mardi 27 mars 2018

ALEXANDRA EHLE (EX-LA LÉGISTE, FRANCE 3)

Une main est retrouvée dans l'eau, à l'intérieur d'un sac en plastique hermétique. Alexandra Ehle, médecin légiste au tempérament indépendant, décide de mener une enquête très personnelle en dehors des limites légales de ses fonctions et du travail de police.
 
En gros: Coroner Marleau.

Les séries policières de France 3 sont un genre à part entière au sein de cet immense commissariat qu'est la fiction télévisuelle française. La longue liste de succès de la chaîne publique inclut des collections telles que Meurtres à..., Crime à, ou la "semi-anthologie" Crimes parfaits. Des séries comme Mongeville ou Commissaire Magellan, dont les succès ont suscité deux crossovers. Et des téléfilms unitaires: Peur sur la base, avec Audrey Fleurot (Engrenages, Les témoins 2) en est un exemple des plus récents. Depuis 2015 le joyau de la couronne de son offre de fictions policières est Capitaine Marleau, le méga-carton et phénomène culturel réalisé et produit par Josée Dayan.

Créée par Elsa Marpeau,  romancière et scénariste très occupée (1), cette série a pour vedette Corinne Masiero en gendarme anti-conformiste, intelligente et dotée d'un grand sens de la répartie. La parka et la chapka de Marleau sont maintenant aussi connus en France que l'imperméable de Columbo. Énorme audience tant en première diffusion qu'en rediffusion, Capitaine Marleau était la série française la plus populaire l'année dernière. Rien d'étonnant donc à ce que des cousines de l'excentrique détective ait commencé à apparaître sur la chaîne. Une des parentes les moins éloignées de Marleau était clairement la capitaine de police jouée par Isabelle Gélinas dans les deux premiers épisodes de Crimes parfaits. 

Alexandra Ehle (prononcer "Elle") amène l'arbre généalogique à un autre niveau. Anciennement titré La légiste, ce pilote de 90 minutes a été créé et écrit par Elsa Marpeau en personne. Julie Depardieu, irrésistible dans un épisode de Capitaine Marleau en improbable adjointe de la gendarme, interprète le rôle-titre (2). Alexandra Ehle est une légiste brilliante et fantasque (3) pour l'Institut médico-légal de Bordeaux. En fait, elle est si brillante et fantasque que la séquence pré-générique nous indique qu'elle est "la meilleure légiste de France" (pas moins) mais son précédent assistant l'a quitté pour devenir chapelier. Pour ceux qui n'ont pas compris qu'elle est fantasque, il y a un rappel subliminal avec son thème musical construit sur La Danse de la Fée Dragée de Tchaïkovski.

Monsieur, son chien, est assis au bureau de sa maîtresse tandis que celle-ci dort sur une table d'examen. Il est si cool qu'il peut cligner de l'oeil. L'enthousiaste nouvel assistant de mademoiselle Ehle, le maladroit et coincé Théo Durrel (Xavier Guelfi), est diplomé de l'Académie Marleau des adjoints de détectives excentriques. Le contact d'Alexandra dans la police est le bourru Commandant Antoine Doisneau (l'acteur belge Bernard Yerlès dans un autre rôle de flic). Doisneau fait semblant d'être agacé parce qu'il est moins qu'un second couteau dans ses enquêtes criminelles. Le procureur s'est plaint (hors caméra) des fréquentes interventions d'Ehle mais Antoine a la capacité de suspendre sa propre incrédulité ainsi que le Code de procédure pénale parce qu'il est le frère d'Alexandra. Bien sûr, la famille Doisneau a été frappée par une tragédie qui a déterminé les choix de carrière du frère et de la soeur.

La formule en télé n'est pas un crime, même sur France 3 qui tend à cloner ses séries  (à commencer par ses collections régionales). Ca peut même être distrayant lorsque c'est fait convenablement. Hélas, Alexandra Ehle est apathique, truffé de clichés jusqu'à la parodie et rempli de  mauvais dialogues. L'enquête perd rapidement tout intérêt. On a les inévitables vues très "office du tourisme" et si les textos à la Sherlock et les plans en accéléré ne suffisaient pas, Alexandra a une application "hyper cool" pour représenter le sujet de son affaire en 3D. Sara Martins (Meurtres au paradis) joue Diane Dombres, la supérieure très "carrée" d'Alexandra Ehle. La grande Andréa Ferréol joue Laurette Doisneau, la mère d'Alexandra et Antoine.

Avec également Sophie Le Tellier (Ludivine Morel), Laurent Maurel (Joël Baupin), Philippe Caulier (Capitaine Roméo Charron), Nathan Courgeon (Mathis Doisneau), etc. Produit par Carma Films (JLA Groupe) et Étoile Rouge Productions avec France Télévisions. Co-produit par R.T.B.F (Télévision belge) et Nexus Factory, avec la participation de RTS Radio Télévision Suisse. Produit par Christophe Carmona & Clémentine Vaudaux. Jean-Claude Marchant est le producteur exécutif. Musique composée par Stéphane Le Gouvello. Photographie par Dominique Fausset. Tourné avec le soutien de Région Nouvelle Aquitaine. Réalisé par Nicolas Guicheteau (L'Art du crime, La vengeance aux yeux clairs).

(1) Elsa Marpeau travaille aussi pour la collection Mystère à Paris de France 2 et elle a adapté la série flamande Professor T. pour TF1.
(2) Son père Gérard Depardieu était la vedette invitée de Capitaine Marleau: Philippe Muir (2015), le pilote de Capitaine Marleau.
(3) "Brillante, fantasque et libre", disait le communiqué de presse.

Aucun commentaire: