BAIN DE MINUIT (EPISODES 7 & 8, FRANCE 3)

Crimes parfaits, la "semi-anthologie" policière de France 3 revient avec deux nouveaux épisodes de 52 minutes. Un meurtrier connu dès le début pense qu'il/elle a commis le crime parfait jusqu'à ce qu'un détective (différent tous les deux épisodes) lui prouve qu'il/elle a tort.

Il s'agit d'une énigme policière inversée, un concept popularisé par Columbo, bien qu'apparu en littérature des années avant le célèbre lieutenant. 

Les séries policières de France 3 sont un genre à part entière, reconnaissable à ses lieux de tournage régionaux, quelques plans au drone très "office du tourisme" et même à des acteurs passant de l'un à l'autre. La longue liste de succès du diffuseur public inclut des collections telles que Meurtres à..., Crime à ou Crimes parfaits (lancé l'année dernière). Ainsi que des séries comme Mongeville, Commissaire Magellan et le méga-carton Capitaine Marleau. Ce phénomène de pop culture créé par la romancière et scénariste Elsa Marpeau a pour vedette Corinne Masiero en gendarme anti-conformiste, intelligente et dotée d'un grand sens de la répartie. Columbo est une des influences assumées de ce personnage sans prénom mais avec une chapka et une parka..

Coïncidence (ou pas), des cousines éloignées de la détective excentrique apparaissent régulièrement sur la chaîne. Elsa Marpeau elle-même a écrit Alexandra Ehle, un pilote avec Julie Depardieu dans le rôle d'une légiste libre et fantasque. Son bon accueil par les téléspectateurs a donné naissance à une série (pas encore diffusée). Avant ça, les deux premiers Crimes parfaits étaient centrés sur une capitaine de police "marleauesque" jouée par Isabelle Gelinas. Leurs audiences a sucité un retour du personnage dans les épisodes 9 & 10. En attendant, Marché de dupes et Bain de minuit (les 7ème et 8ème épisodes) introduisent la parente de Marleau la plus récente: la capitaine Louise Bonne, interprétée par l'actrice et humoriste Julie Ferrier.

Dans Marché de dupes, Mathieu Dubreuil, un dentiste, jette sa jeune assistante du dernier étage de l'immeuble où ils habitent tous les deux. Ève, son épouse,  est convaincue que Mathieu était au lit avec elle au moment où il a commis ce meurtre et il s'est arrangé pour trouver une suspecte idéale. La capitaine enquête avec son adjointe, protégée et cuisinière Fatou (Wendy Nieto). Bien sûr, Louise Bonne est un tantinet excentrique et a un sens de l'humour "ironique" (autrement dit laborieux). Par ailleurs, elle est séparée de son mari architecte et a une fille adolescente, Zoé (Juliette Petiot), qui veut un tatouage. L'épisode est un catalogue catastrophique de clichés et la reconstitution du crime par Louise est plutôt fastidieuse.

Avec en vedette invitée l'acteur, réalisateur et ex-policier Olivier Marchal dans le rôle de Mathieu. Avec aussi Noémie Kocher (Ève), Marlène Veyriras (Clémence), Alexiane Torres (Daniela), etc. Bain de minuit est beaucoup mieux, principalement grâce à Sam Karmann dans le rôle de Roland Barnier, le concierge d'un hôtel de luxe. Roland assassine Clarisse, une coach en ressources humaines, et fait accuser le jeune directeur de l'établissement obsédé par le profit. Avec également Stéphanie Mathieu (Yolande), Guillaume Faure (Lambert), Julie Meunier (Clarisse), etc. Nelly Antignac joue La procureure dans les deux épisodes. Sophie de la Rochefoucauld est très drôle dans le rôle de la mal-nommée Gracieuse, la légiste.

Écrit par Marie-Anne Le Pezennec. Réalisé par Julien Zidi. Développé par Toma de Matteis. Produit par Caroline Lassa pour Salsa Productions. Une coproduction France.tvstudio (anciennement MFP) et France Télévisions avec Be-Films et RTBF (Télévision belge). Avec la participation de TV5 Monde, 13ème Rue  (NBC Universal) et RTS Radio Télévision Suisse. Musique composée et interprétée par le compositeur danois Flemming Nordkrog. Thème de Crimes parfaits by Jean-Pierre Taïeb. Tourné avec le soutien du Département de la Charente-Maritime.

https://www.sudouest.fr/2018/06/06/en-images-la-rochelle-dans-les-coulisses-du-tournage-de-crimes-parfaits-5121387-1391.php
http://agencegloria.com/flemming-nordkrog/
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/julie-ferrier-je-n-ai-jamais-regarde-de-series-_b897583e-d077-11e8-85ee-76a138454d23/

vendredi 12 octobre 2018

DOCTOR WHO: THE WOMAN WHO FELL TO EARTH - SAISON 11, ÉPISODE 1 (BBC ONE/FRANCE 4)

Remerciements spéciaux à Nicole Loutan.

C'est un monde nouveau. Avec de nouveaux ennemis et de nouvelles menaces. Mais vous pouvez toujours compter sur un homme une femme.

En gros: Vous connaissez le nom. Vous connaissez le numéro.

Écrit par Chris Chibnall (Broadchurch, Torchwood), le nouveau patron de Doctor Who, The Woman Who Fell to Earth a été réalisé par Jamie Childs. Ce premier épisode de la saison 11 se déroule peu après la dernière régénération du Docteur, passé d'un "Écossais grisonnant" (Peter Capaldi) à... Jodie Whittaker. Le changement de sexe a provoqué un débat frénétique lorsque le casting de cette talentueuse actrice anglaise, qui a travaillé avec Chibnall sur Broadchurch, a été annoncé. Même si les fans avaient été préparés à l'idée avec Missy (Michelle Gomez), la régénération "marypoppinesque" du Maître précédemment interprété par John Simm.

Avant ça, The Doctor's Wife (Saison 6Épisode 4) avait établi que les Seigneurs du Temps pouvaient changer de sexe. La légendaire Joanna Lumley était brièvement le personnage dans la parodie Doctor Who: The Curse of The Fatal Death (1999) pour Comic Relief. Indépendamment des commentaires passionnés sur la question du genre, la star de Doctor Who n'a jamais été un problème. Le rôle du Docteur est toujours distribué avec le plus grand soin. Jodie Whittaker était formidable dès sa courte apparition à la fin de Twice Upon a Time, le spécial de Noël 2017. Sans surprise, The Woman Who Fell to Earth confirme qu'elle a été aptement choisie.

« Why are you calling me "madam"?
- Because you're a woman.
- Am I? Does it suit me? »


Des évènements bizarres se produisent à Sheffield et ses alentours. Ryan Sinclair (Tosin Cole), un jeune homme souffrant de dyspraxie, les a déclenché involontairement. L'officier de police Yasmin "Yaz" Khan (Mandip Gill), la grand-mère de Ryan Grace O'Brien (Sharon D. Clarke) et son second mari Graham (Bradley Walsh) sont également impliqués. Torchwood n'étant pas disponible, la Docteur tombe littéralement à pic pour aider contre un cousin du Predator dénommé Tim Shaw... désolé, T'zim Sha. The Woman Who Fell to Earth est assez bavard (pour remplir 63 minutes) et très nocturne mais c'est un début de saison agréable, qui rappelle le téléfilm de 1996. Quelques soient les raisons de Chris Chibnall, l'absence de générique est très regrettable. C'est comme un James Bond sans Gunbarrel.

Bradley Walsh est une fantastique addition à Doctor Who. Ce qui arrive à l'un des nouveaux amis de la Docteur est malheureux à bien des égards. La nouvelle version du célèbre thème par le compositeur Segun Akinola est excellente. La chaîne France 4 diffuse la saison 11 tous les jeudis en VOST, seulement quatre jours après BBC One. Ce tour de force est impressionnant, spécialement lorsqu'on se rappelle que les fans français de la série classique n'étaient pas aussi chanceux (1). Avec aussi Samuel Oatley (Tim Shaw), Jonny Dixon (Karl), Amit Shah (Rahul), etc. Produit par BBC Studios Cymru Wales. Nikki Wilson est la productrice. Matt Strevens et Chris Chibnall sont les producteurs exécutifs. Sous-titrage français par Blandine Ménard (Game of Thrones) pour Dubbing Brothers.

(1) Voir le très intéressant article d'Alain Carrazé dans Doctor Who Magazine Special: The World of Doctor Who.

https://www.bbc.co.uk/programmes/b006q2x0
http://www.dyspraxies.fr/
https://dyspraxiafoundation.org.uk/about-dyspraxia/
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20170731.OBS2783/game-of-thrones-blandine-a-vu-les-episodes-avant-vous.html (Une interview de Blandine Ménard à propos de Game of Thrones

Voir également: 

https://www.the-medium-is-not-enough.com/2018/10/reviews-doctor-who-black-lightning.php

mardi 9 octobre 2018

LES PETITS MEURTRES D'AGATHA CHRISTIE: DING DINGUE DONG (FRANCE 2)

Dans lequel Marlène Leroy  (Élodie Frenck) se sent mal et commissaire Swan Laurence (Samuel Labarthe) pète les plombs. Alice Avril (Blandine Bellavoir) mange du homard et devient infirmière.

Écrit par Sylvie Simon, Ding Dingue Dong est adapté du roman d'Agatha Christie intitulé Les vacances d'Hercule Poirot (Evil Under The Sun). Marlène est sévèrement déprimée, au grand désarroi du commissaire Laurence. Il est obligé de la laisser avec Alice car il est appelé d'urgence à la clinique des Lilas, une clinique psychiatrique dirigée par le docteur Louis Rodier. Anatole Bouvier, un patient, a été retrouvé pendu dans sa chambre. Clarisse, l'épouse de Rodier, a une liaison avec Swan.

Le commissaire emmène sa fidèle secrétaire aux Lilas pour qu'elle y soit traitée. le docteur Rodier présente à Marlène ses collègues: l'infirmière en chef Dominique Lebrun, le docteur Nathan Steiner et son épouse Marie, professeur de yoga très jalouse. Marlène fait aussi la connaissance des autres patients, dont Felix Jacquel, un accro à la cocaine. Adèle, la fille adolescente de Rodier, a des problèmes personnels. Bientôt Laurence doit enquêter sur une autre mort autour de la clinique mais il doit faire face à l'ex-secrétaire de police Arlette Carmouille (Drame en trois actes), de retour en uniforme! 

Dingue Dingue Dong rappelle à la fois Jeux de glaces (le premier Laurence/Avril/Marlène) et la période Larosière/Lampion. Le retour de "Cramouille", interprétée par Marie Berto, et le non nécessaire séjour de Laurence à la clinique Lilas poussent loin la suspension de l'incrédulité. Sans le maquillage et les accessoires de Marlène, Élodie Frenck est la vedette incontestée de ces 90 minutes. Les dialogues sont formidables (bien sûr) et il y a des clins d'oeil à des épisodes précédents. La distribution est excellente, particulièrement Berenice Baôo (très Morgan Fairchild) dans le rôle de Clarisse, Kevin Garnichat (Steiner) et Emmanuel Bordier (Felix).

Avec Dominique Thomas (Tricard) et Cyril Gueï (Tim Glissant). Avec également Arnaud Binard (Louis Rodier), Chloé Chaudoye (Marie Steiner), Maïra Schmitt (Adèle Rodier), Barbara Monin (Dominique Lebrun), Karim Rouabah (Anatole Bouvier), Philippe Capelle (Père André), Nicolette Picheral (Marguerite Michel), David-Alexandre Berthier (Philippe Angles), Serge Dubois (L'homme au caniche) et Bubulle. Co-produit par Escazal Films et France Télévisions, avec le soutien de Pictanovo et de la Région Hauts-de-France. 

Produit avec la participation de TV5 Monde, la RTS Radio Télévision Suisse et la R.T.B.F. Télévision Belge. Sophie Révil est la productrice. Laurent Chiomento est le producteur exécutif. Personnages principaux créés par Sylvie Simon et Thierry Debroux. Musique composée par Stéphane Moucha. Bertrand Mouly est le directeur de la photographie. Décors par Moundji Couture. Costumes par Sophie Dussaud. Montage par Céline Cloarec. Générique conçu par Romain Segaud. Réalisé par Christophe Campos, Dingue Dingue Dong sera diffusé sur France 2 en 2019.

(Amandine Attard a contribué à cet article) 

http://lespetitsfans.wixsite.com/lpmac/les-petits-fans
https://twitter.com/lespetitsfans