dimanche 27 décembre 2015

VU CETTE SEMAINE (LE DOCTEUR EST... LÀ)

Avec Doctor Who!

- From Andy Pandy To Zebedee: The Golden Age of Children’s TV (BBC Four). Un merveilleux documentaire, sincère et informatif, narré par Nigel Planner. Avec de sympathiques extraits et des intervenants intéressants. Produit et réalisé par Verity Maidlow pour BBC Entertainment Production London. Caroline Wright en est la productrice exécutive.

- Stick Man (BBC One). « I'm Stick Man, I'm Stick Man, I'm STICK MAN, that's me! » Adapté du livre pour enfants Monsieur Bout-de-Bois (Stick Man), écrit par Julia Donaldson et illustré par Axel Scheffler. Produit par Magic Light Pictures et Orange Eyes Productions. Fait par les forces créatives qui avaient magnifiquement adapté The Gruffalo (2009), The Gruffalo's Child (2011) et Room on the Broom (2012). Superbe mais il ne pouvait pas en être autrement vu l'exceptionnelle qualité des adaptations précédentes.

Avec les voix de Martin Freeman (Stick Man), Rob Brydon (L'escargot et autres), Russell Tovey (Le chien), Sally Hawkins (Stick Lady et autres), Hugh Bonneville (Le père Noël) et Jennifer Saunders (La narratrice). Réalisé par Jeroen Jaspaert et Daniel Snaddon. Michael Rose et Martin Pope produisent. La musique est de René Aubry. Produit en association avec la BBC et ZDF.

http://www.magiclightpictures.com/
http://ifeeltoooldforthis.blogspot.fr/
http://www.reneaubry.fr/

- Doctor Who: The Husbands of River Song (BBC One). « One day, I shall come back. Yes, I shall come back. » Vous ne m'attendiez pas sur celui-là, n'est-ce pas? Surtout en considérant que je ne regardais plus depuis un moment. Et bien, strictement sur la base du fait qu'il s'agissait d'une friandise de Noël diffusée juste après Stick Man j'ai bien aimé (excepté une propension au recyclage ainsi que la fin mais peu importe). Plein de dialogues fabuleux tels que « I don't like being sure about things. One minute you're sure the next everybody turns into lizards and a piano falls on you. » ou bien « Still digesting their mother. Thank you for asking. »

Peter Capaldi est, bien sûr, extraordinaire dans le rôle du Docteur. Alex Kingston est de retour dans celui de River Song. Écrit par Steven Moffat et réalisé par Douglas Mackinnon. Matt Lucas (Nardole), Greg Davies (King Hydroflax) et Phillip Rhys (Ramone) sont dans la distribution invitée. Produit par Nikki Wilson. Steven Moffat et Brian Minchin sont les producteurs exécutifs. Musique composée par Murray Gold, dirigée et orchestrée par Alastair King. Doctor Who est une production BBC Cymru Wales.

http://www.scoreexchange.com/profiles/alastairking

- Shaun the Sheep: The Farmer's Llamas (BBC One). Pour la première fois, un spécial d'une demi-heure mettant en vedette Shaun le mouton, le très apprécié personnage de chez Aardman Animations. Avec les habituelles mais toujours irrésistibles pitreries à la sauce Aardman pour enfants et adultes plus des lamas délinquants. Produit par Aardman en association avec WDR. Écrit par Nick Vincent Murphy, Lee Pressman et Richard Starzak. Créé par Richard Starzak d'après un personnage créé par Nick Park. Réalisé par Jay Grace.

- Dickensian (BBC One). Cette drama en 20 épisodes de 30 minutes (?!) réunit quelques uns des personnages les plus connus de Charles Dickens dans le Londres du 19ème siècle. Créé et écrit par Tony Jordan ("inspiré par les oeuvres de Charles Dickens"). Réalisé par Harry Bradbeer. Produit par David Boulter. Les producteurs exécutifs sont Tony Jordan et Belinda Campbell pour Red Planet Pictures, la compagnie de Jordan (Meurtres au Paradis). L'énorme distribution comprend Pauline Collins, Peter Firth, Pauline Collins, Anton Lesser, Caroline Quentin, Omid Djalili, Stephen Rea...

À en juger par les deux premiers épisodes, c'est Midsomer Dickens en soap opera avec l'équivalent littéraire des caméos du MCU. Ce n'est pas aussi agréable que Lost in Austen (2008) mais les marchés internationaux adorent les fictions en costumes et les séries policières. Pour ma part, je m'en tiens à An Inspector Calls (2015) et Death Comes to Pemberley (2013) et je ne vais pas aller au-delà du deuxième épisode. La musique "sherlockienne" est de Debbie Wiseman.

http://www.radiotimes.com/news/2015-12-26/soapy-and-silly--what-the-dickens-is-the-bbc-up-to-in-its-latest-drama-series-dickensian
http://www.debbiewiseman.co.uk/

- Dix petits nègres (And Then There Were None, BBC One). « Conventions, Miss Claythorne, is what keeps us together in the face of impending chaos. » En 2014 la BBC annonçait qu'elle abriterait désormais les adaptations télévisuelles d'Agatha Christie au Royaume-Uni pour le 125ème anniversaire de la naissance de l'écrivain, grâce à un accord important signé avec ses ayant droits. Leurs premières commandes étaient Partners in Crime (avec David Walliams et Jessica Raine) et l'adaptation de ce classique de Christie.

Cette version en trois parties, co-produite par Mammoth Screen, Agatha Christie Productions et A+E Television Networks pour la BBC, est écrite par Sarah Phelps (De Grandes Espérances) et réalisée par Craig Viveiros. Figurent dans la distribution Douglas Booth, Charles Dance, Maeve Dermody, Burn Gorman, Anna Maxwell Martin, Sam Neill, Miranda Richardson, Toby Stephens, Noah Taylor et Aidan Turner. Cette nouvelle approche d'un des livres les plus connus d'Agatha Christie est brillamment palpitante et effrayante. À voir absolument et très efficace, même si vous connaissez l'histoire. Les extérieurs sont vraiment incroyables.

Produit par Abi Bach. Sarah Phelps, Hilary Strong, Karen Thrussell et Damien Timmer sont les producteurs exécutifs. Générique réalisé par Ben Hanbury et Paul McDonnell. Musique composée par Stuart Earl. John Pardue est le directeur de la photographie. Deuxième partie diffusée aujourd'hui, troisième demain.

http://www.thelocationguide.com/blog/2015/12/bbc%E2%80%99s-and-then-there-were-none-filmed-in-cornwall-and-hillingdon/
http://hugedesigns.co.uk/
http://stuartearlmusic.com/

- Harry Price: Ghost Hunter (ITV). Un téléfilm sur Harry Price, sceptique "chasseur de fantômes" ayant réellement existé et qui enquêtait sur le paranormal ainsi que le surnaturel. Adapté du roman The Ghost Hunters de Neil Spring par Jack Lothian (Doc Martin) pour Bentley Productions, la compagnie qui produit Inspecteur Barnaby. D'ailleurs c'est dirigé par Alex Pillai, un des réalisateurs réguliers de Midsomer Murders. Rafe Spall interprète le rôle-titre. C'est regrettable mais sous le paranormal ce n'est rien d'autre qu'une oubliable histoire de détective en costume.

mardi 15 décembre 2015

UNE NOUVELLE GUERRE DES MONDES

Broadcast a révélé que Mammoth Screen, la compagnie d'ITV qui produit Poldark, développe une importante adaptation de La Guerre des mondes (The War of The Worlds) de H.G. Wells pour la télévision anglaise.

Cette mini-série restera fidèle à l'époque et au cadre du roman (l'Angleterre au 19ème siècle). Elle sera distribuée par ITV Studios Global Entertainment.

Parmi les adaptations du livre on peut citer le film de 2005 par Steven Spielberg (avec Tom Cruise) et le classique de 1953 réalisé par Byron Haskin

Ce nouveau projet a l'air vraiment intéressant. Maintenant si la télé britannique pouvait avoir la gentillesse de faire une nouvelle version de The Tripods... 

Détails ici


Voir aussi: 

TÉLÉ BRITANNIQUE NOËL 2015-JANVIER 2016

Voici une liste non-exhaustive de ce que je regarderai à la télévision britannique durant cette période. [MAJ - 27 décembre 2015] Vous trouverez mon très humble avis sur certains (Doctor Who compris!) ici: http://tattard2.blogspot.fr/2015/12/watched-this-week.html - Traduction dès que possible.

- From Andy Pandy To Zebedee: The Golden Age of Children’s TV (BBC Four, Lundi 21 décembre 2015). Un documentaire narré par Nigel Planner.

- Stick Man (BBC One, Vendredi 25 décembre 2015). Adapté du livre pour enfants Monsieur Bout-de-Bois (Stick Man), écrit par Julia Donaldson et illustré par Axel Scheffler. Produit par Magic Light Pictures, la compagnie qui a fait les merveilleuses adaptations de The Gruffalo (2009), The Gruffalo's Child (2011) et Room on the Broom (2012). Avec les voix de Martin Freeman, Hugh Bonneville, Russell Tovey, Rob Brydon et Sally Hawkins. Jennifer Saunders assure la narration.

- Shaun the Sheep: The Farmer's Llamas (BBC One, Samedi 26 décembre 2015). Pour la première fois, un spécial d'une demi-heure mettant en vedette Shaun le mouton, le très apprécié personnage de chez Aardman.

- Dickensian (BBC One, Samedi 26 décembre 2015). Cette drama en 20 épisodes de 30 minutes (?!) réunit quelques uns des personnages les plus connus de Charles Dickens dans le Londres du 19ème siècle. Énorme distribution: Peter Firth, Pauline Collins, Stephen Rea, Caroline Quentin, Omid Djalili, Anton Lesser... Nous verrons si cette production Red Planet Pictures, la société de Tony Jordan, est aussi agréable que Lost in Austen (ou pas).

- Dix petits nègres (And Then There Were None, BBC One, Samedi 26 décembre 2015). En 2014 la BBC annonçait qu'elle abriterait désormais les adaptations télévisuelles d'Agatha Christie au Royaume-Uni pour le 125ème anniversaire de la naissance de l'écrivain, grâce à un accord important signé avec ses ayant droits. Leurs premières commandes étaient Partners in Crime (avec David Walliams et Jessica Raine) et l'adaptation de ce classique de Christie. Cette version en trois parties co-produite par Mammoth Screen, Agatha Christie Productions et A+E, est écrite par Sarah Phelps (De Grandes Espérances) et réalisée par Craig Viveiros.

La distribution comprend Douglas Booth, Charles Dance, Burn Gorman, Anna Maxwell Martin, Sam Neill, Miranda Richardson, Aidan Turner, etc. Malheureusement la Beeb a supprimé Partners in Crime (1) donc And Then There Were None a plutôt intérêt à être bon.

- Harry Price: Ghost Hunter (ITV, Dimanche 27 décembre 2015). Un téléfilm sur Harry Price, sceptique "chasseur de fantômes" ayant réellement existé et qui enquêtait sur le paranormal ainsi que le surnaturel. Adapté du roman The Ghost Hunters de Neil Spring par Jack Lothian (Doc Martin) pour Bentley Productions, la compagnie qui produit Inspecteur Barnaby. D'ailleurs c'est dirigé par Alex Pillai, un des réalisateurs réguliers de Midsomer Murders. Rafe Spall interprète le rôle-titre.

- Stephen Fry: A Life on Screen (BBC Two, Mardi 29 décembre 2015). Un documentaire d'une heure célébrant la carrière de l'acteur, comédien, auteur et présentateur Stephen Fry.

- Sherlock: The Abominable Bride (BBC One, Vendredi 1er janvier 2016). Ce n'est pas un secret que je ne suis pas un fan de Sherlock mais j'ai plutôt aimé His Last Vow (sauf la fin) et ce spécial a l'air intéressant. [MAJ - 1er janvier 2016] Intéressant en effet, voire fascinant. Ils n'ont pas pu s'empêcher de noyer une heure presque parfaite dans 30 minutes d'auto-satisfaction nonsensique.

- Guerre et Paix (War and Peace, BBC One, Dimanche 3 janvier 2016). Luxueuse adaptation en six parties du livre de Léon Tolstoï par Andrew Davies. C'est fait par BBC Cymru Wales, en association avec The Weinstein Company, Lookout Point et BBC Worldwide. Avec Paul Dano, Lily James, James Norton, Gillian Anderson... Réalisé par Tom Harper. J'attends ça avec grande impatience.

- Inspecteur Barnaby (Midsomer Murders, ITV, Mercredi 6 janvier 2016). La vénérable série policière est de retour avec sa 18ème saison (6 épisodes). La saison précédente était à la fois fatiguée et fatigante excepté Tuer avec modération (A Vintage Murder), écrit par la talentueuse Lisa Holdsworth. C'était tout simplement le meilleur épisode depuis la saison 15.

- Meurtres au paradis (Death in Paradise, BBC One, Jeudi 7 janvier 2016). La très attendue saison 5 de la mondialement populaire série policière.

(1) http://www.radiotimes.com/news/2015-09-29/no-second-series-for-david-walliams-and-jessica-raine-agatha-christie-drama-partners-in-crime

dimanche 13 décembre 2015

BOB'S BROKEN SLEIGH (DISNEY CHANNEL)

Bob est un jeune elfe sans pouvoirs magiques. Il est très créatif mais ses inventions ne fonctionnent jamais comme prévu. Alors qu'il tente d'améliorer le traîneau du père Noël avec son "Floatinator", Bob est attaqué par Fishface, un macareux diabolique qui complote pour gacher Noël. 

Le traîneau s'écrase dans une forêt magique. Là l'elfe rencontre un poisson parlant du nom de Fluffy, une très anxieuse créature appelée Blue et Wupsy, une chatte avec une sorte de boulet de démolition au bout de sa longue queue.

« I'm Blue.
- I'm a fish. He's lost.
- No, I'm Bob.
- And I'm still a fish. »

Bob's Broken Sleigh est un spécial de Noël animé en 3D et diffusé cette semaine en Amérique du nord sur Disney Channel et Family Channel. Produit par Eh-Okay Entertainment, une compagnie basée à Vancouver, il est écrit par Samantha Shear & Michael Shear et réalisé par Jay Surridge. L'excellente distribution vocale est composée principalement de Cole Howard (Bob), Michael Adamthwaite (Blue), Raini Rodriguez (Wupsy), Bruce Greenwood (Fishface) et Victor Garber (Fluffy).

Bob's Broken Sleigh réussit à s'adresser à la fois aux enfants et à leurs parents. L'animation est plaisante et il y a un humour bienvenu porté par des dialogues pince-sans-rire avec des personnages secondaires excentriques. Blue a l'air d'un descendant du Lion peureux du Magicien d'Oz. Le poisson hilarant vole la vedette durant ces 50 minutes.

Bob's Broken Sleigh est une présentation DHX. Heather Puttock produit ce spécial. Josh Scherba, Anne Loi, Jason Netter et Loris Kramer Lunsford sont les producteurs exécutifs Alison Ross est la productrice associée. La musique est du compositeur britannique Michael Richard Plowman.

http://eh-okay.ca/
http://eh-okay.ca/?view-portfolio=bobs-broken-sleigh

mercredi 9 décembre 2015

MISS FISHER ENQUÊTE - SAISON 2 (KOBA FILMS)

Melbourne à la fin des années 1920. L'Honorable Miss Phryne Fisher est une jeune, belle et riche personnalité mondaine aux multiples talents et compétences. Cette aristocrate libre et intrépide, qui conduit sa propre Hispano-Suiza, est aussi une brillante détective privé. 

La seconde saison de Miss Fisher enquête (Miss Fisher's Murder Mysteries) est disponible en DVD depuis août dernier chez Koba Films.

« Bonjour Jack. Allons, ne faites pas l'enfant. Vous auriez été déçu si je n'étais pas venue. »

Miss Fisher's Murder Mysteries est une série policière australienne d'après les romans de Kerry Greenwood. Elle a été lancée en février 2012 sur la chaîne publique ABC1 et met en vedette Essie Davis (La gifle) dans le rôle-titre. Deb Cox et Fiona Eagger (East of Everything) ont développé cette adaptation au sein d'Every Cloud Productions, leur compagnie, pour l'Australian Broadcasting Corporation. En France Miss Fisher enquête est diffusée par France 3. Plus rapide que le commissaire John "Jack" Robinson (Nathan Page) et le brigadier Hugh Collins (Hugo Johnstone-Burt), Miss Fisher ne peut résister lorsqu'il s'agit de résoudre des crimes avec Dorothy "Dot" Williams (Ashleigh Cummings), sa très croyante dame de compagnie, et les chauffeurs de taxi communistes Albert "Bert" Johnson (Travis McMahon) and Cecil "Cec" Yates (Anthony Sharpe).

Monsieur Butler (Richard Bligh), le bien nommé majordome de Phryne Fisher, s'occupe de sa demeure avec une efficacité absolue et connait deux ou trois choses sur les courses de chevaux et les armes à feu. Prudence Stanley (la grande Miriam Margolyes), sa tante, est très soucieuse des apparences et s'occupe d'oeuvres de charité. La saison 2 de Miss Fisher enquête (13 épisodes d'une heure) débute avec Phryne qui aide Jack à innocenter son ex-beau-père, le commissaire divisionnaire George Sanderson (Neil Melville), principal suspect du meurtre d'une prostituée. Parmi les autres enquêtes de Miss Fisher il y a un meurtre dans une maison de couture, l'apparent suicide du capitaine d'une équipe de rugby, l'accident de voiture suspect d'une femme pilote de course accomplie, la mort d'un acteur sur le tournage d'un film, une guerre mortelle entre les stations de radio et les journaux, etc.

« C'est remarquable. 
- Merci. Vous devriez voir ce que je fais avec une jarretière. »

Murder Under the Mistletoe, un spécial de Noël d'une heure, conclut parfaitement une seconde saison dans l'ensemble excellente pour cette série populaire vendue dans plus de 100 pays. La production est de haute qualité et les intrigues sont agréables. L'éblouissante Essie Davis rappelle Diana Rigg dans Chapeau melon et bottes de cuir et The Mrs Bradley Mysteries. Elle et l'excellent Nathan Page rendent la rivalité/attirance entre Phryne Fisher et Jack Robinson digne de l'âge d'or d'Hollywood. Dan Wyllie (Underbelly), Heather Mitchell (Gatsby le Magnifique), Robert Morgan, David Field, James Saunders et John Noble (Fringe) figurent parmi la distribution invitée. Tammy McIntosh est de retour dans le rôle du docteur Elizabeth "Mac" Macmillan et Ruby Rees-Wemyss revient dans celui de Jane, la pupille de Phryne. Dee Smart joue Rosie, l'ex-femme de Jack Robinson.

L'ambiance musicale est amenée par des standards de l'époque ainsi que des compositions originales de Greg J. Walker. Le superbe générique a été conçu par Donna McCrum et Andy Canny pour Plus Films. Miss Fisher's Murder Mysteries est produit en association avec Film Victoria, Screen Australia et Australian Broadcasting Corporation. La série est distribuée par All3Media International. Fiona Eagger, Deb Cox, Carole Sklan et Sue Masters sont les productrices exécutives. Fiona Eagger produit. La saison 2 est dans un coffret DVD quatre disques avec la VF et, fort heureusement, la VO - sous-titrée ou non..

Miss Fisher enquête revient sur France 3 à la fin du mois avec sa troisième saison. En octobre Koba Films a sorti un coffret DVD regroupant les deux premières saisons.

http://www.kobafilms.fr/catalogue/miss-fisher-enquete---saison-2-450.html
http://www.kobafilms.fr/coffret/miss-fisher-enquete---saisons-1-et-2-469.html
http://phrynefisher.com/
http://thefabulousmissfisher.blogspot.com/

Voir aussi:

http://indaily.com.au/ispy/2015/11/25/miss-fishers-murder-mysteries-exhibition-opening/
http://www.leblogtvnews.com/2015/12/miss-fisher-enquete-saison-3-inedite-des-le-dimanche-27-decembre.html
http://thierryattard.blogspot.fr/2013/09/miss-fisher-enquete-saison-1-koba-films.html (Saison 1)

lundi 9 novembre 2015

LES PETITS MEURTRES D'AGATHA CHRISTIE:L'ÉTRANGE ENLÈVEMENT DU PETIT BRUNO

[Pas de spoilers] Quelqu'un menace d'enlever Bruno, le jeune fils de la célèbre auteur de romans policiers Eloïse Zennefort et de son mari Hadrien Debaer à moins qu'ils ne payent 500.000 francs. 

La demande est signée "Greg Atlas", le nom du héros des livres d'Eloïse.

« Cadeau d'une femme, j'imagine?
- Plusieurs. Elles se sont cotisées »

L'étrange enlèvement du petit Bruno est le douzième épisode de la série Les petits meurtres d'Agatha Christie avec le trio Laurence/Avril/Marlène. Réalisé par Eric Woreth, il est adapté du roman d'Agatha Christie intitulé L'enlèvement de Johnnie Waverly (The Adventure of Johnnie Waverly) par Jean-Luc Gaget. Samuel Labarthe est le commissaire Swan Laurence. Alice Avril est jouée par Blandine Bellavoir et Élodie Frenck joue Marlène Leroix. Natacha Lindinger revient dans le rôle du  docteur E. Maillol (« J'ai pratiqué une autopsie sur votre petit oiseau. »), la légiste sophistiquée et sarcastique apparue dans l'épisode précédent.

« Vous me prenez pour qui? Une débutante?
- Non, une plaie. La onzième. Après le furoncle »


Le commissaire Laurence se rend au luxueux château d'Eloïse Zennefort. Avril aussi car elle a obtenu une interview avec la romancière. Swan demande des renforts en uniforme mais ça ne suffit pas à empécher l'enlèvement du petit Bruno. Marlène parle en abréviations et cite sa "Tata Gilberte", quelqu'un décapite les oiseaux, Alice visite à nouveau les cellules du commissariat, Françoise Giroud travaille pour La Voix du Nord (ou pas) et les guèpes ne savent pas conduire. 

« Et la liberté de la presse?
- Je m'assied dessus. Une fesse, puis l'autre.  »


Avec L'étrange enlèvement du petit Bruno, diffusé vendredi dernier par la chaîne suisse RTS Un (avant France 2), la série atteint de nouveaux sommets. Valérie de Dietrich est absolument extraordinaire dans le rôle de la "reine du polar" Eloïse Zennefort. Le reste de la distribution invitée comprend Fabio Zenoni (Hadrien Debaer), Vincent de Bouard (Gilles Vanberten) Victor Le Blond (Gaspard), etc. Dominique Thomas joue le commissaire divisionnaire Tricard. Robert Jourdeuil, le rédacteur en chef d'Alice, est interprété par François Godart et Thomas Baelde est de retour dans le rôle de Raoul Gredin.

Les petits meurtres d'Agatha Christie est produit par Sophie Révil pour Escazal Films avec Pictanovo (Les Témoins), le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais ainsi que la participation de France Télévisions, TV5 Monde et de la RTS Radio Télévision Suisse. Les personnages de Laurence, Avril et Marlène ont été créés par Sylvie Simon et Thierry Debroux. La musique est de Stéphane Moucha.

« Mon mari m'a supplié de ne pas l'acheter, cette bicoque. Mais que voulez-vous, l'argent rend con »

Le magnifique château de cet épisode est en réalité le château des Princes de Ligne à Antoing en Belgique. Quelques aventures de Greg Atlas par Eloïse Zennefort: Le Masque de Dieu, L'Amour est une illusion ordinaire, Une position inconfortable... « Cette affaire ça ferait un très bon épisode des Cinq dernières minutes, n'est-ce pas?  »

http://www.lavoixdunord.fr/region/fives-voyage-dans-le-temps-pour-les-petits-meurtres-ia19b57395n2773446
http://www.lavoixdunord.fr/region/cobrieux-la-route-de-cobrieux-au-coeur-des-petits-ia28b50426n2773677
http://www.nordeclair.fr/info-locale/bully-les-mines-pour-ses-petits-meurtres-france-2-jna48b0n706014

lundi 2 novembre 2015

ARSÈNE LUPIN - SAISON 2 (KOBA FILMS)

L'Europe à la fin des années 1920. Élégant et charmeur, Arsène Lupin est un gentleman cambrioleur qui vole sans violence. Ce maître du déguisement ridiculise les autorités et les meilleurs enquêteurs, bien que lui-même aime utiliser son intelligence pour jouer les détectives. Spécialement si une jolie femme est impliquée. 

Arsène Lupin (1971-1974), avec Georges Descrières, est une des séries les plus populaires de l'Histoire de la télévision française. En août Koba Films a sorti un coffret DVD quatre disques de sa deuxième et dernière saison.

« Quand un mystère nous échappe feignons d'en être l'organisateur.
- Ça c'est du Lupin, hein?
- Non, c'est de Jean Cocteau.  »

Créé par l'écrivain français Maurice Leblanc (1864-1941), Arsène Lupin est apparu dans 39 nouvelles et 17 romans entre 1905 et 1939. Plusieurs acteurs l'ont interprété au cinéma, dont Robert Lamoureux en 1957 et 1959. En 1960, Jean Gascon joue Lupin pour la télé canadienne. Durant la décennie, le scénariste et réalisateur Jacques Nahum essaie de convaincre la télévision française de l'intérêt de faire d'Arsène Lupin une série. Nahum, qui avait adapté Le Saint avec le film Le Saint mène la danse (1960), voulait transposer les aventures de Simon Templar pour le petit écran mais n'avait pu obtenir les droits. Fin 1968, L'Office de Radiodiffusion-Télévision Française décide de produire Arsène Lupin avec Mars International Productions (la société de Jacques Nahum) et Pathé.

L'acteur de théâtre et de cinéma Georges Descrières (de la Comédie-Française) est choisi pour le rôle-titre en 1969. Une coproduction internationale avec l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Hollande, l'Italie et la Suisse permettent à  Lupin de voyager en Europe avec son chauffeur Grognard (le Québécois Yvon Bouchard) pendant la presque totalité des 13 épisodes d'une heure. Les scénaristes prennent des libertés avec l'oeuvre de Leblanc pour présenter un personnage plus léger. Le charisme nonchalant de Descrières et un budget confortable visible à l'écran font d'Arsène Lupin un succès sur la deuxième chaîne de l'ORTF au printemps 1971. Un générique "bondien" (par Jean Fouchet) avec une musique de Jean-Pierre Bourtayre et une chanson de fin interprétee par Jacques Dutronc contribuent à cette popularité.

Une deuxième saison de 13 épisodes est commandée à Mars et Pathé. ORF et WWF s'y joignent en tant que coproducteurs, d'où un épisode en Autriche et trois en Allemagne. Une partie du tournage se déroule en Dordogne en 1973. Jean-Pierre Bourtayre compose une nouvelle fois la bande originale, arrangée par Jean-Daniel Mercier. Le thème et le générique de début reviennent mais un nouveau générique de fin, Gentleman cambrioleur, est concocté pour Dutronc par Bourtayre, Yves Dessca et Franck Harvel (alias Alain Boublil).

1. Herlock Sholmes lance un défi. Lupin vole un collier au comte de Dreux-Soubise (Bernard Dhéran). Le détective anglais Herlock Sholmes (Henri Virlojeux) le défie. Un agréable retour adapté par Claude Brulé et dirigé par Jean-Pierre Desagnat, qui a réalisé les épisodes français de cette saison. Roger Carel est de nouveau le Commissaire Guerchard, l'ennemi juré d'Arsène. Avec aussi Sophie Agacinski (Nathalie), Yves Barsacq (Wilson), Jacques Monod (Le préfet), Bernard Lavalette (Le ministre) et Michel Peyrelon (Général d'infanterie). Lupin/Floriani est très Groucho Marx.

2. Arsène Lupin prend des vacances. Arsène Lupin devient l'inspecteur Lenormand. À Cannes, il enquête sur le meurtre de l'homme d'affaires Kesselbach (Jacques Debary). Avec également Claude Degliame (Dolores), Daniel Sarky (Leduc). Adapté par Nathan Grigorieff, un très bon épisode qui comprend des scènes fabuleuses entre Carel et Yvon Bouchard et un hommage à La dame de Shanghaï.

3. Le mystère de Gesvres. Le régisseur du comte de Gesvres est poignardé pendant une "visite" de Lupin. Le scénariste Albert Simonin introduit le reporter Isidore Beautrelet, clone de Rouletabille brillamment interprété par Bernard Giraudeau. Avec aussi Thérèse Liotard (Raymonde), Pauline Larrieu (Suzanne) et Henri Tisot (Juge Duredant).

4. Le secret de l'aiguille. Arsène Lupin vole les bijoux de la Couronne et le Parchemin de Guillaume le conquérant. Sholmes fait équipe avec Isidore Beautrelet et Guerchard. Adapté par Simonin et tourné à Étretat. Roger Carel et Bernard Giraudeau sont formidables dans ce morceau de bravoure où Sholmes lit Shakespeare à un chien et Guerchard utilise un scaphandre. Le "Commandant Delaville" d'Arsène ressemble à Filochard de la bande dessinée Les Pieds nickelés et son "Père supérieur" parle comme Louis Jouvet. Catherine Rouvel joue Geneviève.

5. L'homme au chapeau noir. Le Tout-Paris pleure Lupin. Herlock Sholmes, Wilson et même Guerchard se rendent à ses funérailles. Sauf que le gentleman cambrioleur est bien vivant et qu'il ne peut résister à venir en aide à une demoiselle en détresse. Un excellent épisode adapté par Claude Brulé. Le pré-générique se réfère à Maurice Leblanc, à  André Brulé (oncle de Brulé, interprète de Lupin au théâtre) ou à la comtesse Natacha de la saison 1. Avec Nicole Calfan (Catherine), Karin Petersen (Juliette), Gérard Chevalier (De Boisvert). Le cascadeur Gérard Streiff pilote le biplan d'Arsène.

6. L'écharpe de soie rouge. La vedette de music hall Jenny (Prudence Harrington, qui apparaissait non créditée dans l'épisode précédent) épouse le financier véreux Prévailles (François Guérin). Adapté par Brulé, cet episode est porté par Roger Carel. La chanson de Jenny est interprétée par Anne Germain. Avec aussi Sacha Pitoëff (Ignatieff).

7. La demeure mystérieuse. Le mannequin Régine Aubry (Marika Green) est enlevée alors qu'elle portait une robe couverte de diamants. Une enquête de détective dans la moyenne écrite par Georges Berlot. Avec également Evelyne Dress (Arlette), Jacques Toja (Comte de Mélamare) et Guy Grosso (Rabloux).

8. Les huit coups de l'horloge. À la chasse avec le baron d'Aigleroche (François Maistre), Arsène Lupin fait la connaissance de Hortense (Corinne Le Poulain) et de son cousin Gaétan (Pierre Londiche).Une bonne surprise adaptée par Robert Scipion, avec Grognard sifflant le générique de la série, une poursuite automobile et un duel au sabre.

9. La dame au chapeau à plumes. Arsène Lupin et Grognard ont un accident de voiture à Vienne. Amnésique, Lupin est aidé par une infirmière. Adapté par les époux Rolf & Alexandra Becker (Dickie Dick Dickens) et Jacques-Roger Nanot, cette aventure autrichienne pour ORF a l'air d'un épisode d'une série ITC. Réalisé par Wolf Dietrich.

10. La danseuse de Rottenburg. Lupin sauve une jeune femme qui voulait se suicider. Cet épisode et les deux suivants sont produits par Bavaria pour WWF et réalisés par Fritz Umgelter. Adapté par R. & A. Becker avec Gerôme Gresy. Günter Strack (Federlin) et Sky Du Mont (non crédité) font partie de la distribution invitée.

11. Le film révélateur. Arsène devient la star du cinéma américain Douglas Dutchman pour dérober un diamant. Un épisode plaisant adapté by R. & A. Becker avec Jacques-Roger Nanot.

12. Double jeu. Une oubliable adaptation par  R. & A. Becker avec Georges Berlot.

13. Le coffre fort de Madame Imbert. Lupin veut donner une leçon à la cupide Irène Imbert (Pascale Roberts). Adapté par Albert Simonin. Avec aussi Marthe Mercadier (Sophie), Jean-Pierre Rambal (Benoit). La musique jouée par l'aveugle (Raymond Bussières) n'est autre que L'Arsène, le générique de fin de la première saison.

La deuxième chaîne diffuse cette ultime saison entre décembre 1973 et février 1974. Grâce aux multiples rediffusions Georges Descrières est devenu l'Arsène Lupin définitif pour des générations de téléspectateurs (mais pas forcément  pour les fans de Leblanc). Jacques Nahum a fait revenir Lupin à la television sous les traits de Jean-Claude Brialy dans Arsène Lupin joue et perd (1980), puis sous ceux de François Dunoyer dans Le retour d'Arsène Lupin (1989) et Les Nouveaux Exploits d'Arsène Lupin (1995). Descrières a joué le rôle de Sam Kramer aux côtés de Corinne Le Poulain puis Nicole Calfan dans Sam et Sally (1978-1980), une série produite par Nahum d'après les livres de M.G. Braun.

Parmi des visages français familiers de l'époque ou à l'étranger, Georges Descrières, son élégance et ses déguisements font d'Arsène Lupin un plaisir tout particulier. En bonus du coffret Koba Films il y a une vidéo de Jacques Dutronc chantant Gentleman  cambrioleur et un reportage sur le tournage de La demeure mystérieuse. Le mois dernier Koba a sorti un coffret DVD Arsène Lupin - L'intégrale.

http://www.kobafilms.fr/serie/arsene-lupin---saison-2-455.html
http://www.kobafilms.fr/coffret/arsebne-lupin---lintegrale-466.html
http://arsenelupingc.free.fr/index.php 
http://www.ina.fr/video/CPF86626021/les-coproductions-a-l-ortf-une-interview-d-yves-jaigu.fr.html
http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1970/arsene-lupin-1971-1974  

Saison 1:

http://thierryattard.blogspot.fr/2015/01/arsene-lupin-saison-1-koba-films.html

lundi 12 octobre 2015

UNFORGOTTEN - ÉPISODE 1 (ITV)

[Pas de spoilers] Des os humains sont découverts dans la cave d'une maison en démolition. L'inspectrice Cassie Stuart et son collègue le sergent Sunny Khan enquêtent.

Une clé de voiture découverte tout près de ce qui reste du cadavre les mène à un sac et à un agenda de 1976 dans ce qui s'avère être une affaire de meurtre vieille de 39 ans

« Is a crime less serious because time's passed? Is it wrong... less wrong... because it was done 50 years ago, or 60, or 70? »

Unforgotten, une série policière en  6 épisodes d'une heure réalisée par Andy Wilson (Ripper Street, Profession négociateur), a débuté jeudi dernier sur ITV. C'est la première commande faite à Mainstreet Pictures, la compagnie de production fondée par Laura Mackie et Sally Haynes, précédemment responsables des fictions d'ITV. Créé et écrit par Chris Lang (Undeniable, A Mother's Son), Unforgotten a pour vedettes Nicola Walker (Last Tango in Halifax) et Sanjeev Bhaskar (Goodness Gracious Me, The Indian Doctor) dans les rôles de la DCI Cassie Stuart et du DS Sunil "Sunny" Khan. Les policiers commencent leur recherche de l'identité du corps trouvé dans le sous-sol d'une construction victorienne au 27 Arlingham Place, Willesden, Londres. 

Ce premier épisode présente quatre personnages habitant dans différentes parties du pays et a priori pas liés entre eux. Il y a Eric Slater (Tom Courtenay), lequel est en fauteuil roulant et tente de faire face à la démence de son épouse Claire (Gemma Jones). Lizzie Wilton (Ruth Sheen) s'occupe d'une petite équipe de football avec son mari Ray (Brian Bovell) et aide un jeune garçon a préparer ses examens. Sir Philip Cross (Trevor Eve, très Alan Sugar) est le nouveau "Monsieur entreprises" du gouvernement et il est marié à Shirley (Cherie Lunghi). Et enfin Robert Greaves (Bernard Hill), un prêtre qui a un sérieux problème de comptabilité.

Grâce aux prouesses de la science, le lien entre les quatre apparaît à Stuart et Khan. L'inspectrice Cassie Stuart est une enquêtrice intelligente et tenace. Elle vit avec son père Martin (Peter Egan), avec lequel elle partage une passion pour les mots croisés du Times. Le sergent Sunny Khan est un flic surmené mais excellent. Ils forment le parfait partenariat professionnel, sans conflit ni tension sexuelle, souvent ponctué de conversations d'un humour bienvenu. L'association de la brillante Nicola Walker et du polyvalent et talenteux Sanjeev Bhaskar pour ce nouveau duo de détectives fonctionne à merveille. 

Chris Lang assemble avec compétence les pièces de son captivant puzzle. La narration chorale est servie par une distribution impressionnante. Dans le flot sans cesse grossissant des séries policières britanniques Unforgotten fait la différence tout en suivant la voie d'illustres prédecesseurs tels que Prime Suspect. Jonathan Harden  joue le rôle du légiste Sean Rawlins. All We Do, la chanson du générique est interprétée par Oh Wonder. Michael Price (Sherlock) a composé la superbe musique. Les fascinantes images du générique ont été concues par Peter Anderson Studio. Unforgotten est produit par Tim Bradley (Meurtres au paradis, Primeval). Les producteurs exécutifs sont Laura Mackie, Chris Lang et Sally Haynes. BBC Worldwide distribue la série.

http://www.itv.com/presscentre/press-packs/unforgotten 
http://mainstreetpictures.co.uk/
http://dramaquarterly.com/highlights/under-the-influence/ (Un entretien avec Chris Lang)
http://www.peterandersonstudio.co.uk/

jeudi 8 octobre 2015

INSPECTEUR LEWIS: ONE FOR SORROW - PREMIERE PARTIE (ITV)

[Pas de spoilers] Inspecteur Lewis (Lewis), la série policière britannique dérivée d'Inspecteur Morse, a été lancée en 2006. Bien que la saison 7 était censée être la dernière, Kevin Whately et Laurence Fox ont pourtant repris leurs rôles de Lewis et Hathaway pour une huitième saison l'année dernière sur ITV.   

La saison 9 a débuté mardi au Royaume-Uni (Lewis est co-produit par le réseau américain PBS) avec la première partie de One for Sorrow.

L'inspecteur Robbie Lewis, la légiste Laura Hobson (Clare Holman) et le sergent Lizzie Maddox (Angela Griffin) tentent d'identifier les restes d'un corps trouvés dans un puits. Pendant ce temps, l'inspecteur James Hathaway rend visite à son père Philip (Nicholas Jones), qui est maintenant dans une maison de soins à cause de sa démence. La jeune artiste d'avant-garde Talika Desai (Shanaya Rafaat) et son agent Sean Wilkinson (Ralf Little) inaugurent une exposition de son travail mélangeant vidéo et taxidermie. Mais elle est retrouvée morte le lendemain d'une apparente overdose. Joe Moody (Steve Toussaint), le nouveau superintendant, a des doutes quand au fait que Lewis soit sorti de sa retraite et il menace sa position de consultant au sein de la police du Oxfordshire.

Depuis 2013 chaque saison de Lewis consiste en des histoires diffusées par ITV en deux parties de 60 minutes. Ce changement inapproprié, transformant commodément trois épisodes en six, brise la dynamique de l'histoire. Heureusement, le format téléfilm a été conservé par PBS ou France 3. Réalisé par Nick Laughland (Inspecteur Barnaby), One for Sorrow est écrit par la talentueuse Helen Jenkins, laquelle avait fait revenir Lewis et Hathaway dans l'excellent Entry Wounds l'année dernière. La distribution, comprenant également Emma Cunniffe, Steve Pemberton, Helen Schlesinger et Tim Piggott-Smith, est parfaite.

L'interprétation de Philip Hathaway par Nicholas Jones est émouvante. La démence est abordée avec sensibilité dans ce très bon épisode (1). Angela Griffin revient au sein de ce qui est devenu avec succès un trio de détectives lors de la saison précédente. Le seul problème pour le moment c'est le nouveau patron, le superintendant "Don't bother with the 'Sir' thing, it's Joe" Moody, dont la seule seule fonction est d'être le parfait idiot. Bien sûr il est difficile de remplacer Jean Innocent, jouée par Rebecca Front, mais espérons que le personnage va évoluer rapidement dans la deuxième partie (2). Lewis est une coproduction ITV Studios et Masterpiece. La musique, composée par Barrington Pheloung, est orchestrée et dirigée par Matthew Slater.

(1) Il est intéressant de noter que Kevin Whately a traité du sujet de la démence dans un formidable documentaire de 2009 produit pour Tonight, un programme d'ITV. (http://thierryattard.blogspot.fr/2009/03/tonight-kevin-whately-on-dementia-itv1.html).
(2) Le format en deux parties n'arrange rien.

http://www.atvtoday.co.uk/92812-itv/

Voir aussi:

http://www.alzheimers.org.uk/ 
http://www.francealzheimer.org/

lundi 5 octobre 2015

LA DYNASTIE CAREY-LEWIS - LE GRAND RETOUR (KOBA FILMS)

Cornouailles, 1936. La jeune Judith Dunbar entre en internat avant que sa mère et sa soeur ne rejoignent son père en Asie. Elle devient amie avec une de ses camarades de classe, la rebelle Loveday Carey-Lewis. Loveday invite Judith à Nancherrow, la magnifique propriété familiale des Carey-Lewis. 

Coming Home (1998), une mini-série en deux parties d'après le roman homonyme de Rosamunde Pilcher (Retour en Cornouailles en Français) est disponible depuis le mois dernier en DVD chez Koba Films sous le titre La Dynastie Carey-Lewis - Le grand retour.
 
Née en Cornouailles en 1924, Rosamunde Pilcher est l'auteur de 28 romans publiés de 1949 à 2000, d'abord sous le pseudonyme "Jane Fraser" et ensuite sous son nom. Le best-seller Les pêcheurs de coquillage (The Shell Seekers) lui a apporté une reconnaissance mondiale en 1987. Deux ans plus tard le livre est devenu un téléfilm anglo-américain avec en vedette Angela Lansbury (1) mais ce sont en fait les téléspectateurs de la chaîne publique allemande ZDF qui ont fait de l'oeuvre de Rosamunde Pilcher un de leurs programmes favoris durant les années 1990. Depuis 1993, la chaîne a diffusé plus de 100 adaptations de ses livres dans la Collection Rosamunde Pilcher.

La plupart de ces téléfilms ou mini-séries ont été commandés directement par ZDF et tournés en Angleterre, généralement en Cornouailles, avec une majorité d'acteurs allemands. Quelques uns sont des coproductions internationales avec une distribution principale britannique et certains ont simplement été achetés pour la collection. Le scénariste John Goldsmith (Danny, champion du monde, Le retour du Saint) et le réalisateur Giles Foster (Bizarre, bizarre) ont transformé Coming Home, roman publié en 1995, en une mini-série de 2X100 minutes. Cette production Portman Entertainment et Tele München a été diffusée sur ITV en avril 1998 et sur ZDF en juin de la même année.

La Dynastie Carey-Lewis - Le grand retour suit les membres de la riche famille Carey-Lewis et leurs amis de 1936 à 1945 à travers le regard de Judith Dunbar. Adolescente, Judith est interprétée par Keira Knightley tandis que le personnage adulte est joué par Emily Mortimer. Katie Ryder Richardson joue Loveday Carey-Lewis, la meilleure amie de Judith Dunbar, à l'âge adulte. Les parents de Loveday, la très glamour Diana (Joanna Lumley) et son mari plus vieux qu'elle, le colonel Edgar Carey-Lewis (le grand Peter O'Toole), acceptent Judith comme une des leurs. Elle découvre Nancherrow et fait aussi la connaissance de Tommy Mortimer (Patrick Ryecart) et du docteur Jeremy Wells (George Asprey).

Lorsque sa tante et tutrice Louise (Penelope Keith) décède dans un accident de voiture Judith hérite d'une fortune. Elle est attirée par Edward (Paul Bettany), le frère playboy de Loveday, laquelle tombe amoureuse de Gus (l'acteur autrichien Heiko Deutschmann). Mais la Seconde guerre mondiale arrive et tout le monde doit faire face à ses conséquences dramatiques. Avec son excellente distribution (incluant Susan Hampshire et David McCallum), ses superbes extérieurs (2), sa romance et une saga en temps de guerre, Coming Home a tout ce que l'on peut attendre du genre. La musique a été composée par Carl Davis (Orgueil et préjugés).

ITV et ZDF ont diffusé une suite en deux parties du nom de Nancherrow en 1999. En France elle a été couplée à Coming Home pour être montrée sur M6 sous le titre La Dynastie des Carey-Lewis en 2001. Koba Films a sorti La Dynastie Carey-Lewis - Le grand retour dans un coffret deux disques avec la VO (sous-titrée ou non) et une bonne VF réalisée par Dub'Club (American Horror Story, White Collar). Les dialogues français sont de Jean Fontaine et Xavier Varaillon.

(1) Les pêcheurs de coquillage a été adapté de nouveau en 2006 avec Vanessa Redgrave.
(2) Les Cornouailles, mais aussi Wrotham Park, dans le Hertfordshire, pour Nancherrow.

http://www.kobafilms.fr/reservation/la-dynastie-carey-lewis-le-grand-retour-451.html
http://www.westernmorningnews.co.uk/Novelist-Rosamunde-Pilcher-thanks-Cornwall/story-19857781-detail/story.html 
http://www.southwestcoastpath.org.uk/pilcher/ 

[MAJ - 12 MARS 2016] 

http://thierryattard.blogspot.fr/2016/02/la-dynastie-carey-lewis-nancherrow-koba.html (La Dynastie Carey-Lewis - Nancherrow)

Voir aussi: 

http://www.telegraph.co.uk/news/earth/environment/tourism/10073472/The-romantic-novelist-who-sparked-a-German-invasion.html
http://www.theguardian.com/travel/2013/oct/04/rosamunde-pilcher-german-tourists-cornwall
http://www.telegraph.co.uk/news/earth/environment/tourism/10071444/German-fixation-with-romance-writer-Rosamunde-Pilcher-boosts-south-west-tourism.html 

lundi 21 septembre 2015

LES PETITS MEURTRES D'AGATHA CHRISTIE: MURDER PARTY (FRANCE 2)

Marlène lit dans un journal une petite annonce bizarre pour une "murder party". Le texte dit qu'un meurtre sera bientôt commis au haras de Leticia Salvan. Là-bas, une étrange tentative de vol à main armée se termine par la mort d'un criminel avec une cape.

Alice Avril est maintenant reporter à plein temps. Le commissaire Laurence rencontre LA femme.

« J'ai peur des chevaux. On ne peut pas leur faire confiance. Dans Autant en emporte le vent la petite fille monte, tombe et meurt. Et pourtant c'était un tout petit cheval. C'est tellement triste... J'ai peur des vaches aussi mais on ne monte pas sur des vaches.
- Revenons à nos moutons. Vous n'avez rien contre les moutons, Marlène? » 
 
Murder Party
est le 11ème épisode de la série Les petits meurtres d'Agatha Christie avec le trio Laurence/Avril/Marlène. Réalisé par Eric Woreth, il est adapté du roman d'Agatha Christie intitulé Un Meurtre sera commis le... (A Murder Is Announced) par la scénariste Sylvie Simon. Samuel Labarthe est le commissaire Swan Laurence. Alice Avril est interprétée par Blandine Bellavoir et Élodie Frenck joue Marlène Leroix. Cet épisode a été principalement tourné au magnifique haras de Blingel, dans la région Nord-Pas-de-Calais. 

« Personnellement j'aime les femmes féminines, douces, chaleureuses. Certainement pas des dominatrices, donneuses de leçons, un tantinet aigries. Et qui s'affichent avec des petits minets pathétiques.»

Laurence est étonnamment impressionné par la nouvelle médecin légiste du commissariat de Lille. La sophistiquée et sarcastique docteur E. Maillol est jouée par Natacha Lindinger (Hard). On apprend ce que le "E" signifie seulement à la fin, pour la plus grande hilarité d'Avril et Marlène. La secrétaire est un peu jalouse à cause de l'intérêt de son patron pour la nouvelle arrivante. Elle décide de devenir "compétente" et de préparer son certificat d'études.

« Ah oui mais pour ça il faut du flair. Et même si je vous enfonçais la tête dans une poubelle vous seriez incapable de sentir quoi que ce soit. »

Qui est à l'origine de la petite annonce et qui a tué le cambrioleur? Une collègue d'Alice a un problème avec sa machine à écrire. Quelqu'un a une relation très particulière avec un cheval. Swan a besoin d'un peu d'aide de la part d'Alice et Marlène peut être une vilaine fille. Oh, Donald le canard meurt. Murder Party s'appelait initialement Un Meurtre sera commis le... (comme le roman) et ce titre définitif est assez moyen mais l'épisode possède tous les standards d'excellence de Sylvie Simon et même un écho à Jeux de glaces, le premier Laurence, Avril et Marlène (« Son cerveau a été privé d'oxygène. »)

« Pleurez. Vous pisserez moins. »

La musique de Stéphane Moucha sonne comme du John Barry des années 1960 et son travail pour Les Petits Meurtres d'Agatha Christie mérite clairement une sortie en CD. Il y a aussi un couple homosexuel et un moment très "Rosa Klebb". L'actrice italienne Valéria Cavalli (Leticia Salvan), Blandine Pelissier (Odette), Juliette Plumecocq-Mech (Greenblat), Christine Bonnard (Henriette), Annabelle Hettmann (Philippine Leroy), Honorine Magnier (Antoinette Combet) et Clovis Fouin (Marcel Combet) sont les autres acteurs invités.

« Je pense qu'une femme est une source d'emmerdements. Elle est parfaite en potiche ou en femme d'intérieur. » 

Dominique Thomas et François Godart reviennent, respectivement dans les rôles du commissaire divisionnaire Tricard et de Robert Jourdeuil, le rédacteur en chef d'Alice. Bien que Raoul Gredin, le rival d'Alice, ne soit pas dans Murder Party le personnage, interprété en deux occasions par Thomas Baelde, est mentionné. Les petits meurtres d'Agatha Christie est produit par Sophie Révil pour Escazal Films avec Pictanovo (Les Témoins), le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais ainsi que la participation de France Télévisions, TV5 Monde et de la RTS Radio Télévision Suisse. Les personnages de Laurence, Avril et Marlène ont été créés par Sylvie Simon et Thierry Debroux

http://www.lavoixdunord.fr/region/blingel-un-episode-des-petits-meurtres-d-agatha-ia653b16326n2880200

samedi 12 septembre 2015

CAPITAINE MARLEAU: PHILIPPE MUIR (FRANCE 3)

[Pas de spoilers] Gérard Depardieu est de retour à la télévision française avec Capitaine Marleau: Philippe Muir. Ce téléfilm évènement pour France 3 est réalisé par Josée Dayan, qui l'a précédemment dirigé dans Raspoutine, Les Rois maudits, Les Misérables, etc. 

Corinne Masiero interprète la peu conventionnelle capitaine Marleau (pas de prénom) de la Gendarmerie.

« Franchement, moi aussi j'ai eu une adolescence de merde. J'habitais dans un HLM. Ma mère elle picolait et elle buvait de l'alcool à 90. Et moi même j'arrachais les pattes des sauterelles. Et ben j'suis pas devenue serial killer pour autant, hein? » (Cap'taine Marleau, Homicide)

Manuela Morales, comptable dans une société de transport, est trouvée morte à son travail par son patron, Philippe Muir (Gérard Depardieu). Aidé par Cécile Castelnau (Catherine Wilkening), avec qui il a une liaison, Muir tente de trouver rapidement son fils Samuel (Samuel Mercer) car il craint que le jeune homme ne soit responsable. La capitaine Marleau, récemment mutée à Perpignan, arrive sur les lieux du crime et laisse pour le moins perplexe Blanche Muir (Hélène Vincent), la soeur de Philippe.

« J'ai dû être un lapin dans une autre vie. A chaque fois que j'suis quelque part faut que je creuse mon trou. » (Marleau)

Manuela et ses réductions de coûts n'étaient pas populaires parmi les gens travaillant pour Philippe. Marleau interroge Pierre Lacoudre (Jean Benguigui), un de ses employés, mais Philippe Muir devient son principal suspect car toutes les femmes qu'il a aimé jusqu'à maintenant sont mortes tragiquement. Corinne Masiero est apparue pour la première fois dans le rôle de la capitaine Marleau dans Entre vents et marées (2014), une mini-série écrite par Philippe Besson et Daniel Tonachella (Le sang de la vigne, Maigret), réalisée par Josée Dayan et diffusée par France 3. Elle avait pour vedettes Nicole Garcia et Muriel Robin et Marleau était en fait un personnage secondaire.

« Ben ça sent fort la solitude. Ca part pas au lavage comme ça alors du coup je me suis demandé si... » (Marleau)

Dayan et la romancière/scénariste Elsa Marpeau (Deux flics sur les docks) font revenir la capitaine Marleau pour une possible série dans Capitaine Marleau: Philippe Muir, avec Gérard Depardieu en tête de distribution. Révélée par le film Louise Wimmer en 2012, Corinne Masiero est extraordinaire en flic anti-conformiste entre Vera, Columbo (1) et Coluche. La pittoresque et complexe capitaine porte une casquette avec des oreillettes qui rappelle Frances McDormand dans Fargo et elle conduit une Range Rover. Ses manières abruptes cachent un esprit aiguisé et une connaissance profonde de la nature humaine. Elle peut également être poétiquement charmante dans les circonstances les plus inattendues.

« Tu sais quoi, moi aussi j'ai été jeune. Moche mais jeune alors je sais reconnaître du bon matos quand j'en vois. » (Marleau)

Auteur de la Série Noire, Elsa Marpeau connait son métier. L'intrigue n'est certainement pas originale mais c'est bien écrit et servi par une bonne caractérisation, des dialogues fabuleux et une distribution excellente. Gérard Depardieu a l'air en confiance sous la direction compétente de Josée Dayan. Il est très bon, même touchant parfois. Jerôme Kircher, qui jouait dans Entre vents et marées, fait une apparition. L'acteur belge et légende de la télévision française Jean-Claude Drouot est irresistible en Léopold Salaun, le légiste falstaffien.

« Je déteste les mômes de votre âge. Ils font des conneries tout le temps. Ils se marrent, ils se foutent de tout. Et nous les vieux on sait rien faire d'autre, rien faire d'autre que d'attendre et d'avoir peur pour eux. Et vous savez pourquoi? Parce qu'on est tellement cons qu'on arrive pas à vous aimer. » (Philippe Muir)

Tourné en Languedoc-Roussillon, Capitaine Marleau: Philippe Muir sera diffusé par France 3 le mardi 15 septembre (2). C'est produit par Passionfilms, la société de Josée Dayan, en co-production avec To Do Today Productions, la RTBF (Télévision belge) et la RTS - Radio Télévision Suisse, ainsi que la participation de France Télévisions. Les producteurs sont Josée Dayan et Gaspard de Chavagnac. La musique est de Catherine Lara et Cyrille Lehn.

(1) Il y a une allusion très drôle au lieutenant. Ainsi qu'un clin d'oeil aux Rois maudits.
(2) La RTBF et la RTS l'ont diffusé avant la télévision française.

http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20150717.OBS2743/josee-dayan-l-ogresse.html 
http://www.elsamarpeau.com/

vendredi 4 septembre 2015

GRAND HOTEL - ÉPISODES 1 ET 2 (RAI 1)

[Pas de spoilers] 1905, dans la vallée du Schnalsthal (1), au Tyrol du Sud (Empire Austro-Hongrois). Pietro Neri, un jeune homme d'origine modeste, arrive de la province de Vérone pour rendre visite à sa soeur Caterina, qui travaille comme femme de chambre au Grand Hôtel Imperial

Là, il apprend qu'elle a été renvoyée et qu'elle a disparu. Pietro devient serveur dans la luxueuse albergo pour découvrir ce qui est arrivé. Grand Hotel, l'adaptation italienne de Grand Hôtel (Gran Hotel, 2011-2013), l'excellente série espagnole pleine de mystère et de suspense, a débuté mardi et mercredi sur la chaîne publique Rai 1.

Connu internationalement comme "le Downton Abbey espagnol", Gran Hotel est né en fait de la passion de ses créateurs, Ramón Campos et Gema R. Neira (Gran Reserva), pour les histoires policières et l'oeuvre d'Agatha Christie. La série en 39 épisodes de 70 minutes était centrée sur les détectives amateurs et amoureux contrariés Julio Olmedo (Yon González) et Alicia Alarcón (Amaia Salamanca). Julio était un jeune provincial se faisant passer pour un serveur au Grand Hôtel de Cantaloa et Alicia la fille cadette de la propriétaire de l'établissement, l'impitoyable Doña Teresa Alarcón (Adriana Ozores). Le luxe idyllique de l'hôtel dissimulait des secrets, des mensonges, des intrigues et du danger. Il y avait même un tueur en série au couteau d'or dans les environs.

Julio et Alicia étaient aidés par le serveur Andrés Cernuda (Llorenç González) et plus tard également par l'avocate Maite Ribelles (Megan Montaner). Leurs alliés dans la police étaient Horacio Ayala (Pep Anton Muñoz), un perspicace inspecteur doublé d'un expert en médecine légale, et le lourdaud agent Hernando (Antonio Reyes), les Poirot et Hastings espagnols. Doña Teresa, l'intrigant directeur de l'hôtel Don Diego Murquia (Pedro Alonso), l'austère gouvernante en chef Doña Ángela (Concha Velasco), ainsi qu'un ennemi aussi puissant qu'invisible essayaient de ralentir leur recherche de la vérité. Produit par Bambu Producciones, la compagnie de Ramón Campos et Teresa Fernández-Valdés, pour Antena 3, le Grand Hotel original a été vendu dans plus de 60 pays, dont la France (groupe M6), le Royaume-Uni (Sky Arts) et les États-Unis..

La version italienne est co-produite par Cattleya (Gomorrah) et Rai Fiction avec la compagnie allemande Beta Film, qui distribue Gran Hotel. Elle est soutenue par BLS Südtirol-Alto Adige et Provincia autonoma di Bolzano. Les 6 épisodes de 100 minutes, réalisés par Luca Ribuoli (Don Matteo), ont été principalement tournés au Castel Wolfsthurn, Racines, province de Bolzano (Tyrol du Sud) au nord-est de l'Italie. Les magnifiques extérieurs mettent en valeur l'impressionnant travail d'adaptation de Ribuoli, Isabella Aguilar et l'équipe scénaristique dirigée par Peter Exacoustos. Grand Hotel a pour vedettes Eugenio Franceschini dans le rôle de Pietro Neri et Valentina Bellè dans celui d'Adele Alibrandi, les Julio et Alicia italiens. Adele est la fille cadette de Donna Vittoria Alibrandi, la propriétaire du Grand Hotel Imperial, interprétée par l'actrice autrichienne Marion Mitterhammer.

La distribution germanophone de cette co-production comprend aussi Günter Bubbnik (Rodolfo Von Raben) et Klaus Schindler dans le rôle de Raimondo, le maître d'hôtel et homologue italien de Benjamin, joué dans Gran Hotel par le grand Manuel de Blas. Parmi la distribution italienne, les interprétations d'Eugenio Franceschini, Andrea Bosca (Marco Testa, le Diego local), Flavio Furno (Angelo Cereda) et Emanuela Grimalda (Rosa, la gouvernante en chef) sont particulièrement dignes d'éloges. Les fans de l'original regretteront le duo Ayala/Hernando: l'inspector Venezia (l'excellent Ugo Dighero) est assisté par un pathologiste, le docteur Gadda (Andrea Bruschi) - Holmes et Watson en quelque sorte, et le jeune agent Arturo Parini (Pierpaolo Spollon).

Quoiqu'il en soit le remake est pour l'instant fidèle à son matériel source, mis à part une cigarette notablement absente, des changements dans la caractérisation des personnages, un ou deux nouveaux éléments dans la ligne scénaristique et quelques détails mineurs. Grand Hotel est glorieusement luxueux et dans l'ensemble très bien. Il permettra à de nouveaux publics de découvrir la création de Ramón Campos et Gema R. Neira. Dario Aita (Jacopo Alibrandi), Barbara Ronchi (Olimpia Alibrandi), Francesca Agostini (Anita) et Federica De Cola (Caterina Neri) font aussi partie de la distribution réglière. L'agréable thème du générique, très Downton Abbey, et la superbe musique ont été composés par Nicola Tescari. Giovanni Galasso est le directeur de la photographie.

Grand Hotel a pour producteur exécutif Matteo De Laurentiis. Les producteurs sont Riccardo Tozzi, Giovanni Stabilini et Marco Chimenz, Ferdinand Dohna pour Beta Film, Gianluca Casagrande, Emanuele Cotumaccio et Federica Rossi pour RAI, ainsi que Claudia Aloisi. Une adaptation mexicaine de Gran Hotel, produite par Roberto Gómez Fernández, est en préparation pour Televisa. Elle se passera durant la Révolution mexicaine. Le Grand Hotel original est disponible en DVD chez Koba Films.

(1) Val Senales en Italien. Aujourd'hui, Schnalstal

http://www.grandhotel.rai.it/dl/portali/site/page/Page-59e1f11b-a983-46cd-864f-cbe22f841937.html
http://www.adnkronos.com/intrattenimento/spettacolo/2015/08/26/eugenio-franceschini-grand-hotel-messo-del-mio_4eYr7unIfEeuRjqxV9wLBO.html?refresh_ce
http://spettacoli.leonardo.it/grand-hotel-su-rai-uno-intervista-emanuela-grimalda/
http://www.wolfsthurn.it/en/default.asp
https://www.facebook.com/pages/Grand-Hotel-fiction-italia/814055505316658?fref=nf

samedi 29 août 2015

MEURTRE AU PROGRAMME

Les petits meurtres d'Agatha Christie a fait son grand retour sur France 2 hier soir avec le premier de quatre nouveaux épisodes mettant en vedette Samuel Labarthe (Commissaire Laurence), Blandine Bellavoir (Alice Avril) et Élodie Frenck (Marlène Leroix).

Écrit par Sylvie Simon et réalisé par Éric Woreth, Pension Vanilos a décroché la première place et triomphé de TF1 et de sa Grande Soirée des Parodies TV avec 4 161 000 téléspectateurs (19.8 %) contre 3 430 000 (18.4 %) pour le programme produit et présenté par Arthur. Cet épisode sera suivi d'Un meurtre est-il facile? (diffusé avant Pension Vanilos par la télévision suisse), Mademoiselle McGinty est morte et Murder Party (anciennement Un meurtre sera commis le...) Un autre épisode des Petits meurtres d'Agatha Christie, titré Le mystérieux enlèvement du petit Bruno Zennefort, a été tourné au printemps. 

La série à gros budget et à succès va devoir quitter sa base de production de Tourcoing, dans le nord de la France, à la fin de l'année parce que le site a été vendu par la municipalité. Deux épisodes, adaptés des romans d'Agatha Christie intitulés Rendez-vous à Bagdad (They Came to Baghdad) et Meurtre en Mésopotamie (Murder in Mesopotamia), seront tournés au Maroc l'année prochaine. Ils avaient été initialement prévus pour être réalisés en Turquie il y a quelques années avec le duo Larosière/Lampion (qui a précédé le trio Laurence, Avril et Marlène) juste avant qu'Antoine Duléry et Marius Colucci n'annoncent leur départ. Dans l'intervalle les producteurs trouveront un nouveau lieu, près de Lille, où reconstruire leurs luxueux décors.

Les petits meurtres d'Agatha Christie est produit par Sophie Révil pour Escazal Films avec Pictanovo (Les Témoins), le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais ainsi que la participation de France Télévisions, TV5 Monde et RTS Radio Télévision Suisse. Les personnages de Laurence, Avril et Marlène ont été créés par Sylvie Simon et Thierry Debroux. La musique est de Stéphane Moucha. Vous trouverez sur ce blog les critiques (écrites avant diffusion française) des derniers Petits meurtres d'Agatha Christie en date.


Voir également

http://www.leparisien.fr/espace-premium/culture-loisirs/petits-meurtres-cherchent-scene-de-crime-28-08-2015-5041073.php (Abonnés)